En s’imposant 80 à 66 face à la Lituanie, la France est sacrée championne d’Europe 2013 !

{A200B361-615D-42CC-AB09-DA73391A69FC}flexible

C’est le jour J, le jour ou la France peut écrire son histoire ! TP rentre en premier sur le terrain pour s’échauffer et faire quelques shoots. Le temps passe, les manèges, présentations des équipes, hymnes et le match se lance !

Un premier quart temps serré, avec des équipes en chassé-croisé. Kleiza enchaîne les tirs à 3 points comme des perles, mais d’un ‘un coup, le Batum tant attendu se réveille et ajoute 7 points de suite pour l’équipe de France. Le premier quart temps se termine sur le score de 19 à 22 en faveur de la Lituanie.

Par la suite, dans le second quart temps, la France commence à prendre le large et Kleiza, toujours aussi chaud bouillant, va s’asseoir sur le banc suite à un shoot à 3 points. C’est le moment de prendre le large, Diaw et Batum entre autres, font le nécessaire et ça paye. Tony peut donc être laissé au repos. Toute l’équipe prend ses responsabilités, même Petro y met du siens et rentre ses shoots à 4/5 mètres. C’est une équipe retrouvée, et les français rentrent aux vestiaires avec une avance de 16 points en reportant le deuxième quart temps 31 à 12. La France mène 50 à 34 à la mi temps.

A la sortie des vestiaires, la France est toujours bien présente. Les français défendent dur; et font des phases d’attaques irréprochables. La Lituanie décroche, et la France peut compter jusqu’à 20 points d’avance. A la fin du troisième quart temps, France 68, Lituanie 50.

Capture 2

La Lituanie ne pourra jamais revenir, le quatrième quart temps est difficile pour cette dernière, ses supporters sont dépités et les supporters français exultent ! Il reste 2 minutes et 30 secondes, Vincent Collet le sait, le titre est là. Le banc français rentre sur le terrain et Lauvergne inscrit ses 2 points. Le coup de sifflet final est donné, France 80 – Lituanie 66. La France est sacrée CHAMPIONNE D’EUROPE !

Pour la première fois de son histoire, la France remporte une médaille d’or, et avec la manière !

Une superbe récompense pour la génération TP, Babac et Flo, et le début d’une longue et heureuse carrière internationale pour les Batum, Diot et autres.

Tony Parker termine dans le meilleur 5 de la compétition, et rafle même le titre de MVP du tournoi.

Comme disait l’autre, « Après avoir vu ça, on peut mourir tranquille ! ». Enfin, si on peux en voir d’autre avant, on prend aussi…

A propos de l'auteur

Fondateur du projet Parlons Basket. Grand passionné de Sport, et principalement de Basket. Supporte les New York Knicks et l'ASVEL Basket.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.