En matches avancés des 16e de finale de la Coupe de France féminine, REIMS recevait l’équipe voisine de LFB CHARLEVILLE MEZIERES, alors que les promues d’APLEMONT LE HAVRE recevaient DUNKER

QUE MALO et que la SIG accueillait CHARTRES nouvelle équipe pensionnaire de LF2.

Un petit avant-gôut de championnat…

REIMS / CHARLEVILLE

Dans un match où seul le premier quart temps a été équilibré (16-19),  la hiérarchie a été respectée et Reims n’a tout simplement pas fait le poids. Dans la foulée de son large succès à l’Open face à Tarbes (75-48), Charleville a de nouveau montré dans la Marne que l’équipe tournait bien et pouvait espérer jouer une place intéressante dans le haut du tableau de LFB.

Si Charleville avait en tête son prochain déplacement à Nantes, du côté de Reims le coach Guillaume Rassineux a également pu tirer des enseignements pour la réception de Limoges dans le cadre de l’ouverture du championnat de Ligue 2.

La feuille de stat indique 28 pertes de balles rémoises transformées en  un capital de  30 points pour Charleville après balles perdues, ce que regrettait le technicien marnais après le match ; mais du côté des satisfactions, on notera que Reims fait jeu égal au rebond avec son adversaire (25) dont 7 pour l’internationale U20 Marième Badiane.

« On a fait notre match, Le plus important, c’est Limoges » a déclaré Rassineux à L’UNION (09/10/2013) mécontent des défaillances défensives mais qui a pu s’appuyer sur sa nouvelle ailière finlandaise Heta Korpivaara (17 pts) bien secondée au large par Anaïs Jomby (11 pts) et Anita Meszaros à l’intérieur (8pts).

Le RBF s’incline 55-88 (16-19, 11-25, 11-21, 17-23)

La marque pour REIMS : KORPIVAARA H. 17, JOMBY A. 11, MESZAROS A. 8, PELISSOU E. 5, BADIANE M. 5,  GORJEUX E. 4, LESOUDARD M. 3, LITHARD P. 2

La feuille de stats – http://www.basketfrance.com/documents/actus/lsg501513.pdf

 

LE HAVRE / DUNKERQUE

C’était la répétition générale aussi en Normandie ou les promues avaient à cœur de se rassurer sur leur capacité à bien figurer dans le championnat qui débute samedi contre la SIG. Le début de match est à sens unique et Aplemont va rapidement mener 10-2 pour terminer le 1er qt à 28-10.

Dès l’entame du second QT la réaction dunkerquoise ne se fait plus attendre et les joueuses nordistes infligent un 9-0 aux normandes, notamment par Viale, pour atteindre la mi-temps sur le score de 37-24.

Le 3e QT est remporté par Dunkerque sous l’impulsion de Karr qui retrouve son adresse à 3 points alors que du côté havrais, la joueuse américaine Kelsey Sigl fait parler la poudre en inscrivant les 12 points de son équipe durant cette période.

La fin du match est indécise ; revenues à 4 pts à la 38e minute par l’intermédiaire notamment de Viale (encore elle) et Pierre-Joseph les joueuses du Nord entrainées par Sébastien Devos résistent mais finissent par lâcher prise.

A la fin du match l’entraineur normand, Laurent Chenu pensait déjà au match de championnat contre la SIG, sans doute sans Caroline Misset, sortie sur blessure.

AL Aplemont LE HAVRE  s’impose 64-56  (22-8, 15-16, 12-16, 15-16)

Les marqueuses :

APLEMONT : Belleka 11, Sigl 18, Misset 3,Tomasevic 9, Fall 15, Aguilar 1, Mendes 7

DUNKERQUE : Urien 3, Ricart 6 , Pierre-Joseph 15,  Viale 12 ,Durand 4 , Karr 11, Rozewicz  5

La feuille de stats –  http://www.basketfrance.com/documents/actus/lsg501213.pdf

 

SIG / CHARTRES

Une saison qui s’ouvre sur le premier tour de la Coupe de France pour les alsaciennes habituées de LF2 comme pour les promues chartraines qui n’en sont pas moins un adversaire pris très au sérieux par le technicien de la SIG.

Et il avait raison car ce match fut indécis puisqu’à 3mn du terme les deux équipes étaient à égalité (49-49).

On était en droit de s’attendre à un match physique où les équipes feraient parler la défense et on a été servis !

La meneuse strasbourgeoise Kathleen Bourdin absente pour raison médicale (dos), c’est Magali Mendy de Chartres qui sort sur blessure (cheville)  dès le début de la rencontre, émaillée d’accrochages. Les raquettes sont bien verrouillées et c’est Chartres qui prend l’avantage dans le premier quart-temps (15-16).

Dans le 2e quart-temps, les équipes se neutralisent : les protégées d’Alain Boureaud sont solides en défense tandis que les alsaciennes gaspillent les munitions ; on atteint la mi-temps sur un score de parité 26-26.

Dès la reprise, des erreurs défensives adverses permettent à la SIG de faire un mini break (35-28 24e) mais les chartraines ne lâchent rien et après avoir encaissé un 9-0 en début de 3e quart, réagissent par un 8-0 (35-36  27e).

Tout reste à faire dans le 4e quart-temps et au terme d’un chassé croisé qui voit s’opposer les intérieures de Chartres à la vitesse d’exécution des alsaciennes c’est le moment de grâce de la jeune  Célia Mauler, qui marque les 5 derniers points de son équipe, et qui envoie les strasbourgeoises en 8e.

SIG s’impose 54-49 (15-16, 26-26, 43-42, 54-49)

Les marqueuses :

SIG : Mauler (5), Nsoki (10), Dambach (9), Boudera (5), Schmitt (11) Pfister (6), Fisbach (3), Voynet (4), Kadila (1)

AB CHARTRES : Chéron (2), Bacconnier (10), Lemaire (2), Eustache (8), Rosché (10), puis Gonzalez (5), Gauthier (7), Ciss, (2), Mendy (0), Letoret (3).

La feuille de stats – http://www.basketfrance.com/documents/actus/lsg501613.pdf

 

Il serait prématuré de donner une quelconque signification à ces résultats pour se faire une idée précise de la figuration des 5 équipes de LF2 qui participaient à ce premier tour de Coupe de France dans le championnat qui débute samedi.

Si une victoire fait toujours du bien et est bénéfique pour la confiance, il n’en reste pas moins qu’un match en semaine, qui plus est de Coupe de France, à 4 jours du début du championnat c’est comme un dernier match d’entrainement abordé avec peut-être un peu plus de méfiance car du côté des joueuses on souhaite surtout éviter les blessures.

 

Reims doit rectifier le tir en défense, pour développer son jeu rapide. On voit que l’intégration des nouvelles joueuses dans le groupe est réussie.

Il faudra compter sur les promues normandes car malgré les trous d’air elles sont restées solides face à Dunkerque une équipe remaniée à la saison mais qui compte dans ses rangs la très expérimentée Dace Pierre-Joseph.

L’équipe des promues de Chartres a un profil athlétique qui pourrait surprendre et les joueuses vont au fil des rencontres s’aguerrir à la rigueur offensive de la LF2; quant à la SIG, elle est bien mieux armée que la saison passée, qu’on se le dise.  

BoB

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef. Spécialité NBA. Fan des Celtics et fervent supporter des exploits de JaVale McGee dans le Shaqtin' A Fool.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.