Depuis l’arrivée des Clippers dans la cité des anges, qui remonte à 1984, jamais un affrontement entre ces derniers et les Lakers n’aura été aussi attendu. Et pour cause.

On peut actuellement sentir au sein de la Californie, de la ville et surtout du Staples Center,  une véritable rivalité qui ne cesse de grimper entre les supporters, les joueurs et même plus récemment autour des bannières du stade. La première équipe représentant le Showtime, propre à Los Angeles, est promise à un bel avenir. La deuxième symbolise l’histoire, la légende et la culture de la gagne, mais doit subir une période de reconstruction avant de faire rêver à nouveau les fans du ballon orange. Le tout nous offre alors un bon match bien explosif pour débuter cette nouvelle saison dans les meilleures condition possibles, bien que certains éléments puissent manquer à l’appel.

(Crédit photo : USAToday)

Dynamique de chaque équipe.

Le résultat de l’intersaison est sans appel. Les Clippers partent favoris jusqu’à une finale de conférence Ouest, les Lakers verraient dans une qualification pour les Playoffs un réel miracle. Du moins c’est ce que pense Charles Barkley qui s’est exprimé aujourd’hui même sur le sujet, bien que Kobe ne soit en rien d’accord avec le journaliste de TNT.

LAC a vécu la plus grande intersaison de son histoire, avec l’arrivée de Redick, Dudley ou encore Jamison, des joueurs complémentaires, bons shooteurs et plus ou moins expérimentés.

LAL a dû à son tour subir le Dwightmare, dès les premiers jours de juillet. De plus, les Lakers perdent Metta WorldPeace, un solide défenseur et bon attaquant, très athlétique et qui peut apporter sa pierre à l’édifice pour n’importe quelle équipe. Les joueurs sont vieillissants, Kobe est toujours blessé. Nick Young, Chris Kaman ou encore Xavier Henry sont des recrues qui peuvent marquer le renouveau de l’équipe, mais on attendra l’intersaison 2014 pour peut-être redonner notre entière confiance à des Lakers en perdition non-permanente.

La  pré-saison des deux équipes fut assez positive, de par tout d’abord leur bilan ( 4-4 pour les Lakers, 5-3 pour les Clippers ), mais aussi par certains aspects positifs de l’équipe qui nous été montrés et certaines évolutions dans les mentalités ou les capacités de certains joueurs. Mais il va sans dire, encore une fois, que les Clippers partent largement favoris pour la saison, et donc pour ce match.

Les joueurs à suivre.

Clippers : DeAndre Jordan, Center. Il sera le joueur à suivre côté Lob City, celui qui devra prouver que ses stats de présaison, nottament au niveau des rebonds et des points, mais surtout à celui des contres et de l’impact défensif, ne furent pas qu’utopie et illusion, comme il nous l’a montré chaque année lors de la saison régulière. L’arrivée du Doc l’aurait remis dans le droit chemin de la défense selon ce dernier, et il aura pour rôle d’apporter son soutien à Chris Paul sur ses récupérations défensives, et de prendre à coeur son rôle de taulier défensif, qui manquait tant aux Clippers.

Lakers : Nick Young, Guard. De ce joueur, nous pouvons attendre qu’il se montre plus régulier et constant des deux côtés du parquet. Il doit apprendre à être plus décisif et incisif dans son jeu, et devra, pour le début de l’année combler le manque de Kobe. Evidemment, il ne sera pas seul pour remplir sa mission, mais il représente relativement bien l’avenir des Lakers, basé sur un retour en force de la jeunesse. Young aime son équipe plus que tout et doit alors prouver qu’il est digne de porter son maillot de coeur.

(Crédit photo : LATimes)

 

Les Clés du Match.

Au delà du fait que Chris Paul va devoir porter son équipe vers les sommets durant ce match pendant que Kobe sera absent et restera sur le banc, au delà du fait que la défense des Lakers va subir de nombreuses salves offensives rouges et bleues sans vraiment pouvoir impressionner,  j’ai décidé de m’attarder sur un autre duel qui pourrait être la clé de ce match : Mike D’Antoni vs Doc Rivers.

D’Antoni ne cesse d’avouer, ces derniers temps, que la saison passée fût bourrée d’erreurs, du point de vue de ses choix stratégiques et de ses attentes envers l’équipe. Il reconnait avoir vu trop haut, avoir très mal et très peu utilisé Gasol, surtout en défense. Il doit se racheter une image de coach auprès des fans de L.A. qui n’ont toujours pas réussi à oublier le Zen Master, Phil Jackson. Espérons pour lui qu’il aura su apprendre de ses erreurs et pourra modifier la mentalité de son effectif, tant sur le parquet qu’en dehors, afin d’utiliser des joueurs de talent de la meilleur manière possible.

Le Doc, quant à lui, arrive dans un terrain quasiment conquis. Il devrait apporter à l’équipe plus de jeu posé, réfléchi, moins de dunks, tout en sachant correctement coacher des joueurs avec une bonne intelligence de jeu, de meilleurs marqueurs à longue distance, une meilleure défense. Mais pour lui aussi, fraichement recruté, rien n’est fait, tout reste à faire. C’est principalement à lui, et on aurait tendance à l’oublier, que reviendra la lourde tâche de faire des Clippers une équipe de gagnants.

Le match commence à 3h30 du matin. Il aura lieu au Staples Center (Lakers).

Pronostic : Clippers 75% – Lakers 25%.

A propos de l'auteur

Fervent supporter des Clippers depuis 2012. Plus connu en tant que ClippersFR sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.