Les résultats des 8eme de finale de la coupe de France.

SIG (LF2)- CHARLEVILLE (LFB)  70-79 (23-18; 20-24 ; 18-22 ; 9-15)

 

La presse alsacienne est unanyme : « Pas à Rougir » pour les DNA et « La Sig y a cru » pour l’Alsace.

 

En effet, les Illkirchoises ont tenu tête presque jusqu’au bout au coleader invaincu de Ligue, Charleville, finalement victorieux 79-70. Battantes, décomplexées, les joueuses de Philippe Breitenbucher ont longtemps bousculé Charleville. D’entrée les alsaciennes sont devant, grâce à une réussite extérieure des grands soirs et sont en tête à la fin du 1er qt 23-18. Le collectif strasbourgeois poursuit avec enthousiasme ses efforts dans le 2e quart pour atteindre la pause avec un petit point d’avance 43-42 : l’investissement a payé !

Evidemment, Charleville va montrer un tout autre visage en deuxième période. Bien plus agressives des 2 côtés du terrain les Flammes dominent nettement dans la raquette et passent en tête (52-55, 27e) puis (61-64, 30e ). Dans le dernier quart, rien n’est joué et les joueuses de Philippe Breitenbucher n’ont jamais lâché le morceau (69-74, 38e ).

Réactions des coaches :

 Strasbourg : « «Je suis un peu déçu qu’on n’ait pas eu la possibilité d’avoir une balle de match. Mais on a bien résisté pendant presque tout le match et il faut être satisfait de notre prestation, explique Philippe Breitenbucher. Ce qu’on a réussi à faire doit nous donner de l’énergie pour la suite. Quand on sera en difficulté en championnat, il faudra se rappeler qu’on a réussi à tenir la dragée haute à l’une des meilleures équipes de Ligue féminine.»

Charleville : « Je n’ai pas été inquiet. Même quand on était mené, je savais qu’on pouvait revenir, relativise Romuald Yernaux. J’aurais aimé pouvoir faire tourner mais le résultat est là. »

 
 SIG: 21 paniers sur 50 tirs, dont 8 sur 17 à 3 pts, 20 LF sur 24, 25 rebonds, 12 passes décisives, 14 balles perdues, 7 interceptions, 0 contre, 19 fautes.Pfister 2, Mauler 3, Nsoki 13, Fischbach 8, Bourdin 3, L. Dambach 14, L. Bouderra, Voynet 5, Schmitt 22.

CHARLEVILLE-MEZIERES: 28 paniers sur 61 tirs, dont 8 sur 19 à 3 pts, 15 LF sur 19, rebonds, 14 passes décisives, 10 balles perdues, 7 interceptions, 3 contres, 23 fautes.

A. Bouderra 3, Samson 17, Paugaite 7, Dimitrova 9, Monroe 13, Sene 3, Anderson 27

 

 

 

 

LE HAVRE(LF2) – MONDEVILLE (LFB)  50-76

Si Laurent Chamu peut être fier de ses joueuses, comme il le déclare en fin de match à Paris Normandie, il oubliera vite le tableau d’affichage et le grand n’importe quoi à la fin des 10 premières minutes : 4-4 !!!  Le 2e qt est nettement plus appréciable, et voit les havraises  alimenter allègrement le score (12-6, 13e) ce qui sera le plus gros écart du match. Les mondevillaises mieux en rythme  reviennent (16-16, 15e) avant de craquer de nouveau face aux havraises qui retrouvent elles aussi un meilleur tempo (24-18 18e).Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 24-23. Du côté de Mondeville on a dû remettre les pendules à l’heure car au retour, les havraises tiennent encore 3 mn (32-32, 24e) avant qu’ Aplemont ne soit dépassé (35-40, 26e) et victime d’un irrémédiable 6-15 (41-55, 30e). A 10 mn de la fin, la victoire de Mondeville se dessine. Pour autant les havraises ne baissent pas les bras et continuent de se battre sur chaque ballon ; le coach local fait tourner son banc et on atteint la fin du match sur le score de 50 à 76.

 

Réaction de Laurent Chamu entraineur du Havre  :

«Je suis fier de mes joueuses, elles ont tenu à six environ 25 minutes face à une équipe habituée aux joutes européennes. On a réussi à la faire sortir de son match dans le premier quart-temps mais c’est aussi là que nous perdons la rencontre. On y a jeté toutes nos forces… On fait encore un superbe deuxième quart-temps pour mener au repos et après on craque. C’est normal avec une seule rotation face à neuf joueuses interchangeables. »

 LE HAVRE – MONDEVILLE  50-76 (4-4, 23-24, 32-17, 21-9)

 LE HAVRE : 16 tirs réussis sur 60 tentés dont 3/12 à 3 pts, 15/21 lancers francs, 34 rebonds, 11 passes décisives, 24 balles perdues

Bellaka 6, Sigl 11, Tomasevic 9, Fall 13, Ousfar 5, Mendes 6, Sall, Billard, Aguilar

 MONDEVILLE : 30 tirs réussis sur 72 tentés dont 10/20 à 3 pts, 6/6 lancers francs, 36 rebonds, 20 passes décisives, 16 balles perdues

Gandega 14, Vanloo 15, Touré 8, Johannes 4, Betis 5, Minté 6, Millavet 6, Dijon 2, Hurt 16

 

 

 

 Arras (LF) – Villeneuve-d’Ascq (LF) 64-79

A propos de l'auteur

Rédactrice basket féminin. Fan de Tony Parker, Edwige Lawson ou encore Sandrine Gruda. Veut devenir journaliste sportive. Optimiste avant tout. #Basketballneverstops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.