Nouvelle saison NBA, nouveaux espoirs, nouveaux rêves et surtout de nouveaux joueurs. Alors qui seront les joueurs qui changeront de statut au sein de leur franchise et exploseront cette saison ?
  • Dallas Mavericks : Monta Ellis

Drafté en 40ème position par les Warriors après 4 excellentes années au lycée Lanier de Jackson (28,9 points, 4,9 passes décisives, 5,2 rebonds et 3,1 interceptions par match) il s’imposera que la saison d’après comme un excellent arrière shooteur. Complet, efficace et adroit, Monta Ellis gravira les échelons année après année pour devenir un des meilleurs scoreurs de la NBA avec 25,5pts de moyenne en 2009-2010 puis 24,1 en 2010-2011. Transféré aux Bucks en 2011, son aventure dans le Wisconsin sera plus compliquée.

Sa saison dernière

Avec Brandon Jennings, Monta Ellis pourrait former une des paires d’arrières les plus efficaces de la ligue mais cela fut un échec pour les Bucks. Qualifiés pour les playoffs, ils seront sortis dès le 1er tour par Miami en 4 matchs. Très critiqué, Ellis aura réalisé une bonne saison statistiquement mais assez décevante au point de vue personnel puisqu’il est clairement capable de mieux. Il cumule 19,2 points, 6 passes, 3,9 rebonds et 2,1 interceptions en 37 minutes.

Son rôle dans l’équipe cette saison

Après 2 saisons décevantes dans le Wisconsin, Monta Ellis a été transféré au Texas, plus exactement chez les Mavericks de Dallas. On prédit une saison meilleure, sur le plan collectif, que la dernière. Entouré de Nowitzki, Calderon et de Vince Carter, il tâchera d’apporter le grain de folie dans cette équipe très expérimentée. Il aura donc une place importante au sein du cinq majeur. Néanmoins, il n’y aura peu de chances qu’il devienne le meilleur scoreur de l’équipe, Nowitzki assurant à ce domaine depuis des années. Plus collectif et moins personnel, Monta Ellis pourrait probablement faire une saison à 18 points, 8 passes, 3 rebonds et 2 interceptions.

  • Denver Nuggets : JaVale McGee

Connu pour son style de jeu spectaculaire grâce à sa grande taille (2m13) mais aussi pour ses sautes de concentration et ses bourdes à répetition, que Shaquille O’Neal adore se moquer dans son bêtiser Shaqtin’ A Fool, JaVale McGee n’en reste pas moins un joueur talentueux et décisif. Drafté en 18ème position par les Wizards de Washington en 2008, il a été transféré à Denver en 2012 dans un échange à 3 clubs.

Sa saison dernière

Cantonné au rôle de rempaçant de Kosta Koufos sous les ordres de George Karl, qui ne supportait pas ses choix parfois affligeants sur le parquet. Il aura fait une saison plus que correcte malgré son faible temps de jeu. En 18 minutes de jeu, il cumule 9,1 points, 5 rebonds et surtout 2 contres. Si on augmente son temps de jeu à 36 minutes, on obtient des statistiques stratosphériques : 18,2 points, 10 rebonds et 4 contres de moyenne par match ! Mais une fois encore, après une excellente saison régulière, ils ont été sortis dès le premier tour des playoffs par les Warriors de Golden State.

Son rôle dans l’équipe cette saison

La franchise du Colorado semble vouloir tout faire pour que son pivot de 25 ans explose cette saison après lui avoir offert un juteux contrat de 44 millions de dollars sur 4 ans. En effet, George Karl, coach avec lequel les relations avec McGee n’étaient pas roses, a été viré et surtout le pivot titulaire, Kosta Koufos, est parti. Le natif de Flint aura donc toutes les clés en main pour devenir, avec Kenneth Faried, une des paires les plus athlétiques de la ligue. Il devra peser dans cette équipe pour pourquoi pas même devenir le « franchise player » que Denver attendait depuis le départ de Carmelo Anthony. Une saison à 16 points, 10 rebonds et 2,5 contres de moyenne est donc attendue par les supporters des Nuggets. 

  • Detroit Pistons : Andre Drummond

Après avoir été parmi un des lycéens les plus prometteurs et courtisé par plusieurs grandes universités, il choisit d’intégrer l’université du Connecticut, champion de NCAA 2011 où il fera une mauvaise saison (10pts, 7,6 rebonds et 2,7 contres) puisque son équipe est éliminée dès le premier tour du championnat de NCAA. Il sera malgré tout sélectionné parmi les 10 premiers choix de la draft 2012, choisi en 9ème position par les Pistons de Detroit.

Sa saison dernière

Première saison en NBA pour ce joueur aux qualités athlétiques hors normes où il jouera 60 matchs de saison régulière, il a été titularisé à 10 reprises. Mais malheureusement, les Pistons ne feront pas une saison mémorable, classés seulement 12ème de la conférence Est avec 29 victoires. Mais cette saison a été très bénéfique pour lui puisqu’il a beaucoup appris auprès de la star de la franchise Greg Monroe. Il termine avec des moyennes de 7,9 points, 7,6 rebonds et 1 contre en 21 minutes de jeu et lorsqu’il est titulaire, son apport s’élève à 11 points, 8,2 rebonds et 1 contre de moyenne.

Son rôle dans l’équipe cette saison

Cette saison sera plus passionnante que la précédente à Detroit puisque la franchise a enregistré les excellentes arrivées de Brandon Jennings et de Josh Smith. Drummond aurait alors sa place dans le cinq de départ entouré d’excellent joueurs et forme avec Smith et Monroe, l’un des meilleurs trio d’intérieurs de NBA. De plus, son entraîneur Mo Cheeks semble vouloir lui accorder sa confiance pour garder la raquette des Pistons et enfin mener son équipe en playoffs. Il devra néanmoins améliorer ses lancers-francs puisque jusqu’à maintenant, les chiffres montrent une grosse lacune dans ce secteur (30% de réussite en NCAA puis 37% en NBA) qui font de lui un des pires shooteurs sur la ligne des lancers-francs. S’il explose cette saison, ses statistiques pourront facilement tourner autour des 15 points, 10 rebonds et 1,5 contres par match !

A propos de l'auteur

Jeune lycéen basé à Toulouse fan des Denver Nuggets et des LA Clippers, un brin nostalgique de son voyage à Los Angeles. Rédacteur NBA et gérant du compte francophone des Nuggets (@NuggetsFR).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.