Dans sa présentation de la journée 5 de LF2 la FFBB titre « bouleversements en perspective ».

Le titre de cet article qui a sans doute été écrit avant la fronde des Présidents contre la décision de réintégrer Perpignan dans la division (voir notre publication d’hier) est plutôt de circonstance et amusant car il permet une double lecture : des bouleversements il y en aura sur le terrain (le vrai) ce soir à 22 h quand les équipes en auront décousu, (et aussi parce que Calais est exempt et invaincu comme RVBC) mais il y en aura aussi probablement sur l’autre terrain, celui des embrouilles politico-economico-sportives parce que 12 Présidents ont en quelque sorte décidé de porter le Bonnet Rouge, bien emmenés par leur collègue breton de LEON TREGOR, pour revendiquer un championnat propre et honnête, et de boycotter Perpignan ! Une décision historique.

 

LEON TREGOR – CENTRE FEDERAL

 C’est à Pleyber que les bretonnes accueillent les fédérales. En plus d’un effectif à nouveau compétitif, Franck Simon pourra compter sur un public de Pleyber-Christ certainement bouillant puisqu’il accueillera pour la première fois ses protégées en match officiel cette saison après un match de Coupe de France puis de championnat à Landerneau.

Sur le papier, le Centre Fédéral semble être la proie idéale avec les trois défaites concédées devant Roche Vendée, Aix et Dunkerque. Ce serait vite oublier que les Nord-finistériennes ne sont guère mieux loties que les jeunes de l’Insep puisque les 2 équipes ne comptent aucune victoire.

Les bretonnes doivent ouvrir leur compteur ce soir.

 

 

CHARTRES – CHARNAY

 Un duel entre promus. Chartres battu la semaine dernière ne veut pas cumuler 2 défaites de suite devant son public et Charnay qui a gagné son premier match à la maison veut enchainer par une deuxième victoire de rang. Si le résultat est indécis et le pronostic risqué, une seule certitude, il y aura un combat ; Charnay « vient pour gagner et pas pour jouer » et Chartres n’a « pas droit deux fois à l’erreur , ce sont les déclarations des entraineurs dans la presse régionale (JSL et ECHO REPUBLICAIN)

 

 

ROCHE VENDEE – REIMS

 Emmanuel Body veut accrocher REIMS équipe prétendante au Final Four qui est réellement « le premier gros match du RVBC ».(Ouest France)

Le RBF se déplace amoindri  à La Roche-sur-Yon, leader invaincu et candidat à la montée, sans Anita Meszaros. Le verdict est tombé et la Roumaine a été victime d’une rupture des ligaments croisés et ne rejouera pas de la saison. C’est un énorme coup dur pour les marnaises qui viendront en Vendée avec la volonté de faire un coup sans la pression du résultat. (L’Union). Reims voyage mal, (battu deux fois à l’extérieur en autant de déplacements), et va permettre au RVBC de se jauger. Pour atteindre son objectif, La Roche ne doit quasiment pas perdre à domicile. Où elle doit surtout écarter des équipes aux objectifs similaires. La pression est sur les yonnaises.

 

 

en l'absence d'Anita Mezsaros le RBF devra faire preuve de solidarité lors de son déplacement en Vendée.

En l’absence d’Anita Mezsaros, le RBF devra faire preuve de solidarité lors de son déplacement en Vendée.

PAYS D’AIX – LE HAVRE

 Les Aplemontaises ont pris dès hier matin la route d’Aix-en-Provence. La route, puisque c’est en voiture que l’équipe fait ce déplacement, économie oblige. Une équipe bien diminuée, car après Caroline Misset, Kelsey Sigl doit être mise au repos quinze jours, la faute à un début d’aponévrosite plantaire.

Côté AIX, les filles de Damien Leroux ont l’occasion de demeurer invaincues à domicile et de battre un des promus et vont tenter de saisir l’opportunité de rejoindre le quatuor de tête.

 

 

DUNKERQUE – SIG

 Ce soir c’est l’occasion pour le DMBC de construire un troisième succès face à Strasbourg, après ceux obtenus face au Centre Fédéral et à Limoges. Côté SIG on se déplace pour conforter son classement et avec le retour de Kathleen Bourdin présente une équipe très compétitive et batailleuse . Alors la SIG pour une première à l’extérieur ?

 

 

 

PAU – LIMOGES

 Double classico ce soir en Béarn (les garçons du CSP jouent également à Pau).

A Mourenx c’est une équipe avec un moral retrouvé après sa victoire ramenée de Chartres (76-63) la semaine dernière, qui accueille Limoges.  Il faudra être en forme du côté béarnais, car Limoges va venir le couteau entre les dents après son revers surprise le week-end dernier à domicile devant Dunkerque. Objectif des deux équipes  livrer un match de  40 minutes sans connaitre de démarrage poussif (Pau) ou de trou d’air (Limoges).

A propos de l'auteur

Rédactrice basket féminin.
Fan de Tony Parker, Edwige Lawson ou encore Sandrine Gruda. Veut devenir journaliste sportive. Optimiste avant tout. #Basketballneverstops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.