Le LTB enclenche la première , les Chartraines ont réussi leur entame , les Aixoises se montrent solides, la SIG maîtrise son sujet, le LABC rate le hold-up, la Roche VBC continue son sans-faute.

 

LEON TREGOR – CENTRE FEDERAL:  74-44 (14-15, 20-7, 19-10, 21-12)

Face à un Centre Fédéral un ton nettement en dessous, les joueuses de Franck Simon n’ont pas laissé passer l’occasion de remporter leur première victoire de la saison. Privé de sa meilleure shooteuse, Adriana Gesnerova,  toujours blessée au genou, le LTB 29 avait du mal à mettre à défaut la défense des Franciliennes  et Le Centre Fédéral atteignait la fin du premier quart-temps en tête (14-15 10e). Mais les choses rentraient vite dans l’ordre dans le quart-temps suivant côté breton, l’écart s’envolait en faveur du LTB 29 qui rejoignait les vestiaires à la pause avec une large avance (34-22, 20′). Dans le 3e quart, le LTB29 ne relâche pas ses efforts et l’écart continue d’augmenter 53-32, 30e). Anecdotique, le dernier quart-temps permettait aux bretonnes de dérouler tranquillement sans que les visiteuses ne soient en mesure de recoller.

LEON TREGOR: Kernévez 13, Ongenda M’bo 2, Miguel 14, Butard 19, Shayok 12, Cloarec 6, Matanga 8.

CENTRE FÉDÉRAL : Lenglet 2, Bienvenu 3, Clanet 6, Blatrie 7, Ba 4, Bakabadio 11, Fagnez 2, Turmel 9.

(Pas de stats sur le site de la FFBB)

——————————————————————————————————————————————

CHARTRES – CHARNAY: 70- 59 (18-12, 23-18, 16-17, 13-12)

Huit jours après leur défaite face à l’Élan béarnais, les filles de l’AB Chartres ne devaient pas rater leur entame de match et laisser l’adversaire prendre confiance. L’équipe chartraine faisait rapidement la course en tête, inscrivant même un 9-0 qui les propulsait en tête (13-3, 7e)  tandis que l’attaque Charnaysienne restait stérile durant cinq longues minutes.  Après un quart temps dominé physiquement par les locales ((18-12 10e)  les bourguignonnes retrouvent un peu d’adresse par Joret et Legoupil (23-20 14e) mais Charnay encaisse un 9-0 et on atteint la pause sur le score de 41-30. Dans le troisième quart-temps, les joueuses de Charnay ne perdent pas pied grâce à Legoupil, encore elle, auteur de 11 points en dix minutes, mais les filles de Chartres défendent bien et surtout sont bien présentes au rebond et l’avance des locales atteint les 14 pts (48-34, 25e). Subissant toujours le volume physique des intérieures d’Eure-et-Loir, Charnay résiste et revient à 10 points (57-47, 30e). La dernière période confirmait la domination des joueuses de Chartres (63-49, 33e ). Et même si Charnay se montrait dangereux au moment d’attaquer le money-time (65-59, 38e), rien ne changeait.

200 spectateurs environ.

CHARTRES : Mendy 21, Ciss 10, Gauthier 9, Bacconnier 8, Rosche 8, Cheron 7, Gonzales 4, Letoret 3. tirs

CHARNAY: Legoupil 19, Rajecka 10, Joret 8, Diallo 7, Ducos 7, Belleville 6, Bertal 2

La feuille de stats ICI

——————————————————————————————————————————————

AIX – LE HAVRE: 59-38 (15-7, 11-20, 16-5, 17-6)

Sans Kelsey Sigl et Caroline Misset, Aplemont s’est trouvé trop handicapé pour espérer revenir victorieux d’Aix-en-Provence et la note est lourde. Mis à part un trou d’air assez inexplicable, lors du second quart-temps, (11-20), les provençales se sont montrées très solides défensivement et sont allées chercher leur victoire en essayant d’appliquer les consignes : épuiser l’adversaire en défendant longtemps. Est-ce pour cela que 4 fautes offensives ont été sifflées à l’encontre de la tour de contrôle havraise Aida Fall ? La blessure de Sarah Ousfar au milieu du 3e quart-temps, n’arrangeait pas non plus les affaires des visiteuses. Après s’être incliné sur le parquet de Strasbourg la semaine dernière, le Pays d’Aix s’est bien repris hier soir en s’imposant 59 à 38.

314 spectateurs

PABA : Adjutor 10, Corre 15, Dinga 4, Landry 9, Dubois 5, Cuomo 8, M’Baye 2, Barthelemy 6.

APLEMONT : Bellaka 5, Tomasevic 9, Fall 10, Ousfar 8, M. Mendes 4, Leroux 2

La feuille de stats ICI

 ——————————————————————————————————————————————

DUNKERQUE – SIG: 61-73 (28-17, 4-21, 12-13, 17-22)

À égalité de points avant de se rencontrer, les deux formations avaient à cœur de confirmer leur dernière prestation. Ce fut les Nordistes qui prirent le meilleur départ (6-0). Un premier quart-temps quasiment euphorique, des Dunkerquoises (16-7, 6e) puis (28-17, 10e).  Les alsaciennes sonnent alors la révolte et l’écart fond comme neige au soleil  suite au 2-17 encaissé par les Nordistes. Plus agressives, les visiteuses finissent par prendre la rencontre à leur compte avant d’attaquer le troisième quart-temps (32-38). Dans la 3e période, l’écart se maintient (44-51, 30e). Il prend même de l’ampleur grâce à Aline Fischbach (45-61, 32e) et après une petite lueur d’espoir par Dace Pierre Joseph et Sonia Bal (54-61) le doute n’est plus permis et Strasbourg maintient définitivement son emprise sur le match.

DUNKERQUE : Urien 2, Ricart, Pierre Joseph 18, Viale 6, Durand 15, Karr 12, Faurez, Rozewick 2, Bal 6.

SIG: Mauler 2, Nsoki 6, Fischbach 14, Bourdin 10, Dambach 4, Voynet 13, Kadila 2, Schmitt 22.

 ——————————————————————————————————————————————

PAU- LABC: 77-69 (27-11, 25-23, 13-23, 12-12)

Le site internet du LABC raconte : « Après une entame de match très difficile, avec une réussite aux abonnés absents, les limougeaudes ont redressé la barre après la pause, revenant à 66-62 (32’30) pour perdre mais sans rien lâcher jusqu’à la fin de la rencontre. » En effet Les Limougeaudes ne rentrent pas idéalement dans la partie, et  éprouvent une grande difficulté à se frayer un chemin vers le cercle alors qu’en face, Ingrid Bunel est déjà 10 points dans le premier quart-temps, (11-4, 5e). Le LABC fait l’effort par Manon Morel (15-10, 6e) mais l’écart s’envole avant la fin du premier quart  (28-10, 10e). Avec une agressivité retrouvée le LABC ramène l’écart à 10 points (39-28, 17e). Cela ne va toutefois pas durer, les filles vont laisser filer leurs adversaires (49-34, 20e).  On découvre la suite sur la page Facebook de l’EBPLO : « Dès leur retour sur le plancher, les paloises reprennent cette partie à bras le corps, ne laissant pas un pouce de terrain à leurs adversaires : 58-36, 23e  pour le plus gros écart au score de cette rencontre. À cet instant, on se pourlèche les babines, à l’idée que les Limougeaudes vont être mangées à la sauce béarnaise. » 4 mn plus tard, Pau a encaissé un 15-0, ça sent le hold up et le LABC s’est dangereusement rapproché de ses hôtes à l’entame du dernier acte (65-57, 30e). Les deux formations ne vont alors plus se quitter, Limoges revenant même à 4 points (65-61, 32e),  et se rendent point pour  point. Les paloises conserveront leur avance mais elles se sont fait peur.

400 spectateurs.

PAU : J. Borde (6), L. Boykin (12), A. Gueye (20), M. Arfelis (4), M. Dia (10), I. Bunel (19)

LABC : T. Melois (2), C. Berranger (4), B. Pope (20), M. Sinico (cap 12), M. Devaux (11), M. Morel (11), C. Recoura (9).

La feuille de stats ICI

 ——————————————————————————————————————————————

LA ROCHE – REIMS: 71-52 (15-12, 18-15, 15-11, 23-14)

Devant au score dès la troisième minute, les Yonnaises n’ont pas laissé de répit à de vaillantes rémoises en manque de rotation à  l’intérieur.(Mezsaros MVP de la journée 1 out pour la saison)

Dominatrices au rebond (15 pour Marieme Badiane devant son ex coach) les champenoises accrochent leurs hôtes au score (15-12)  au terme du premier quart. Cet avantage de 3 unités passe successivement à 6 en faveur des Vendéennes puis à 10 à la 18e (31-21) et 33-27 à la mi-temps. Le jeu aérien de Diop avait fait son oeuvre… Après la pause, agressives, bien en place défensivement, les yonnaises parviennent à contenir Reims à  12 points (44-32) en milieu de troisième quart, puis 10 d’avance à l’amorce du dernier acte. Rien ne va plus pour les visiteuses et La Roche porte l’écart à 17 points puis à 20 à 4 mn de la fin. Le coach rémois fait alors rentrer ses 3 plus jeunes joueuses. RVBC reçu 5/5

750 spectateurs

LA ROCHE VBC : Mukoko 5, Ouerghi 14, Fournier 6, Duval 7, Kubatova 2, Tayeau 15, Diop 22.

REIMS : Gorjeu 10, Korpivaara 9, Jomby 13, Lithard 7, Fabre 1, Lesoudard 2, Badiane 10.

 

La feuille de stats ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.