Elle s’ouvrait avec un duel mythique entre Pau et Limoges. Pour la 1ère fois depuis très longtemps, un match se déroulant l’après-midi était diffusé : sur l’antenne de Canal Plus. Ce fut un match spectaculaire, avec du suspense de bout en bout, le vainqueur ne s’est dessiné que lors des dernières secondes du match (81-85). Grâce notamment a un tir à 3 pts d’Adrien Moerman (10 pts, 2/6 à 3 pts) en toute fin de match, mais l’homme du match se nomme : Taurean Green (20 pts à 7/10). En face, l’œuvre fut collective, mais insuffisante.

Lors de cette journée, il ne faisait pas bon jouer à domicile : la SIG tout d’abord recevait un Paris-Levallois convalescent et c’est au bout de la prolongation, que le PL a engrangé sa 2ème victoire de la saison. La traction arrière a répondu présent : Andrew Albicy (13 pts, 6 PD) et Daniel Ewing (19 pts). Pour les hommes de Vincent Collet, la semaine finit comme elle avait commencé (défaite en Euroligue). Malgré la performance de son pivot Ajinça (22 pts, 13 rbd) et de son meneur Antoine Diot (21 pts). De son côté, Gravelines est allé chercher une victoire précieuse dans la salle d’Antibes, toujours aussi en difficulté devant son public (67-76). Mais cette victoire s’est dessiné dans les deniers instants : la lumière est venu de Juby Johnson avec 2 tirs à 3 pts et l’adresse aux lancers-francs de John Holland (8/10), qui mettra un terme au suspense.

L’OLB continue son excellent début de saison, en disposant avec difficultés de Cholet (87-80). Kyle McAlarney (21 pts) aura été le bourreau des visiteurs. L’ASVEL a elle aussi remporté son duel face au Havre (78-63) et confirme enfin que sa saison est enfin lancé. L’amiral retrouve ses qualités de scoring (17 pts) et domine dans les airs (12 rbd). Pour finir la journée de samedi, la JDA a enfoncé un peu plus dans la crise, le club de Chalon (66-73) qui enregistre déjà sa 5ème défaite. Jean-Denys Choulet a encore beaucoup de travail à faire pour redresser la barre …

La joie de Dijon après la victoire face à Cholet. (Crédit photo: LNB)

Une opposition de style avait lieu lundi : Nanterre (meilleure attaque) accueillait Le Mans (meilleure défense). A ce petit jeu-là, c’est le 2ème qui va l’emporter. Ce qui entraîne la 1ère défaite du champion de France 2013 (67-69). Il n’y a donc plus d’équipe invaincue dans notre championnat. La JSF n’a jamais réussi à trouver son adresse habituel (17/43), alors qu’en face un joueur éclairait la rencontre de tout son talent : le meneur sarthois Wood (21 pts, 4/4 à 3 pts) et auteur de l’action du match, quasiment au buzzer du 4ème quart temps. Le score est de 67-69 pour le MSB, Meacham a le ballon dans les mains, il reste moins de 10 secondes. Il remonte le terrain à toute allure, Wood est dans ses pattes et à l’approche du cercle, le meneur francilien pose ses appuis et il se fait littéralement « basher » par l’homme du match.

En clôture de cette 6ème journée, Nancy recevait Roanne. Une rencontre avec un petit score (56-49), l’adresse n’est pas au rendez-vous (2/24 à 3 pts) pour les joueurs de Pavicevic. La défense a clairement pris le pas et c’est tout logiquement que le SLUC remporte cette rencontre, grâce à ses tours jumelles dans la raquette : Flo Pietrus (8 pts et 14 rbd) et Randall Falker (6 pts, 10 rbd, 6 PD et 5 contres). Leur bilan retrouve l’équilibre parfait (3 victoires-3 défaites).

A propos de l'auteur

Rédacteur Pro A, Pro B, NBA et autres. Fan du PB86 en Pro B et des Spurs en NBA. Admirateur du jeu mis en place par le coach : Greg Popovich. Je suis entraîneur de basket-ball et je souhaite le devenir au plus haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.