Voici la présentation de la 7ème journée de LF2.

Chartres (9) – Centre Fédéral (13)
Leon Tregor (12) – Charnay (9)
Calais (2) – Limoges (11)
Pays d’Aix (5) – Roche Vendée (1)
Dunkerque (10) – Reims (4)
Pau (7) – Le Havre (6)

 

 CHARTRES – CENTRE FEDERAL

 Match à 17h15

Avec la réception du Centre Fédéral, l’AB Chartres a l’occasion de se repositionner dans le haut du tableau. Cela devrait être une formalité face un CFBB qui accuse six défaites en autant de matches. Mais c’est le match piège par excellence. Cette équipe reste sur deux courtes défaites contre Pau (58-66) et au Havre (57-58). En outre, le Centre Fédéral est l’une des équipes les plus physiques du championnat, où la plus petite joueuse est à 1,80 m. Le coach de l’ABC  quelques soucis dans le secteur intérieur avec Rosche (entorse cheville lors du match à Calais, défaite 80-67) et Ciss (adducteurs). Malgré tout, les deux pivots devraient être de la partie. En revanche, Diarra (entorse cheville) est out. 

 

LEON TREGOR – CHARNAY

 Les Finistériennes de Franck Simon vont devoir s’employer, ce soir, pour museler les Panthères Roses. Si les visiteuses ambitionnent de repartir avec la feuille de match – elles restent  sur 2 victoires en 3 rencontres, elles sont  toujours à la recherche de leur premier succès à l’extérieur. Bilel Kheder annonce : « Il est temps d’inverser cette tendance. Mais si on n’est pas capable de proposer davantage de volume physique, on n’y parviendra pas» et il ajoute dans le JSL «Outre le talent de son secteur intérieur, le point fort de cette équipe est incontestablement son éloignement ! ». Quant aux léonardes, avec un effectif maintenant au complet avec la recrue Amélie Pochet, elles abordent ce match important avec confiance. Franck Simon déclare dans Le Télégramme  : « Nous devons absolument gagner à domicile mais, pour cela, il est important d’être plus solide en défense, d’endosser le bleu de chauffe et de se battre… Un peu comme les Bleus, mardi dernier ! Nous devons proposer un jeu plus cohérent des deux côtés du terrain, poser notre patte sur ce match. En fait, je veux des guerrières sur le terrain. La victoire est à ce prix ».

 

CALAIS – LIMOGES

 La formation calaisienne, jusqu’à présent, à défaut d’écraser la concurrence, effectue un parcours de champion. Le COB reçoit, ce soir, Limoges. Club dans lequel évoluent les anciennes Calaisiennes Devaux et Sinico, qui, jusqu’à présent, n’a pas vraiment décollé avec un seul succès en six rencontres.

La tâche des deux anciennes cobistes ne sera pas facile et face au leader virtuel du championnat les Limougeaudes auront à opposer leur courage (elles n’en manquent pas) et un petit grain de folie. Kevin Brohan sait que : « les Limougeaudes viennent à Calais sans pression et à la recherche d’un match référence. À nous de ne pas nous faire surprendre..»(VDN)

http://www.lepopulaire.fr/limousin/sports/actualite/basket/2013/11/23/7e-journee-les-limougeaudes-se-rendent-a-calais-ce-soir-20-heures_1774822.html

 

PAIX D’AIX – ROCHE VENDEE

 Le Pays d’Aix sera t-il le premier bourreau de Roche Vendée cette saison ? Les Vendéennes, leaders et toujours invaincues, se déplacent chez la jeune équipe d’Aix, emmenée par Damien Leroux, actuellement 5ème, avec un bilan de 3 victoires et 3 défaites.

Les  2 clés de la rencontre par Damien Leroux :
la 1ère sera de maintenir un haut niveau d’engagement et de contrôle technique tout le match

– la 2ème sera notre capacité à nous adapter à tous les changements défensifs proposés par Roche Vendée. En effet, c’est une équipe qui prépare beaucoup ses matches sur le plan défensif et propose bien souvent des aménagements qui posent des soucis aux adversaires. A nous de les identifier et les sanctionner correctement sans sortir de nos habitudes de jeu. Du côté du coach yonnais, on affiche une belle sérénité : « On a un plan…, reconnaît le coach vendéen. Comme le passage en zone pour fermer la raquette. Mais nous avons d’autres cartouches… » avant de conclure dans Ouest France : « On sait que l’on ne devra rien donner à notre adversaire. Mais le groupe que je coache à un QI basket au-dessus de la moyenne. »

http://www.lattesmontpellier-basket.com/Avant-la-reception-de-Roche-Vendee-avec-Damien-LEROUX_a2345.html

 

Damien Leroux a bien travaillé cette semaine avec ses jeunes joueuses pour la réception du RVBC.

Damien Leroux a bien travaillé cette semaine avec ses jeunes joueuses pour la réception du RVBC.

  

DUNKERQUE – REIMS

 Desireless – voyage voyage ?? c’est le tube de la semaine pour le RBF qui, intraitable à domicile n’est toujours pas parvenu à débloquer son compteur à l’extérieur. Cela peut donner des idées aux filles du DMBC, qui  joueront ce soir leur  quatrième match de championnat à domicile dont un seul gagné contre le Centre Fédéral. Sébastien Devos prévient dans la VDN : « Il faut être costaud durant les 40 minutes. Et en cas de baisse de régime, savoir la gérer. En face, en face, il y aura du répondant avec Anaïs Jomby (12,8points de moyenne) et la Finlandaise Héta Korpidava 15,3pts)». Coté rémois, Guillaume Rassineux est confiant et espère rester sur la bonne dynamique du match victorieux contre Aix : « …Avoir un pourcentage de réussite aux tirs de 53% est plus qu’intéressant. En terme de confiance, c’est l’idéal. » S’il espère que sa formation saura se montrer solide et vigilante dans le Nord, il ajoute dans l’Union qu’il faudra « surveiller Durand et la meneuse américaine Karr. Tandis qu’ à l’intérieur, Pierre-Joseph est impossible».

0

 PAU – LE HAVRE

 Avec encore six matches à disputer avant la trêve de Noël, les Mourenxoises ont du pain sur la planche avec un programme somptueux : à Strasbourg (4e), réception de Roche Vendée (1er et toujours invaincu) suivi d’un voyage à Reims (5e). Et ce soir pour l’emporter contre des guerrières telles que les Havraises, les Mourenxoises auront  besoin de toutes leur forces sur 40 minutes pour ne pas se faire peur. Même contre une équipe qui ne s’appuie que sur 6 joueuses « Elles sont quand même pénibles à jouer car elles épuisent l’adversaire en changeant souvent de défense » analyse Aurélie LOPEZ dans l’Eclair des Pyrénées. Le Havre qui devra  devra se passer des services de Kelsey Sigl, pas tout à fait remise de son aponévrosite plantaire fait le long déplacement de 900 KM sans grande illusion. L’entraineur normand dans Paris Normandie : « Je pense qu’à la fin de cette semaine, on aura mangé notre pain noir, on pourra enfin être au complet pour les vraies échéances que sont Chartres, Léon Trégor et Dunkerque, puisqu’une grande partie du maintien se jouera là.»

 

PERPIGNAN – SIG

 Graffenstaden n’ira pas à Perpignan

C’est officiel, fidèle à l’engagement pris par son président, le SIG qui devait jouer ce soir à Perpignan n’effectuera pas le déplacement. Et donc, fort logiquement, devrait se retrouver avec un match perdu par forfait (0 point). Mais la FFBB n’ayant désigné ni arbitres ni Officiels table de marque (OTM) pour cette rencontre, le forfait alsacien ne pourra être constaté.

Voici le lien indiquant l’absence d’arbitres et OTM : ici (FFBB).  Il faut cliquez sur « Afficher les renseignements arbitres, officiels et n° de rencontre ».

A propos de l'auteur

Rédactrice basket féminin.
Fan de Tony Parker, Edwige Lawson ou encore Sandrine Gruda. Veut devenir journaliste sportive. Optimiste avant tout. #Basketballneverstops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.