Le COB évite le piège du Centre Fédéral, Le Limoges ABC tient sa première, Les Yonnaises sont entrées dans le grand huit, Léon-Trégor fait chuter Reims dans son antre, Des Normandes trop fortes pour l’ABChartres, Elles ont eu leur peau (SIG).

Centre federal 46 – 66 Calais

(12-16, 12-16, 6-18, 16-16 )

Dans une rencontre bien verrouillée en défense et au rebond par les filles du Centre Fédéral le COB se retrouve d’emblée dans la difficulté : 9-14 (8e), 12-16 (10e), 17-22 (15e), 21-26 (17e) pour mener finalement de 8 longueurs à  la pause 24-32. Au retour des vestiaires Calais enfonce le clou et prend le large avec Clarke et Fouasseau, trente-cinq points à elles deux (28-49, 28e) et fait grandir l’écart l(35-61, 35e). Le COB Calais était en route pour un large et probant succès (66-46). Le 7e en 7 rencontres.

CENTRE FEDERAL : Bienvenu 2, Clanet 7, Blatrie 4, Ba 8, Bakabadio 6, Fagnez 2, Cirgue 9, Turmel 8.

CALAIS : Fouasseau 16, Sbahi 5, Arnaud 9, Allen 6, M’Buyamba 9, Clarke 18.

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg205413.pdf

Limoges 70 – 53 Pays d’Aix 

(20-11, 34-25, 56-41 ,70-53)

Ça y est. Enfin !!! les Limougeaudes ont décroché leur première victoire à domicile et relancent ainsi leur saison. C’était pourtant  l’anniversaire de l’ex limougeaude Linda Bousbaa, mais d’après La Montagne elle se souviendra longtemps de son retour salle « MU »  on peut ainsi lire « Littéralement bouffée dans son duel avec Mélanie Devaux ».  Dans le sillage de sa meneuse, Limoges défend haut et  fort. Et grâce à son intensité défensive, le LABC se facilite la tâche en attaque grâce à une Devaux intenable (20-9, 9e). Puis c’est au tour de Pope de se montrer avec un 7-0 à elle toute seule. A la mi-temps le score est de 34-25, les provençales ont sauvé les meubles. Sauf qu’au retour des vestiaires, Limoges remet ça et Aix perd ses duels. Landry a 4 fautes et Pays d’Aix artille à trois points (48-37, 27e) tandis qu’à l’autre bout du terrain, Pope fait l’écart (56-41, 30e). C’est le moment que choisit Mélanie Devaux pour terminer la tâche qu’elle a entamée une heure plus tôt (64-45, 35e). Pays d’Aix rend les armes. Score final 70-53. Debout le public de la salle « MU »  peut fêter cette victoire attendue depuis tellement longtemps.

LABC :  Devaux 24, Recoura 8, Sinico 8, Pope 20, Melois 2, Morel 8, Cuisset.

PABA :  Bousbaa 3, Dubois 10, Corre 3, M’Baye 4, Landry 19, Adjutor 2, Dinga 10, Barthélémy 2

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg205613.pdf

Roche Vendée 80 – 69 Dunkerque

(23-17, 17-18, 25-13, 15-21)

La série continue pour les Yonnaises, qui ont signé leur huitième succès. les Nordistes ont tout de même donné du fil à retordre à des Vendéennes qui ont compté jusqu’à 22 points d’avance, pour en voir fondre la moitié en 3 minutes et à 3 minutes du terme. Les Vendéennes trouvaient sur leur route des Nordistes accrocheuses. Et c’est grâce à leur défense qu’elles peuvent contenir les Dunkerquoises. Grâce à Tayeau et Diop, elles prennent les commandes au score (23-17 10e). Cette avance va atteindre les 10 points en fin de 2e quart mais se réduit finalement de moitié pour rentrer aux vestiaires (40-35 20e). 2e mi-temps, dominatrices aux rebonds les yonnaises ne parviennent pourtant pas à réellement prendre leur distance, la faute à de trop nombreuses pertes de balle. Tayeau accélère et donne de l’air à son équipe          (52-38) avant d’atteindre la fin du 3e acte sur le score de 65-46. Dernier qt, La Roche appuie encore un peu plus (72-50), mais laisse ensuite les Dunkerquoises refaire une partie de leur handicap (73-61). Et même se rapprocher dangereusement (75-66 37e). Dans une fin de match un peu tendue les locales gardent la tête froide et engrangent une 8 victoire consécutive.

Spectateurs : 900 environ.

LA ROCHE : Pavageau 2, Bouzenna 4, Mukoko 6, Ouerghi 10, Fournier 1, Duval 9, Kubatova 13, Tayeau 20,Diop 15.

DUNKERQUE: Pierre-Joseph 11, Viale 12, Karr 12, Faurez 5, Rozewicz 2, Bal 4, Durand 15.

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg205313.pdf

Reims 71 – 81 Leon Tregor

(20-29, 19-14, 20-11, 22-17)

Les finistériennes portées par l’enthousiasme tiennent la marée et c’est grâce à l’adresse de Lithard et Korpivaara que les rémoises finissent le 1er qt avec 9 longueurs d’avance (29-20). 2e quart, dominatrices au rebond (à Reims Marieme Badiane n’a pas joué)) et pouvant compter sur l’adresse de  Gresnerova , les léonardes  commencent à semer le doute ; les bretonnes gagnent cette seconde manche mais c’est Reims qui rentre aux vestiaires avec 4 petits points de bonus (43-39). Les vestiaires, justement, les locales semblent y être restées puisque sous l’impulsion de Pochet, les bretonnes égalisent et prennent l’avantage, laissant leurs hôtes sans solutions tactiques et donc sans réaction. Le score va monter jusqu’à +8 pour les bretonnes dans ce quart (47-55) mais on atteint la fin de la période à -4 pour REIMS (54-59). En manque de rotation, avec plusieurs joueuses à 4 fautes, Reims stabilise l’écart, mais pas pour longtemps car avec la sortie de Maud Lesoudard (5e faute) les affaires ne s’arrangent pas pour Rassineux (73-61, 37e). Les rémoises  ne reviendront plus  sur les bretonnes.

600 spectateurs.

REIMS: Gorjeu 11, Lithard 17, Lesoudard 11, Korpivaara 17, Jomby 8, Poret 4, Pélissou 3

LÉON-TRÉGOR: Butard 19, Shayok 12, Pochet 25, Gresnerova 19, Miguel 6,

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg205213.pdf

Le Havre 61 – 49 Chartres

(15-10, 23-19, 23-13, 0-7)

Hier soir, les Aplemontaises ont rendu une belle copie pour une victoire qui les relance dans ce championnat et les place sur la voie du maintien. Trop maladroit, l’AB Chartres n’a fait illusion que durant le premier quart d’heure. Dès l’entame, les Normandes mènent 7-0. Après un temps mort les joueuses de l’Eure se réveillent sous l’impulsion de Rosalie Ciss et son tir primé sur le buzzer (15-10) et retrouvent un peu d’adresse pour remettre les compteurs à zéro (17-17, 13e). Mais finalement sous l’impulsion de Fall et d’un bon collectif Le Havre s’échappe, et rentre aux vestiaires avec une avance confortable (38-29 à la pause). A la reprise, le rythme ne change pas. Mélissa Mendes trouve  la mire à 3 points et répond à Marie-Sadio Rosche (44-31, 22e). Chartres défend et y laisse des plumes en attaque ; les fautes pleuvent et arrive un 15-6 qui semble plomber le match .Score à la fin du 3e qt 61-42. Les 10 dernières minutes  sont très défensives . Les locales n’augmenteront pas leur pécule et le tableau d’affichage restera bloqué à 61 dans leur camp  tandis que les chartraines gagnent le qt 7-0. Ce n’était pas suffisant pour priver les normandes de leur victoire. Score final 61-49

1476108_717750144903907_486741845_n

Autour d’une Aïda Fall des grands soirs, Le Havre empoche le match des promues

LE HAVRE : Belleka (8), Tomasevic (7), Ousfar (7), Mendes (12), Fall (15), Sigl (12).

CHARTRES : Gauthier (14), Bacconnier (14), Mendy (1), Lemaire (4), Eustache (7), Rosche (9)

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg205113.pdf

Strasbourg 92 – 75 Pau

(27-27, 15-17, 23-9, 27-22)

Tout n’a pas été parfait, mais à la faveur d’une grosse seconde période, la SIG est venue à bout de Pau et a frappé un grand coup. Fischbach ouvre la marque pour la SIG d’un tir primé (3e ), puis le jeu est arrêté. « Ne figurant pas sur la feuille de match, Bunel ne peut jouer et quitte le terrain, furibarde » peut-on lire dans les DNA.

La SIG s’installe (10-3, 5e), puis les paloises  prennent la tête (11-12, 7e ). Jusqu’à la fin du quart-temps, les deux équipes se rendent coup pour coup ; chaque action est ponctuée par un panier (27-27, 10e). 2e acte, la SIG, pas en réussite au shoot, bute sur une bonne défense visiteuse tandis que les paloises font le chantier dans la raquette alsacienne (33-42, 18e). La capitaine Schmitt permet à son équipe de revenir au score (42-44, 20e).Changement d’attitude au retour des vestiaires pour la SIG qui muscle sa défense et prend d’entrée le meilleur et reprend la tête (52-46, 24e). En face, les Paloises sont la tête dans le seau et ne trouvent aucune solution en attaque. Le collectif alsacien – Fischbach en tête de gondole (32 points pour 27 d’évaluation) – alimente le score 65-53 30e. Piquées, les Paloises se reprennent quand même dans le dernier quart, mais la SIG déroule (84-62, 36e). Un  dernier sursaut d’orgueil des visiteuses sur des tirs primés n’y fera rien. La SIG s’impose largement 92-75.

SIG: Pfister 5, Dambach L. 6, Fischbach 32, Nsoki 8, Schmitt 24, Mauler 11,Voynet 6.

PAU: Bosch 10, Boykin 17, Borde 3, Dia 13, Gueye 14, Arfelis 12, Chrzanowski 6

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg205013.pdf

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef. Spécialité NBA. Fan des Celtics et fervent supporter des exploits de JaVale McGee dans le Shaqtin' A Fool.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.