Les Pistons, une franchise qui ne fait plus peur depuis un moment, sont sur le point de changer de statut. La franchise de Detroit avait un certain rôle de Sparring Partner durant quelques années mais çà va changer ! Revenons sur son histoire.

Les Pistons version 2013/14 (Crédit photo: ESPN)

Ben Wallace, Dennis Rodman, Isiah Thomas (qui reste le meilleur marqueur des Pistons avec 18 822 points), Chauncey Billups et le légendaire Allen Iverson restent des noms que personnes ne peut oublier. Des joueurs qui ont marqué l’histoire de la NBA. Ces joueurs ont un point commun : ils ont tous évolué dans la franchise de Detroit.

1989-1990 : L’âge d’or des Pistons …

Ces deux années sont une référence pour les fans de la franchise. Deux années d’affilées où ils remportent le titre NBA. La première année face aux Lakers et l’année qui suit face aux Trail Blazers. En 89, une victoire sans appel avec, au final, un 4-0 pour la franchise de Detroit. L’année d’après, contre Portland donc, où tout se joue dans le game 5 où Vinne Johnson fait éclater sa classe avec son shoot dans les dernières secondes qui fait vibrer toute une ville.

… Puis plus rien !

Tout le monde attendait donc Detroit pour voir s’ils avaient les épaules assez larges pour espérer le triplé mais rien ne se passe comme voulu. Pourquoi ? Les départs en retraite et des joueurs clés dans d’autres franchises sèment le trouble chez les Pistons. Ils n’arriveront pas à gérer çà et c’est la catastrophe durant quelques années. 93-94, la pire des saisons puisqu’ils ne gagnent que 20 matchs au cours de la saison. Triste saison pour les bleus de Detroit.

2004, les Pistons sont là

Après des années galères, les Pistons retrouvent une vraie qualité de jeu et dominent la ligue et se retrouvent une nouvelle fois aux Finals de Playoffs en battant les Pacers 4-2 en final de conférence et rencontrent une nouvelle fois les Lakers lors des Finals. Ils ménent 3-1 face aux jaunes et ont la possiblité, en cas de défaite, de jouer le titre chez eux. Ils n’ont pas voulu se faire peur face à des Lakers qui comptaient dans leur rang Kobe Bryant, Shaquille O’Neal mais encore Karl Malone. Les Pistons jouent avec classe au Staples Center et remportent les Finales 4-1. Les Pistons sont champions en réalisant une des plus grandes performances de l’histoire des Finals.

Chauncey Billups et les Pistons sont champion NBA 2004 !

Une perte de vitesse progressive

2005, les Finals se jouent entre les Pistons et les Spurs. Ils peuvent faire un remake de leur âge d’or en remportant le titre NBA deux années d’affilées mais ce sont les Spurs qui remportent les Finals au game 7. En 2006, la franchise de Detroit bat son record de victoires en une saison avec 64 victoires, contre 63 en 1989, grâce à 4 joueurs qui faisaient parti du All Star Game. Puis durant 3 années d’affilées, les Pistons connaissent des désillusions en finales de conférence puisque durant ces 3 années, ils se font éliminés respectivement par le Heat, les Cavaliers de Cleveland et par les Celtics.

Chaos dans la franchise

Après cette enchainement de défaites en final de conférence, les Pistons sombrent dans un chaos sans nom. Il ne reste plus que 3 joueurs qui ont connu le titre en 2004 (Richard Hamilton, Tayshaun Prince, Ben Wallace) mais le pire est le résultat à la fin de la saison de 2009-2010 : 30 victoires pour 52 défaites. Une 12ème place pour la franchise. Même l’arrivée d’Allen Iverson la saison précédente ne peut changer la donne, les Pistons sont devenus un « gagne-points » pour les autres franchises.

2013, l’année du renouveau

Après ces années catastrophes, les fans demandent du changement et rapidement. Les dirigeants sont à l’écoute et ils n’ont pas lésiné sur les moyens. Detroit reçoit l’arrivée du puissant Josh Smith mais également le meneur Brandon Jennings et un retour aux sources pour Chauncey Billups qui aura surtout un rôle de grand frère sur les futurs joueurs tels que Drummond, Monroe et Caldwell-Pope. Un renouveau qui satisfait pleinement les fans puisque pour eux, les Pistons pourront (enfin !) redevenir un prétendant aux Playoffs et çà, chaque année !

Des résultats plus qu’encourageants

Du coté de Detroit, on attendait avec impatience ce début de saison pour voir ce que leurs nouveaux joueurs pouvaient donner sur le terrain. Malgré un début de saison mitigé (7 victoires – 10 défaites), nous pouvons retirer des points positifs puisque lorsqu’ils ont perdu, ce n’était que de peu face aux franchises qui joueront le titre en fin de saison. Défaites de 8 points contre les Pacers, 9 contre le Thunder, 6 contre Portland et de 4 contre les Lakers.

Regardons un peu les stats des 5 meilleurs joueurs

Capture

High score career 31 points, 19 rebonds et 6 interceptions contre les Sixers ! (Crédit photo: ESPN)

A.Drummond: 13.1 points/12.2 rebonds/0.4 assists de moyenne

B.Jennings: 15.9 points/3.3 rebonds/8.4 assists de moyenne

G.Monroe: 14.5 points/8.5 rebonds/2.1 assists de moyenne

J.Smith: 14.1 points/7 rebonds/3.5 assists de moyenne

R.Stuckey: 16.9 points/2.6 rebonds/2.4 assists de moyenne

Des stats équilibrées et c’est un peu çà le soucis des Pistons, ils n’ont pas un réel scoreur qui peut prendre le match à son compte (ce qui est nécessaire pour être dans le top de la ligue). Mais il ne faut pas oublier que c’est leur première saison ensemble et qu’il leur faudra encore du temps avant d’avoir de réels automatismes.
Je mets un billet sur les Pistons comme des troubles fêtes de cette saison et d’une franchise sur laquelle il faudra compter dans les années qui suivent.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.