Si Hervé Régior, le Président de Perpignan s’est bien rendu à Paris, c’est, selon le quotidien l’Indépendant, pour « une simple visite de présentation ».

Il a rencontré Jean-Pierre Siutat et lui a exposé son projet pour le club. Il précise : « Je n’ai senti aucune animosité mais une volonté générale d’apaisement. Nous avons également préparé la réunion du 11 décembre où je rencontrerai les autres présidents de Ligue 2. Il est très important de renouer le dialogue entre nous. »

C’est donc à priori le 11 Décembre que le dossier connaitra une avancée puisque cette réunion organisée visiblement sans concertation n’aura pas permis à tous les présidents de se libérer.

Aujourd’hui, la menace qui pèse sur les clubs prenant part au boycott, est une exclusion du championnat lors de la seconde rencontre non disputée. C’est la position qu’a toujours eue la Fédération qui a expliqué aux 12 clubs réfractaires qu’elle ferait appliquer le règlement. On imagine aisément l’absurdité de la situation au soir de la dernière journée, dans un championnat qui verrait 12 équipes disqualifiées, et Perpignan en passe de retrouver la LFB.

Si on ne connait pas ce qui sortira de la future réunion pour le championnat 2013/2014, il se murmure en coulisses qu’une réforme profonde de la deuxième division nationale est dans les cartons, avec une reprise en main par la FFBB (le second niveau national quitterait le giron de la LFB) et la disparition des contrats pro.

En attendant, ce week-end, ce sont les demoiselles de Reims qui seront au repos, tout comme les catalanes qui doivent commencer à trouver le temps long !

BoB

A propos de l'auteur

Idolâtre Kobe Bryant même dans le Colorado. Padawan de Jason Kidd et Penny Hardaway à sa grande époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.