Voici la présentation de la 9ème journée de LF2 !

 CENTRE FEDERAL – LIMOGES

 Match à 17h.

Après avoir décroché sa première victoire à domicile la semaine dernière, Limoges devrait logiquement poursuivre sur sa lancée à Paris face aux jeunes espoirs du Centre Fédéral. Le Populaire prévient : « UNE VICTOIRE QUI DEMANDE CONFIRMATION. – Limoges a décroché une victoire longtemps espérée, longtemps attendue. Ce succès ne vaudra rien si les Limougeaudes avaient la mauvaise idée de se perdre en chemin face aux gamines du Centre Fédéral. Le moindre signe de suffisance sera payé cash face à des jeunes qui n’ont strictement rien à perdre. »

 

 DUNKERQUE – PAYS D’AIX

 Avant de se déplacer coup sur coup au Havre et à Pau, c’est la dernière de l’année à domicile pour les Maritimes, ce soir, face à Aix-en-Provence, qui présente le même bilan (trois victoires, cinq défaites). La physionomie des équipes est identique : jeunesse et joueuses d’expérience. Sébastien Devos ne fait aucun pronostic, il connait les qualités de son groupe et demandera à ses joueuses de faire un match plein. Côté aixois, le groupe largement dominé à Limoges s’apprête à affronter « …une équipe qui souffle aussi le chaud et le froid., qui a tendance à jouer sur un faux rythme, mais qui a moins de densité physique que nous. Ils possèdent en plus une excellente shooteuse, et une intérieure techniquement très forte, malgré ses quelques kilos en trop. À nous de ne pas tomber dans leur piège, pour ainsi mettre de l’impact d’entrée de jeu » lâche Damien Leroux dans La Provence.

 

CALAIS – CHARNAY

 Toujours invaincu dans le championnat de Ligue 2 féminine, l’équipe du Côte d’Opale Basket affronte les Bourguignonnes du Charnay Basket ce samedi soir dans leur salle de Calypso. Des bourguignonnes plutôt à l’aise à domicile mais qui affichent en revanche un tout autre visage loin du Mâconnais, étant revenues bredouilles de leurs quatre premiers déplacements en LF2. Kevin Brohan espère que son équipe va poursuivre sa marche en avant mais se méfie des charnaysiennes, qui, même potentiellement relégables, peuvent créer la surprise avec ses 3 anciennes joueuses de l’élite.  Avant le match Bilel Kheder analyse dans le JSL : « Calais, c’est une équipe performante, notamment grâce à ses intérieures, qui a démontré qu’elle savait gagner. De notre côté, le déclic pour pouvoir rivaliser en déplacement ne viendra que de notre collectif et de sa solidité physique et mentale ».

 

 CHARTRES – SIG

 Alain Boureaud, le coach de l’AB Chartres, sait qu’un match difficile l’attend ce soir contre Strasbourg qui reste sur quatre victoires consécutives, et compte bien poursuivre sur cette lancée. « Les Alsaciennes en favorites » titre L’Echo républicain et elles se déplaceront au complet ; contrairement à l’AB Chartres où une épidémie d’entorses à la cheville sévit. L’ailière Mathilde Letoret ne jouera pas et les intérieures Noémie Lemaire et Rosalie-Marie Ciss ne seront pas à 100 %. Difficile en perspective pour les locales qui n’arrivent pas à enchainer les victoires dans ce championnat exigeant physiquement et mentalement.

  

LEON TREGOR – LE HAVRE

 Le redressement amorcé depuis deux rencontres par les léonardes demande confirmation. Face aux Havraises, ce soir, le LTB tentera donc de glaner un troisième succès d’affilée. Le coach breton a prévenu : « Cette formation havraise est à prendre très au sérieux …Elle évolue certes avec un nombre restreint de joueuses mais celles-ci, de part leur temps de jeu important, sont en confiance et se dépouillent sur le terrain ». Du côté havrais, on sent le danger car depuis l’arrivée d’Amélie Pochet, le club qui se  morfondait en queue de classement vient de modifier le paysage au classement. C’est donc un nouveau défi pour Aplemont  qui se doit d’aller grappiller des points à l’extérieur afin de conserver sa place, au chaud, en haut de tableau.

 

Rencontre au sommet à Pau pour les coéquipières de Marion Arfelis qui accueillent le leader La Roche

Rencontre au sommet à Pau pour les coéquipières de Marion Arfelis qui accueillent le leader La Roche – Crédit photo : Sud Ouest

PAU – LA ROCHE

 Après 7/7, Le Grand 8, Ouest France titre aujourd’hui « L’épreuve par 9 pour La Roche VBC », alors que Sud Ouest publie : « Mourenx aime ce genre de challenge » et enchaine : « C’est un sacré défi auquel vont se confronter les Mourenxoises, ce soir  – celui de faire tomber pour la première fois cette saison le leader La Roche Vendée. Des visiteuses toujours invaincues après huit journées et accrochées à un fauteuil que seules les Calaisiennes paraissent aptes à leur disputer. » Le défi est également du côté vendéen, et Body prévient son homologue béarnaise : «on avait gagné là-bas l’année dernière… en championnat. On leur avait concocté des surprises tactiques. … Aurélie (Lopez, la coach de Pau) va encore découvrir des choses de La Roche…» Il précise : « …dans cette salle bouillante, la priorité c’est le combat. Mettre une énorme intensité. Gagner les duels et prendre le dessus sur ton adversaire dans ce domaine. Ensuite, si tu as ces bases, tu peux poser ton basket et mettre en place la tactique. Mais ne surtout pas faire l’inverse.» Face à l’armada yonnaise et son côté « caméléon » qui leur a permis jusqu’ici de s’adapter à toutes les situations, « le plus délicat sera d’empêcher l’intérieure Aminata Diop (1.96m, 14.6 pts, 8 rebonds) de recevoir le ballon dans de bonnes conditions. » peut-on lire dans la présentation du match sur la page Facebook de l’EBPLO. Aurélie Lopez ajoute : «mais …. si on resserre trop à l’intérieur sur Diop, on prend le risque de se faire châtier à l’extérieur par Tayeau et inversement.. » Le rédacteur conclut « 

Bon courage Aurélie Lopez pour trouver une tactique défensive fiable, face à une telle armada. Pour cela notre coach y travaille sans relâche depuis le début de la semaine »

http://www.ebplofeminines.com/index.php?option=com_content&view=article&id=142%3Ale-danger-est-partout&catid=13%3Aactualites&Itemid=139

 

 PERPIGNAN – REIMS

 Toujours pas de match pour les joueuses du Perpignan Basket puisque Reims a refusé de jouer ce soir au gymnase Pons à l’occasion de la 9e journée de championnat. Une 4e victoire par forfait (Graffenstaden, Charnay, Léon-Trégor et Reims).

Que sortira t’il de la réunion de conciliation prévue mercredi prochain à la FFBB entre les 12 clubs rebelles et Perpignan ? En effet, de la conciliation il en faudra : la menace d’assignation devant la justice que brandirait Perpignan si les clubs persistent à refuser de jouer est-elle une rumeur, un coup de bluff, un chantage ???

On est loin des terrains là !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.