Que de regrets pour REIMS, L’AB Chartres s’est fait piétiner, Charnay : la victoire qu’il fallait , Le LTB bute sur La Roche, ALA la guerre des nerfs, Calais après prolongation

 Les résultats : 

REIMS 72 – 73 PAU
LIMOGES 75 – 57 CHARTRES
CHARNAY 70 – 33 CENTRE
PAYS D’AIX 0 – 0 PERPIGNAN
ROCHE 67 – 57 LEON
LE HAVRE 76 – 66 DUNKERQUE
GRAFFENSTADEN 67 – 71 CALAIS

Le détail des matchs:

le Cob reste invaincu après sa victoire en prolongation à la SIG

le Cob reste invaincu après sa victoire en prolongation à la SIG

REIMS – PAU

Reims ne pétille plus ! Quinze jours après Léon Trégor (71-81), Reims Basket Féminin s’est de nouveau incliné sur son parquet de René-Tys hier soir face à Pau-Lacq-Orthez (72-73). De l’aveu même des paloises, « l’EBPLO est passé par la petite porte », mais c’est bien elles qui s’installent à la 3e place du podium. Reims prend rapidement 12 points d’avance grâce à la bonne adresse extérieure de A. Jomby et E. Gorjeu (27-15 12e) et la grosse activité de Badiane à l’intérieur ; et ça défend dur. Les défenses se neutralisent, les pertes de balle se succèdent, les locales font toujours la course en tête (34-23, 18e) avant que Pau ne fasse le débreak pour revenir dans la partie (36-33, 19e). La mi-temps est atteinte avec 4 points d’avance pour les Champenoises (40-36, 20e). A la reprise, les rémoises refont leur avance (45-36 22e) mais la balle circule moins bien et l’adresse va chuter face à une défense moins permissive des pyrénéennes. Reims va alors encaisser un 8-0 (49-44 23e). C’est un autre match qui commence. A la 29e Reims est toujours devant 55-54, mais à la fin de la 3e période, Pau prend les commandes 55-56. Le collectif palois et la combativité des joueuses d’Aurélie Lopez font un chantier – 57-67 à six minutes de la fin. Mais Reims porté par son public ne s’avoue pas vaincu à l’image d’Heta Korpivaara qui enchaîne enfin les points. Reims grignote petit à petit son retard, et P. Lithard égalise à 56 secondes de la fin (70-70). La fin du match se joue dans le money time, et Pau l’emporte grâce à Awa Gueye, joueuse du match avec 20pts (8/13), 7rbds et 4pds en 37 minutes de jeu. Score final 73-72

 REIMS – PAU 72-73 ( 21-15, 19-21, 15-20, 17-17)

420 spectateurs

REIMS : E. Gorjeu (4), E. Pelissou (4), H. Korpivaara (8), A. Jomby (12), P. Lithard (17), M. Lesoudard (9), M. Badiane (18).

EBPLO : J. Borde (9), L. Boykin (18), A. Gueye (20), M. Arfelis (3), V. Bosch (5), M. Dia (9), J. Mur, I. Bunel (7), M. Chrzanowski (2). 

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg206613.pdf

 

 LIMOGES- CHARTRES

 «Portées par une défense de fer et une incroyable débauche d’énergie, les Limougeaudes ont piétiné Chartres et enchaînent par une troisième victoire consécutive. Le LABC continue ainsi sa remontée » peut-on lire dans Le Populaire. Auteur d’une entame parfaite Limoges se constitue un petit pécule (9-0, 3e). Pressé et pris à la gorge Chartres se retrouve sans solutions et sans réussite. Au bout du 1er qt Limoges cavale mène 14-7. Petit relâchement des locales dans le deuxième qt et Chartres en profite pour reprendre des couleurs (22-17, 17e). C’est alors Le duo Recoura – Pope qui s’y colle et à la mi-temps, le LABC est toujours devant (30-22 20e). Au retour des vestiaires, Chartres a retrouvé un peu d’adresse et s’appuient notamment sur la réussite de Rosche dans la peinture (37-32, 27′). Et Mendy, met le LABC dans le dur (39-36, 28′). Les haut-viennoises sont alors au bord de la rupture ; portées par un public inconditionnel, et par la combativité de Sinico and co elles vont trouver des ressources pour conserver leur avance(48-37, 30′). Et Limoges inflige un 14-0 à Chartres (62-43, 35′). Pire, les Limougeaudes feront grimper l’écart jusqu’à +27 (73-48, 38′). SCORE FINAL 75-57

LIMOGES – CHARTRES 75-57. (14-7, 16-15, 18-15, 27-20)

 LIMOGES : Devaux (13), Recoura (20), Sinico (5), Berranger (2), Pope (11) puis Melois (9), Morel (15).

 CHARTRES : Bacconier (9), Gauthier (13), Mendy (11), Eustache (6), Rosché (9) Cheron (1), Gonzalez (3), Ciss (1), Lemaire (2), Diarra (2).

 http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg207013.pdf

 

CHARNAY – CENTRE FEDERAL

 Après la déroute en terre alsacienne les joueuses de Bilel Kheder ont abordé la rencontre avec l’esprit de revanche. Le JSL analyse : «  Grâce à un départ sur les chapeaux de roue, les Pimkie’s se sont rendus le match facile. Elles démarrent de la meilleure des manières une série de quatre matchs consécutifs à domicile. » Le 1er qt est remporté 22-6 par les bourguignonnes, faciles face à une équipe fédérale en gros manque d’adresse (1/13). Alors qu’au fil des minutes les Charnaysiennes sortent du match, les visiteuses sont toujours aussi maladroites et accumulent les balles perdues (9 dans le 2e quart) les locales n’en profitent pourtant pas et le score est de 27-16 à la mi-temps. A la reprise, Charnay reprend le match en main sous l’implusion d’une Laure Belleville des grands soirs créditée de 21 points avec un brillant 4/7 à trois points. Charnay gagne le 3e qt 24-7 et dans l’ultime période va dérouler pour le plus grand plaisir d’une salle bien remplie. Le JSL conclut : «L’espace d’un soir, Charnay a vu la vie en rose. Pourvu que ça dure ». Score final 70-33

 CHARNAY – CENTRE FEDERAL : 70-33 (22-6, 5-10, 24-7, 19-10).

 CHARNAY : Belleville 21, Legoupil 8, Ducos 8, Bertal 6, Diallo 9, Lasnier 1, Aulnette 7, Mornay 2, Laurent 2, Rajecka 6

CENTRE FEDERAL : Limousin 2, Milapie 8, Bankole 11, Bakabadio 3, Cirgue 1, Clanet 6, Turmel 2

 http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg206913.pdf

 

LA ROCHE – LEON TREGOR

« Au terme d’un match sans magie, les Yonnaises ont assuré l’essentiel dans le second quart-temps. Fatiguées, elles ont aussi affronté des Finistériennes qui n’ont jamais lâché le match » c’est l’intro de Ouest France. Pour Le Télégramme c’est « Coup d’arrêt pour les Finistériennes ! ».0-7, 4 balles perdues, 4 fautes et 2 rotations en 3’30, le match ne pouvait pas plus mal commencer pour La Roche-sur-Yon. Face à des Bretonnes dynamiques, les Yonnaises semblaient trop « grandes » et empruntées. C’est avec un cinq majeur profilé comme celui de Pleyber que le collectif d’Emmanuel Body trouva, enfin, le bon sens (4-9, 5′).Après un premier quart finalement équilibré (14-11) , le trou était réalisé par les Yonnaises, menées par Diop et Ouerghi qui enchaine alors 7 points, et donne le premier avantage conséquent à son équipe (30-18, 17′). Grâce également à l’activité de Tayeau, la pause arrive avec une beau petit matelas : 34-22, 20e. A la reprise, les bretonnes sont moins incisives; derrière la ligne Mukoko et Bouzenna ajustent à 3 points (41-24 et 50-32). La course-poursuite est alors ardue. Les finistériennes sont menées 52-36 en début de quatrième qt mais elles grignotent leur retard à l’énergie et se remettent dans le sens du jeu avec un 0-9 (52-45, 32′) qui permet au collectif breton de revenir à -7.pour finalement lâcher prise (62-47, 36e). Face à des yonnaises sur courant alternatif, Léon Tregor remporte le dernier qt 17-21. Maigre consolation pour les Pleyberiennes qui ne concèdent au final que 10 points (67-57) car l’opération maintien reste plus que jamais d’actualité avec quatre victoires pour cinq défaites.

 LA ROCHE – LEON TREGOR : 67-57 (14-11, 20-11, 16-14, 17-21)560 spectateurs

LA ROCHE :Bouzenna 10, Mukoko 5, Ouerghi 9, Fournier 7, Duval 8, Kubatova 4, Tayeau 11, Diop 22.

LEON TREGOR : Kernevez 3, Miguel 8, Butard 12, Shayok 13, Pochet 8, Gresnerova 11, Matanga 2

 http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg206713.pdf

 

LE HAVRE – DUNKERQUE

 C’est à l’arraché que les Aplemontaises sont sorties victorieuses de cette rencontre indécise jusque dans les dernières minutes et hier soir elles ont su parfaitement négocier le money time. 1Er qt Aplemont pose le jeu et répond du tac au tac aux attaques très placées de Dunkerque (11-10, 5e).Des Nordistes qui infligent  alors un 7-0 qui envoie les Aplemontaises à 6 longueurs en moins de deux minutes (11-17). Kelsey Sigl remet alors les pendules à l’heure (17-17, 8e). Arrive la fin du qt sans que les équipes ne se départagent (23-23, 10e).Chassé croisé dans le 2e qt kusqu’à ce que Fall sur un 2+1 donne 4 points d’avance à son équipe et la pause est atteinte sur le même écart 40-36. A la reprise, Aplemont maintient son avance et conserve 5 longueurs 44-39 (24e) mais les nordistes infligent un 11-2 à leurs adversaires et amorcent le dernier qt avec 6 points d’avance (46-50)

.La révolte havraise est immédiate. Grâce à un tir primé de Melissa Mendes et à  Aïda Fall la marque revient en faveur des locales  (51-50, 31e) et le match ne va plus jamais leur échapper. Aplemont a 7 point d’avance à la 37e (66-59) ; si Dace Pierre-Joseph réduit l’écart (66-62) à 45 sec du terme, c’est bien les havraises qui gagnent la guerre des nerfs et l’emportent de + 10  76-66.

 APLEMONT – DUNKERQUE 76 – 66 (23-23 ,40-36 , 46-50 ,76-66)

200 spectateurs

 APLEMONT : Belleka 11, Tomasevic 18, Ousfar 5, Mendes 7, Fall 26, Sigl 9

DUNKERQUE  : Urien 9, Ricart 3, Pierre Joseph 18, Karr 18, Rózewicz 4, Bal 14,

 http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg206513.pdf

 

SIG – CALAIS

 Un début de match où les 2 équipes se rendent coup pour coup (9-4 5e) mais c’est la SIG qui est en tête à la fin de la 1ère période. La maladresse est dans chaque camp et la qualité du  jeu en souffre (27-22, 16e). Calais revient, à la faveur de fautes alsaciennes mais la puissance de Dambach et Fischbach font merveille pour récupérer des balles et provoquer des fautes qui permettent à la SIG de rester devant (31-28, 20e). Cibert égalise dès la reprise ; on assiste alors à du beau basket d’après les DNA qui précisent : «Calais passe trois fois devant mais la transmission entre le duo Bourdin-Schmitt avec une Schmitt sur orbite fait merveille et permet à la SIG de garder le cap (51-47, 30e)». Calais va reprendre la tête (54-55, 35e) grâce à Clarke sous les paniers et Cibert aux triples. Calais verrouille sa défense mais prend des fautes. Les 2 équipes n’arrivent pas à se détacher et prennent tour à tour l’avantage. 61-59, 39e, «Pfister provoque une faute et obtient deux lancers-francs. Deux points qui peuvent faire toute la différence alors qu’il ne reste que 25 secondes à jouer. Mais la joueuse a les mains moites et rate par deux fois le cercle. Clarke parvient à arracher la prolongation à quelques secondes du terme (61-61)». Prolongation ! 61-65, 42e puis 67-71, 45e la SIG s’incline au bout du suspense. Calais reste invaincu en 9 rencontres

 

SIG – CALAIS ap 67-71 (15-13, 16-15 , 20-19 , 10-14, 6-10)

SIG : Pfister 1, Dambach L. 5, Kadila, Nsoki 11, Schmitt 24, Bourdin 6, Mauler 5, Fischbach 11, Voynet 4.

CALAIS : Cibert 13, Arnaud 8, Allen 2, Clarke 21, Fouasseau 11, Mbuyamba 16

 

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg206413.pdf

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Rédactrice basket féminin. Fan de Tony Parker, Edwige Lawson ou encore Sandrine Gruda. Veut devenir journaliste sportive. Optimiste avant tout. #Basketballneverstops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.