À 31 ans, le meneur de jeu des San Antonio Spurs et de l’équipe de France de basket a reçu hier soir des mains de son ami Teddy Riner (lauréat 2012) le titre, décerné par le journal L’Equipe, de Champion des champions français de l’année.

Bb4Fm3RIYAAmk1z

Ce nouveau trophée s’ajoute à la collection grandissante de  » Tony P « , après une année 2013 quasi parfaite. Une finale NBA où il échoue de peu avec les Spurs face au champion en titre, un statut en NBA de franchise player qui l’a placé dans les votes du MVP de la saison, et bien sûr le titre de champion d’Europe avec l’équipe nationale, en septembre dernier.

C’est la deuxième fois qu’il reçoit ce trophée, la première était en 2003 après sont titre de champion NBA. Mais celui d’hier soir avait une saveur plus grande car il est lié à son parcours avec l’équipe de France.

Tony Parker met une nouvelle fois le basket en lumière et pour preuve puisque la FFBB avait annoncé il y a quelques jours que le nombre de licenciés a dépassé les 500 000 inscrits pour la balle orange. Et les performances de TP en NBA comme avec l’équipe de France y sont pour beaucoup !

Les réactions de Jean Pierre Siutat et Patrick Beesley suite à cette récompense :

Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération Française de BasketBall : « Tony Parker est un grand champion à l’état d’esprit irréprochable et je suis très heureux que la rédaction de L’Équipe ait choisi de le mettre à l’honneur en lui attribuant cette distinction. Il fait partie de ces rares athlètes capables de tirer leur sport vers le haut. Il est devenu une icône pour tous les basketteurs et basketteuses, et un modèle de réussite au-delà du cadre de notre sport. Depuis le début de sa carrière, il n’a eu de cesse de clamer son amour du maillot tricolore et n’a jamais compté son temps et ses efforts pour l’Équipe de France. Aujourd’hui les Bleus sont champions d’Europe, et c’est un juste retour des choses pour lui et tout le basket français qu’il soit sacré Champion des Champions 2013.»

Patrick Beesley, Directeur Technique National : « Tony Parker brille par la régularité et l’excellence de ses performances depuis plus de dix ans. Cette distinction vient récompenser un parcours exceptionnel commencé au Centre Fédéral puis dans les Equipes de France jeunes, et dont la consécration est arrivée en septembre avec ce titre historique de champion d’Europe 2013. À travers lui c’est tout le travail de formation réalisé par la FFBB depuis plusieurs années qui est mis en lumière. »

A propos de l'auteur

Idolâtre Kobe Bryant même dans le Colorado. Padawan de Jason Kidd et Penny Hardaway à sa grande époque.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.