En cette fin d’année 2013, il est temps de revenir sur les meilleurs moments de basket de l’année, ici avec le basket féminin et l’Equipe de France Féminine. Personnellement, mon moment le plus intense en émotion a été le quart de finale de l’Eurobasket contre la Suède et cette fin de match à couper le souffle.

Rappelez-vous, les Françaises sont menées sur l’ensemble du match grâce à une adresse impressionnante des Suédoises. A 2 minutes et 30 secondes, les Suédoises mènent 77 à 73. C’est alors que Céline Dumerc entre en scène… Je vous laisse revivre ce money-time hallucinant ponctué par les commentaires typiques de David Cozette et Yannick Souvré. 

0

  • Rappel des faits : 

27/06/2013. Quart de finale : France – Suède

Après 3 jours de repos, les françaises débutent cette phase finale à Orchies invaincues avec 15 victoires consécutives depuis les matchs de préparation. Les Suédoises, qui ont fini 4ème de leur poule du 2ème tour, sont évidemment aux yeux de tous, les outsiders. Des outsiders qui n’ont rien à perdre face à une équipe de France plus que favorite qui joue à la maison. Et ça se voit.

Qui aurait pu prévoir un tel scénario ? 

Lors des 5 premières minutes du match, la France prend l’avantage rapidement sur la Suède. (14-4 à 5min de jeu). On aurait pu penser alors à un match où la France dominerait plutôt facilement (comme les matchs de poules où les Bleues ont déroulé le rouleau-compresseur) et s’imposerai d’une dizaine de points (voire plus) comme les matchs précédents. Il ne fallait cependant pas enterrer les Suédoises trop vite !

Menées par les sœurs Eldebrink, la Suède revient rapidement dans le jeu et à partir de ce moment là, c’est une pluie de panier qui s’abat sur les Bleues. La Suède, et leur adresse insolente (plus de 60% de réussite à 3 points au final) fait plus que douter l’équipe de France.  Surtout que nos intérieures qui font d’habitude la différence (Sandrine Gruda ou Isa Yacoubou) ont du mal à trouver des solutions.

La Suède défend très bien et oblige les françaises à prendre des shoots à l’extérieur. La défense de zone, connue pour déstabiliser la France, fonctionne bien pour les Suédoises.

Une fin de match palpitante avec une Cap’s décisive

Comment décrire ce dernier quart ? Avec sa fin heureuse pour la France, on a envie de la vivre et la revivre. Céline Dumerc en « mode JO » et ses 3 points permettent à la France de passer devant dans les 2 dernières minutes et creuser l’écart nécessaire. Cap’s qui fait un début de match mitigé (avec 4 fautes très rapides), mais, grâce à un mental d’acier, se réveille dans le dernier quart. Comme aux Jeux Olympiques, ses 3 points (venus d’ailleurs) sont déterminants pour les Braqueuses. Malgré un dernier shoot à 3 points de Key qui rentre (encore une fois), les 4 lancers-francs d’Edwige Lawson-Wade, pour qui l’eurobasket est sa dernière compétition, achèvent ce retournement de situation en faveur des Bleues.

L’équipe de France en demi-finale

Au terme d’un match haletant, c’est la France qui s’impose encore une fois grâce à toute l’équipe. En effet, le banc français a fait la différence (le double de points que le banc suédois). Anaëlle Lardy, Gaëlle Skrela et Edwige Lawson-Wade ont mis les paniers quand il fallait pour maintenir à flot une équipe de France en peine. Cap’s était « sur une autre planète » (selon les mots d’Edwige) pour emmener les Bleues en demi-finale.

Les Bleues se font peur mais arrachent la victoire. Et méritent bien leur surnom de Braqueuses ! Score final : 87-83

A propos de l'auteur

Rédactrice basket féminin.
Fan de Tony Parker, Edwige Lawson ou encore Sandrine Gruda. Veut devenir journaliste sportive. Optimiste avant tout. #Basketballneverstops

Une réponse

  1. Rétro 2013 : l’Eurobasket des Braqueuses en France | Parlons Basket

    […] 27/06. Quart de finale : France – Suède Après avoir survolé les phases de poule (notamment un 76-32 contre la Serbie), les Françaises affrontent des Suédoises outsiders qui n’ont rien du tout à perdre. Et ça se voit ! Les sœur Eldebrink affolent les statistiques. Mais avant le buzzer final, rien n’est jamais fini. Dans le money-time, trois shoots à 3 points de notre Cap’s permettent à la France de revenir. Une fin de match hallucinante ! Pour revivre le money-time de ce match haletant, cliquez ici. […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.