Brindisi et Sassari, dans les cinq premiers après 13 journées (9 victoires et 4 défaites), Caserte et Avellino (6 victoires et 7 défaites) qui restent solidement accrochés au classement. N’en jetez-plus, le  » Mezzogiorno «  veut montrer au reste de l’Italie qu’il est bien là et qu’il va falloir compter sur lui.

Delroy James et le public exultent, Brindisi est en tête du championnat après 13 journées

Certes, les titres se font peu nombreux dans l’histoire (1 Coppa Italia en 88 et 1 titre de champion d’Italie en 91 pour Caserte, 1 Coppa Italia en 2008 pour Avellino) derrière les grands noms telles que Milan, Bologne ou même Sienne mais l’envie est là et le futur laisse espérer les plus grandes ambitions.

Le PalaMaggio de Caserte, plus de 30 ans d’histoire, son superbe parquet reluisant et un public toujours au rendez-vous

Par exemple, la Dinamo Sassari prouve ces dernières années qu’elle peut rivaliser avec les meilleurs et s’est même fait une place de choix en EuroCup (première de son groupe avec 7 victoires et 3 défaites, qualifiée pour le Last 32). L’Enel Brindisi est elle aussi dans les équipes en tête de la Serie A après 3 mois de compétition et peut donc envisager jouer en Coupe d’Europe l’an prochain.

Le palasport Serradimigni ne désemplit pas, Sassari est la nouvelle place forte du basket, la Sardaigne est à l’honneur

Même si Avellino et Caserte éprouvent un peu plus de difficultés avant la 14ème journée, ils sont encore des valeurs sûres du championnat. Si l’on prend également en compte que Naples et trois équipes siciliennes figurent en deuxième division (Divisione Nazionale A Gold), on peut désormais se dire qu’à travers ses clubs, le  » Mezzogiorno «  a un bel avenir devant lui.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.