Encore deux matchs de la 12ème journée se déroulaient hier soir.

Voici le récap :

 La Roche 81 – 58 Chartres 

(19-14, 19-14, 25-11, 18-19)

Après trois semaines d’inactivité, les yonnaises d’Emmanuel Body recevaient le promu Chartres avant un déplacement crucial chez le leader invaincu Calais. Comme c’était prévisible, les filles d’Alain Boureaud ont souffert hier soir sur le parquet de La Roche, malgré une bonne première mi-temps. Le début de rencontre donne lieu à un jeu haché par les fautes et les Chartraines sont au coude à coude avec leurs rivales (7-7  5′). Bien que maladroites, les visiteuses se montrent plus agressives sous le panier adverse mais les Yonnaises poussent un petit coup d’accélérateur avec des contres rapides qui leur procurent un avantage au panneau d’affichage (17-9 à la 8′). Dans le 2e qt les yoannaises conservent le tempo (31-16 15′) mais les Euréliennes parviennent à stopper l’hémorragie peu avant la pause (38-28). La tendance va se confirmer dans le deuxième acte. Les vendéennes enchaînent les trois points, Chartres peine à se mettre en position de tir et rate le peu de shoots faciles qui auraient permis de rester au contact ; maladresse et erreurs d’inattention qui permettent à  La Roche de  creuser l’écart (56-35, 26′). Le dernier quart est fatal. Mendy absente, Gauthier sortie sur claquage, Eustache à 4 fautes, Bacconnier maladroite au possible (2/15 et 0/7 à 3 pts) l’activité et le punch  de Rosche ne suffisent pas à réduire l’écart (68-48  34′). Si les Vendéennes baissent de régime elles continuent de dominer aux rebonds et assurent une gestion tranquille de la fin de rencontre.

LA ROCHE  : Bouzenna 4, Mukoko 13, Ouerghi 13, Fournier 2, Duval 4, Kubatova 12, Tayeau 15, Diop 18.

CHARTRES : Cheron 11, Gonzales 3, Gauthier 2, Bacconnier 5, Ciss 8, Lemaire 5, Eustache 4, Rosche 20.

 Dunkerque 84 – 86 Leon Tregor 

(23-7, 5-25, 27-21, 15- 21, 9-11)

À l’issue d’un match très serré, et après prolongation, les Bretonnes ont  ramené la victoire de leur déplacement à Dunkerque.  Les Nordistes entament le match tambour battant (10-0 4’). Dace Pierre Joseph et Aurélie Durand appuient là ou ça fait mal (15-2 puis 21-5 9’). Le DMBC pointe largement en tête à l’amorce du second quart (23-7). Gresnevora et Pochet  réduisent l’écart, profitant aussi d’un petit coup de moins bien des dunkerquoises (25-16, 12e). Léon met la pression (31-29 18’) et d’Amélie Pochet renvoie les deux formations aux vestiaires sur un score de parité (33-33, 20’). Au retour des vestiaires les nordistes trouvent l’ouverture avec Sonia Bal  à trois points, puis rapidement sous l’impulsion de son Américaine Taelor Karr, Dunkerque prend la mesure des visiteuses (43-39, 52-41, 26e) et Aurélie Durand enfonce le clou (57-44). C’est dans ces moments là qu’elles sont dangereuses les Léonardes : elles trouvent les ressources pour ne pas sombrer complètement et se rebellent à l’image d’ Amélie Pochet et Yar Shayok qui réduisent l’écart avant d’amorcer le dernier qt (60-54, 30′). On assiste alors à de nombreux changements de leader. C’est Whitney Miguel qui égalise (75-75) alors qu’il restait 17 secondes à jouer, suffisant pour jouer la prolongation, profitable à Léon Trégor (9-11) qui s’impose sur le fil.

DUNKERQUE : Urien 2, Ricart 3, Pierre Joseph 23, Viale 14, Durand 11, Karr 24, Faurez 4, Rozewick, Bal 3.

LÉON TRÉGOR : Kernevez 2, Miguel 12, Butard 9, Shayok 15, Pochet 28, Gresnerova 14, Matanga 6.

Malgré un match compliqué, Yar Shayok et les léonardes ont ramené la feuille en Bretagne après prolongation ! (crédit photo: Le Télégramme)

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.