Les yonnaises tombent dans le piège, Charnay presque ressucité, Chartres une défaite qui fait mal, 13e succès pour Calais, Reims étouffé par la défense, Victoire collective de la SIG, Léon Trégor passe au travers.

Centre Fédéral 73 – 70 La Roche

(14-15, 24-18, 14-18, 21-19)

Qui l’eut-cru ? La Roche est tombé là ou encore personne n’avait réussi à perdre, pas même Le Havre qui avait gagné par le plus infime des écarts. Hier soir le piège s’est refermé sur les dauphines de Calais, et ce matin elles sont convoquées sur la piste à 8h, histoire de reprendre leurs esprits d’avoir laissé par la même occasion la 2e place à Pau. Les yonnaises ne sont jamais vraiment rentrées dans le match. Dominées au rebond (46/22 dont 20 offensifs pour le CFBB), elles ont aussi perdu 17 ballons, laissé 10 lf en route et ont permis à 4 joueuses adverses d’inscrire plus de 10points – du jamais vu. Même quand la peur de perdre le match rattrapa les jeunes fédérales et que La Roche eut le ballon pour égaliser,à 37sec de la fin, même ça elles n’ont pas pu le faire.

CENTRE FÉDÉRAL: Limousin 16, Bienvenu 3, Milapie 8, Bankole 15, Turmel 11, Clanet 11, Blatrie 5, Cirgue 4.
LA ROCHE VBC: Bouzenna 4, Mukoko 15, Ouerghi 6, Duval 16, Tayeau 15, Pavageau 1, Fournier 4, Kubatova 3, Diop 6. 

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209513.pdf

Charnay 60 – 62 Pau

(17-8, 17-19, 13-19, 13-16)

Annoncée blessée, la capitaine L. Belleville tient sa place (Diallo a joué aussi) mais on apprend que la saison de C. Ducos est terminée. Charnay entame le match sur les chapeaux de roue avec un 7-0, puis laisse Pau à 9 longueurs (11-2 4′) et domine le premier qt (17-8 10′). Dans le 2e, les bourguignonnes dominent toujours les débats et comptent jusqu’à + 11 avant que Lakevia Boykin ne réduise l’écart juste avant la pause (34-27 20′). Comme souvent, les paloises réagissent au retour des vestiaires et recollent progressivement au score (44-44 28′). A la fin du 3e qt Charnay est toujours en tête mais rien n’est encore fait (47-46 30′). Les visiteuses accélèrent et mettent l’intensité (51-57 35′) ; Charnay tient (55-59 39′) et revient à 2 points sur un primé de Legoupil 60-62. Ce sera le score final, une défaite sur le fil qui laissera des regrets.

CHARNAY: Legoupil 13, Bertal 4, Joret 3, Belleville 11, Diallo 11, Rajecka 8, Aulnette 5, Laurent 3, Léty 2.
PAU: Bunel 17, Boykin 10, Gueye 10, Dia 8, Chrzanowski 5, Borde 4, Arfélis 4, Vidal 4.

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209813.pdf

Ingrid Bunel et Pau reviennent avec la victoire, et accèdent à la deuxième place du classement après la défaite surprise de Roche Vendée au Centre Fédéral (73-70).
(Crédit photo: EBPLO)

Chartres 54 – 59 Dunkerque

(23-13, 11-14, 6-20, 14-12)

Chartres n’a pas pu récidiver sa performance du match aller ; Dunkerque est venu prendre sa revanche en Eure et Loire. Chartres entame bien son match sous l’impulsion de sa capitaine Noémie Lemaire qui inscrit 10 points (23-13 10′). Dans le 2e qt, Chartres enchaine et malgré un 6-0 du DMBC dans les dernières minutes les euréliennes regagnent les vestiaires en menant au score (34-27, 20′). Les citrons sont mal digérés et ça se complique pour Chartres après la pause. L’adresse extérieure a disparu alors qu’à Dunkerque Sonia Bal inscrit quatre paniers à trois points en dix minutes. Difficile de contrôler Pierre-Joseph sans y laisser des plumes : on colmate la raquette mais on fragilise sa défense sur les ailières (40-47, 30′). Les visiteuses vont tenir le coup,résister à un 8-0 et quand Chartres réduit l’écart à 3 points (48-51, 35′) elles vont rester concentrées, comme à Perpignan, et finalement l’emporter devant un concurrent direct. Des chartraines qui peuvent regretter leur maladresse chronique, surtout à 3 points (1/18) qu’elles payent cash.

CHARTRES: Chéron (8), Gonzalez (2), Bacconnier (9), Ciss (2), Mendy (12), Letoret, Lemaire (12), Eustache, Rosché (9)
DUNKERQUE: Urien (4), Ricart, Desprez, Pierre-Joseph (12), Viale (5), Durand (2), Karr (13), Faurez (7), Rozewick, Bal (16)

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209713.pdf

Calais 78 – 65 Pays d’Aix

(25-13, 15-16, 21-18, 17-18)

Calais n’en demandait pas tant ! Avec la défaite de La Roche dans l’après-midi, Kevin Brohan n’a pas eu de mal à galvaniser son équipe dès le coup d’envoi (10-2, 3′ puis 19-4 5′). L’aixoise Corre s’occupe de réduire un peu le score (25-13,10′). Avec elle Aix se bat et loin d’être résignées les filles de Damien Leroux stabilisent l’écart (27-17, 12′),(33-23,15′) et Calais rentre au vestiaire en ayant bien géré l’avance (40-29, 20′). Après la pause les calaisiennes sont toujours aussi déterminées et Aix encaisse 8-0 qui fait mal (48-29,24′). Aix réplique par quelques missiles mais aborde la dernière période avec tout de même un retard conséquent (61-47, 30′). Les provençales vont encore se battre et reviennent à neuf points de leurs adversaires à six minutes du terme de la partie (67-58, 34′) mais les calaisiennes ont du sang froid, elles en auront besoin tout au long de la phase retour, et ne laissent pas le doute s’installer (72-58, 35′) et elles accélèrent – Aix ne peut répondre (78-65, 40′).

COB : Fouassseau (18), Cibert (9), Arnaud (9), Allen (6), Clarke (10), S’Bahi (14), M’Buyamba (12).
PABA : Bousbaa (5), Corre (5), Landry (13), Dubois (3), Barthelemy (14), Adjutor (6), DInga (11), Cuomo (2), m’Baye (6).

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209613.pdf

Limoges 71 – 62 Reims

(18-16, 23-18, 13-18, 17-15)

L’équation était simple : les deux équipes devaient gagner ; le LABC pour rester sur la très bonne dynamique qui les a propulsées à la 4e place au classement, et Reims (10e) plus modestement pour enchainer 2 victoires successives et confirmer le carton infligé au CFBB. Le début de match est tendu ; ce sont surtout les défenses qui s’expriment et il faut attendre trois longues minutes pour que Recoura débloque le tableau d’affichage. Reims accuse 10 points de retard (16-6, 7e) quand Badiane, la tour de contrôle rémoise regagne le banc, sanctionnée de 2 fautes. Davis prend le relai et la néo-rémoise est efficace (6 points à 3/3) tandis que Jomby dégaine derrière l’arc pour conclure le 1er quart (18-16, 10e). Après la mini pause, Pope creuse l’écart (30-21, 15′) et dans le duel des défenses c’est Reims qui va céder. Sans solution en attaque et approximatives les rémoises donnent des occasions aux locales qui rentrent au vestiaire avec 12 points d’avance (41-29, 20′). Le match va se poursuivre dans les mêmes standard. La défense du LABC est réquisitionnée et si Reims va progressivement trouver des failles et des ressources pour revenir à moins 3 ; Manon Sinico ne l’entend pas ainsi et après une interception redonne un peu d’air à son équipe (65-58, 36′). Reims s’incline finalement après une prestation décevante; dominer au rebond n’a pas suffit, il fallait un peu plus de points à l’intérieur (Badiane 1/11) et un poil de rigueur en plus dans la gestion du jeu.

LIMOGES : Devaux (13), Recoura (6), Sinico (19), Berranger, Pope (13) puis Melois (7), Marsac, Morel (13).
REIMS : Lithard (3), Jomby (11), Korpivaara (16), Lesoudard (9), Badiane (4), Gorjeu (10), Pelissou (1), Davis (8).

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209413.pdf

Strasbourg 90 – 62 Le Havre

(29-24, 20-15, 20-16, 26-12)

D’entrée, la SIG encaisse un 4-0 mais rapidement les alsaciennes profitent des erreurs havraises pour prendre la conduite des opérations (10-4, 5′).Le Havre tient bon en défense mais le collectif de Strasbourg peut compter sur ses bonnes relations intérieures-extérieures pour rester en tête (24-19, 10′). Le Havre toujours solide interdit sa raquette mais accuse le coup et enchaine les fautes et les balles perdues (30-21, 14e). La SIG rentre au vestiaire avec 10 points d’avance (44-34, 20′). Un repos bienvenu pour les normandes qui reviennent sur le parquet ressourcées et avec de meilleures intentions. Fall réduit l’écart (44-38 22′). C’est sans compter sur l’adresse de Fischbach qui après trois missiles propulse la SIG à +16 (57-41 25′). Dépassées, les visiteuses trouvent cependant Balic et Tomasevic pour répondre, mais à la fin du 3e qt le tableau d’affichage est éloquent : (64-50, 30′). Le dernier qt est du même tonneau ; les joueuses de la SIG envoient à 3 points avec un réel succès (13/25) tandis que côté havrais les erreurs s’accumulent. La SIG signe son 8e succès et propulse Le Havre à la 11e place au classement. Score final 90-62,

SIG : Bourdin (8), Dambach L. (14), Fischbach (17), Kadila (6), Schmitt (25), Pfister (2), Bouderra (3), Mauler (6), Nsoki, Voynet (9).
LE HAVRE : Tomasevic (9), Balic (18), Fall (17), Misset, Ousfar (11)? Belleka (3), Aguilar, Mendes (4)

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209313.pdf

Perpignan 89 – 58 Leon Tregor

(27-9, 16-14, 18-14, 28-21)

Fin de série pour les finistériennes. Les Bretonnes restaient pourtant sur une bonne série de 6/7 victoires, mais elles ont subi le rythme soutenu des catalanes dès l’entame du match et Perpignan mène déjà 27-9 à la fin du 1er qt. Pour ne plus relâcher l’étreinte. Le Télégramme poursuit :«…Et c’est en s’appuyant sur la même rigueur défensive que celle affichée en Bourgogne que Perpignan a pris le contrôle de la rencontre. Dans le sillage de Fred Ayissi, qui a étouffé une Amélie Pochet loin de son rendement habituel. …Portées par une adresse démoniaque, notamment à trois points (11 tirs sur 22), les Catalanes ont profité de leur avantage de taille pour prendre le contrôle du rebond (44 à 35) et étouffer leur adversaire, incapable de remporter le moindre quart-temps. A l’image d’Elodie Bertal, auteur d’un double-double (27 pts, 15 rebonds), et d’une Fatou Dieng de gala (23 pts, 7 passes).

PERPIGNAN : Bertal (27), Dieng (23), Okou (12), Lo (11), Constant (9), Ayissi (4), Robledo (3).
LÉON-TRÉGOR : Shayok (21), Pochet (11), Butard (8), Kerneve (5), Stervinou (5), Matanga (4), Gresnerova (2), Miguel (2).

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209213.pdf

A propos de l'auteur

Fondateur du projet Parlons Basket. Grand passionné de Sport, et principalement de Basket. Supporte les New York Knicks et l'ASVEL Basket.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.