En attendant le week-end chargé en NCAA, nous vous proposons de faire un saut dans le passé. Nous nous retrouvons au coeur de la saison universitaire 1978-1979, la ligne à trois points n’existe pas encore, Indiana State affronte Wichita State.

Pour la première fois, les Sycamores sont retransmis à la télévision nationale, l’Amérique va découvrir un jeune blanc-bec du nom de Larry Bird.

Les Sycamores intriguent, nous sommes déjà au 26ème match du championnat, Indiana State est toujours invaincue au moment de rencontrer Wichita State. Véritable star de son état, Larry Bird n’est pas tellement connu du grand public américain. Le futur Celtic est dans sa dernière année à la fac et il ne va pas faire dans la dentelle, il veut marquer les esprits. « Gold Hand » sort l’un de ses meilleurs matchs de sa carrière universitaire : 49 points et 18 rebonds. Le natif de French Lick expose toute sa classe et sa technique aux yeux du monde, main droite, main gauche, tout y passe et les défenseurs des Shockers n’y pourront rien, « Legend » est en marche.

Indiana State terminera la saison à 33 victoires pour aucune défaite, Larry Bird porte son université pour la première fois de son histoire jusqu’au Final Four. Les Sycamores atteignent même la finale mais tombent sur un certain Magic Johnson, meneur des Spartans de Michigan State. Larry Bird rejoint la NBA et les Celtics de Boston, « Magic »  est drafté par les Los Angeles Lakers, on connait  la suite de cette rivalité légendaire.

La performance de Larry Bird face à Wichita State :

A propos de l'auteur

Idolâtre Kobe Bryant même dans le Colorado. Padawan de Jason Kidd et Penny Hardaway à sa grande époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.