À l’entame de leur traditionnel  » Rodeo Road Trip »(9 matchs d’affilée hors de leur base), San Antonio, qui enregistrait les retours de blessure de Tiago Spitter et Danny Green, se devait de bien le commencer à la Nouvelle Orléans, théâtre du prochain All Star Game.

Mal embarqués en première mi-temps, les Spurs s’en sont remis à un Tony Parker de gala (32 points, 9 passes, 2 rebonds et 2 interceptions) et à un inépuisable Tim Duncan (21 points, 7 rebonds et 6 contre) pour éviter une quatrième défaite en cinq matchs.

Menés de 12 points à l’entame du quatrième et dernier quart temps, les Texans, remis en place par Pop, s’en sont finalement sortis, en s’imposant 102-95.

L’All Star français a été intenable dans le money time, scorant 21 de ses 35 points en deuxième période. En enchaînant les pénétrations de grandes classes, il a réussi à faire exploser la défendent des Pélicans à lui tout seul. Il a été bien aider par le vétéran, Tim Duncan, qui a inscrit 16 de ses 21 points en deuxième mi-temps également.

Du côté de la Nouvelle Orléans, on pourra sans vouloir à avoir laissé échapper une victoire qu’il leur tenait pourtant les bras. Anthony Davis finit le match avec 17 points et 16 rebonds, mais avec un vilain 6/21 aux shoots). À noter que notre français Alexis Ajinca, titulaire (tout comme Boris Diaw chez les spurs) a manqué de peu son premier double-double depuis son retour en NBA (10 rebonds, 8 points).

Sa passe sublime pour Nando de Colo :

Le résumé du match :

A propos de l'auteur

Rédacteur NBA. Fan des New York Knicks & premier supporter de Carmelo Anthony. Aime surtout défaire les lacets avec JR Smith et dunker avec Andrea Bargnani.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.