Pour démarrer ce mois de février, la Pro A nous offrait une 18ème journée avec des affiches de qualité et cela dès samedi soir.

Cinq rencontres sont au programme, la 1ère est une belle opposition entre deux équipes faisant partie du « Top 4 », Le Mans face à Dijon. Dès l’entame du match, le MSB domine les débats et se montrent supérieurs aux visiteurs. L’adresse est au rendez-vous, alors qu’en face, la JDA n’arrive pas à régler la mire. Petit à petit, les joueurs de JD Jackson augmentent l’écart au tableau d’affichage, pour finalement l’emporter de 18 points. Le Mans se retrouve 3ème au classement et Dijon est 4ème.

Gravelines-Dunkerque accueillait Pau, le match idéal pour se relancer le BCM. Cependant, les joueurs de coach Bergeaud ne se sont pas déplacer en victime expiatoire. Bien au contraire, ils sont venus pour faire un coup et cela se voit dès l’entame où ils répondent présent. L’envie est palois et le score à la mi-temps le prouve : 29-45. Au retour des vestiaires, l’hôte d’un soir s’est fait bougé par son coach et il repart avec de meilleurs intentions. Mais un point n’est toujours pas corriger, le rebond. Pau est ultra dominateur dans ce domaine et des deux côtés du terrain. Devant ce manque d’intensité et d’agressivité, Gravelines essaye bien de revenir au score, mais ils partent de trop loin. Défaite logique pour eux et très belle prestation des visiteurs. Cette victoire est la bienvenue pour le maintient.

Roanne, le 14ème de notre championnat, se déplaçait sur le parquet de Chalon-sur-Saône. Le duel s’annonçait déséquilibré, mais la Chorale déjoua tous les pronostics en tenant tête face aux chalonnais. Durant trois quart-temps, le score est serré, les joueurs de coach Choulet n’arrive à se détacher, de leur adversaire du soir. Finalement, lors du dernier acte, les visiteurs vont baissés pavillon en encaissant un cinglant 28-10. Malgré cette défaite de – 20 pour Roanne, une lueur d’espoir subsiste. Car leur performance était presque idéal, jusqu’à l’entame du dernier quart-temps, l’espoir pour le maintien est encore possible. Il faudra rééditer ce genre de match, mais sur 40 minutes. Pour Chalon, cette victoire lui offre la 8ème place : synonyme de Play-off.

Stats et classement de la Pro A : http://www.lnb.fr/fr/Pro-A/200001/Derniere-journee (source LNB)

Le déplacement du Havre s’avère être également très compliqué, car ils se rendent au centre de la France : à Limoges. D’ailleurs, le CSP alterne le chaud et le froid en ce moment, ils n’arrivent pas à enchaîner les bonnes performances. Malgré tout, il arrive à se maintenir dans le haut du tableau. Cette opposition face aux havrais va finalement être très équilibré, les hommes de Jean-Marc n’arriveront jamais à creuser un écart définitif. Ce qui permettra aux visiteurs d’y croire jusqu’au bout. Ce qui aura permis de faire la différence, le public de Beaublanc : il aura encouragé son équipe du début à la fin. Cette défaite pour le Havre les met au bord de la zone de relégation.

Antibes recevait le champion de France 2013, pour un choc des opposés : le 1er est un promu, qui cherche à obtenir son maintient et le second cherche à conserver une place parmi le haut du classement, pour conserver son titre. Maintenant tout cela s’est sur le papier, car sur le terrain : l’histoire n’est pas là même. Le 1er quart-temps est à l’avantage des visiteurs : + 7 points. Mais ensuite, les Sharks vont remportés les 3 suivants. Malgré cela, la JSF va décrocher une victoire importante dans la course aux meilleurs places, pour les Play-off. Il se retrouve à égalité de victoires et défaites que Chalon. Le championnat est vraiment un chemin de croix pour les hommes de Pascal Donnadieu. Pour Antibes, cette victoire leur tendait les bras, mais elle n’est pas au rendez-vous. Le maintien est encore possible, mais il faudra gagné ce genre de match à l’avenir.

Lundi, duel entre Villeurbanne et Nancy, à l’astroballe. Le 1er quart-temps est légèrement à l’avantage de l’Asvel, avec un bon Edwin Jackson. Mais durant les 2 quart-temps suivant, il va disparaître du radar et en général quand ça arrive, ça se complique pour les joueurs de Pierre Vincent. C’est exactement ce qu’il se passe, au terme du 3ème acte, Nancy possède 8 points d’avance : grâce à un passage de toute beauté de Kenny Grant en attaque. A l’entame du dernier QT, le public villeurbannais pousse son équipe à aller chercher la victoire et cela marche, car Mr Jackson est de retour : il enfile les panier comme des perles. Cependant, la force de Nancy quand elle ne marque plus trop en attaque, c’est d’avoir l’une des meilleurs défenses en championnat : avec la paire intérieur, Pietrus/Falker. Le Sluc s’impose finalement de 2 points au terme d’un très bon match. Pour l’Asvel, il va falloir s’accrocher s’il veux aller en Play-off.

Pour conclure cette journée, le mardi offre deux affiches Cholet accueille Orléans et le Paris-Levallois reçoit Strasbourg. Le 1er duel rend son verdict seulement dans le dernier QT et c’est l’hôte d’un soir qui remporte une précieuse victoire pour le maintien. En revanche, pour le STB, cette défaite lui fait perdre des places au classement et il se retrouve 5ème.

La plus belle rencontre oppose le PL à la SIG. Les deux équipes ont accueillis il y a peu dans leur effectif, un joueur de calibre international. Pour Paris, l’arrivée de Blake Schilb annonce une fin de saison excitante et pleine d’ambition pour aller gagner des titres. De l’autre côté, un joueur australien qui a tout connu sur la scène internationale : l’Euroligue, la NBA et l’équipe nationale d’Australie avec des championnats du monde ou des JO. Il s’agit de David Andersen. Il avait d’ailleurs démontré tout son talent sur son 1er match. Ces deux joueurs semblaient les plus armés pour éblouir les spectateurs, mais il n’en sera rien. Car ils n’auront pas l’impact espérer cette rencontre, surtout le parisien (0 point). La lumière va venir par d’autres joueurs. Après une première mi-temps fermé et très défensive. Le second acte va permettre à des joueurs d’exprimer tout leur talent, comme Ricardo Greer qui va se souvenir qu’il peut être adroit derrière la ligne à 3 pts. Antoine Diot sera à l’honneur mais dans un registre différent, celui de diriger son équipe d’une main de fer. En face, la lumière est éteinte, l’adresse à disparue, les fautes et les pertes de balle s’enchaînent, laissant la victoire aux joueurs de Vincent Collet. Ce qui permet à Strasbourg de reprendre la 1ère place de la Pro A.

A propos de l'auteur

Rédacteur Pro A, Pro B, NBA et autres. Fan du PB86 en Pro B et des Spurs en NBA. Admirateur du jeu mis en place par le coach : Greg Popovich. Je suis entraîneur de basket-ball et je souhaite le devenir au plus haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.