Floris, rédacteur chez Parlons Basket, a pu réaliser son rêve d’enfant, que beaucoup d’entre nous aimerions vivre également : assister à un match NBA. Il nous raconte son moment de bonheur à New York.

Le Madison Square Garden, aussi appelé  » The World’s Most Famous Arena « , n’est autre que la mecque du basket aux États-Unis. Cette salle magique, où se sont produits les plus grands comme Madonna, les Rolling Stone ou encore Michael Jackson, est désormais l’antre des Knicks de New York.

Le 26 avril 2012 a eu lieu le plus beau match de l’année selon plusieurs sites, et j’ai eu la chance d’y assister avec mon père et ma cousine. Les Knicks recevaient les Chicago Bulls dans un match quasiment désicif pour la course aux play-offs. New York est alors dans l’obligation de l’emporter pour garder sa huitième place, alors que du côté de Chicago, ce match marque le retour de Derrick Rose après sa grave blessure.

 Avant match

Arrivé très tôt à la salle, j’ai pu faire un tour avant de rejoindre mon siège. Stands de maillots, boutiques et autres restaurants sont présents dans le hall d’entrée.

Une fois ce tour fait, on a acheté à manger, et pour respecter le cliché des Américains devant un match de basket, ce sera hot dog,coca et pop corn !

Ensuite c’est l’émerveillement au moment de pénétrer dans les tribunes, en découvrant cette salle que j’ai si souvent vu à la télévision ou à l’ordinateur.

Placés en haut du Garden, on profite de l’échauffement pour descendre au plus près du parquet et pour prendre quelques photos des joueurs, dont Joakim Noah et Derrick Rose, et évidemment de l’équipe des Knicks !

Les shows des cherleaders et les diverses animations présentes nous aident à patienter jusqu’à l’hymne américain, où tous les spectateurs se sont levés comme un seul homme, (dont voici la fin) et la présentation des joueurs, avec bien évidemment un Carmelo Anthony qui a fait monter les décibels dans un MSG plein à craquer.

Une fois cette présentation terminée, place au match !

(Vidéo à venir)

Le match

New York entame parfaitement son match, menant très rapidement 7-0, puis 29-11 à moins de trois minutes de la fin du premier quart temps.

Carmelo Anthony est déjà bouillant alors que les Bulls sont incapables de réagir. Les Knicks mettent en place une défense solide amenée par Iman Shumpert (15 points, 9 rebonds, 6 passes et 4 interceptions) et Derrick Rose, pour son retour, n’arrive pas mener le jeu des Bulls comme il le souhaiterait, enchaînant les pertes de balles et en ratant quasiment tous ses shoots, sous les  »chambrages » du Garden. Noah veut mener la révolte en faisant une faute flagrante, sous une bronqua des spectateurs, et il y parvient.

À la mi-temps, les Knicks ne mènent plus que 53-45.

Au retour des vestiaires, Shumpert, encore lui, enflamme la salle avec une claquette dunk. Cela réveille par la même occasion D.Rose qui commence à planter à trois points et à donner des caviars.

Le début de match parfait des Knicks est alors loin, l’ambiance est redescendu d’un cran et Chicago est repassé devant. À 5 min de la fin, le plus jeune MVP de l’histoire met un  » and one  » sur des trois points pour donner 9 points d’avance à son équipe ! Il reste alors moins d’une minute à jouer, les Bulls sont devant de 5 points, New York donne alors le ballon à Carmelo Anthony et prie. Tout d’abord il pénètre et obtient le  »and one « , ramenant alors son équipe à 3 points. Tout le monde est debout, et sous les  » DEFENSE DEFENSE »  » du Garden, les Knicks récupèrent le ballon, Novak peut ramener les deux équipes à égalité mais son shoot fait gamelle. Tout le monde est alors dépité, puisqu’il reste une vingtaine de secondes et Rose (29 points avec un moche 8/26, et 8 TO) à deux lancers pour plier le match. Il rate les deux, mais Carmelo ne rate pas le coche. Trois points victorieux, prolongation ! Je vous laisse imaginer l’ambiance que règne dans la salle à ce moment-là !

Rose l’entame parfaitement, mais poussés par un public en délire (moi y compris), les Knicks reviennent.

Il reste alors 12 secondes, 99-97 pour Chicago. Le Garden est debout, la balle dans les mains de Melo, sous les  » Meloooooo, Meloooooo « .  »Captain Clutch »  » n’a jamais porté aussi bien son nom ! Il met dedans et les Knicks s’imposent 100-99 ! Il finit le match avec 43 points !

Bref, un match de folie avec une ambiance de folie et je peux dire : j’y étais. 2H magiques, gravés dans ma mémoire et que je ne suis pas prêt d’oublier !

Voici le résumé du match :

A propos de l'auteur

Rédacteur NBA. Fan des New York Knicks & premier supporter de Carmelo Anthony. Aime surtout défaire les lacets avec JR Smith et dunker avec Andrea Bargnani.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.