Cette cérémonie aurait pu durer quatre heures qu’elle aurait quand même été trop courte. C’était hier soir, dans un Wells Fargo Center plein a craqué, que le célèbre numéro 3 d’Allen Iverson a été définitivement retiré. 

140301-iverson-ceremony810

Comment pouvait-il en être autrement pour un joueur qui a autant marqué l’histoire de cette franchise? Drafté en 1ère position en 1996, Rookie de l’année à la fin de cette même saison (23.5 points de moyenne), Iverson hérite de son surnom, The Answer, par sa capacité à répondre sur le terrain, mais aussi par la parole, à ses adversaires.

Arrière atypique, il ne mesure que 1.83m, Iverson s’impose rapidement comme un tout meilleurs joueurs de la Ligue, connaissant sa première sélection au All-Star Game en 2000, avant de mener les Sixers aux Finales NBA en 2001 en réalisant une saison exceptionnelle avec 31.1 points de moyenne en saison régulière, 33 points en Playoffs et 36 en Finale, s’inclinant 4-1 face aux intouchables Lakers de Kobe Bryant et Shaquille O’Neal.

11 fois All-Star, 3 fois MVP du All-Star Game, MVP de la saison régulière en 2001, 4 fois meilleur scoreur de la Ligue, 2ème meilleur marqueur de l’histoire en Playoffs (29.7 points) derrière sa Majesté Jordan, 6ème meilleur scoreur de l’histoire de la Ligue avec 26.6 points de moyenne… On pourrait énumérer son palmarès personnel durant des heures. Il ne lui manque qu’un titre NBA, qu’il méritait pourtant d’avoir.

Le numéro 3 ne sera plus jamais porté chez les Philadelphia 76ers, ce qui place Iverson parmis les autres grands noms de la franchise ayant leur numéro retiré comme Moses Malone (2), Julius « Dr.J » Irving (6), Mo Cheeks (10), Wilt Chamberlain (13) ou encore Charles Barkley (34).  

Voici un court mais poignant résumé de cette cérémonie :

Et pour le plaisir des yeux, le meilleur d’Allen Iverson : 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.