Le match aller des 1/8ème de finale de l’Eurocup entre Kiev et Nanterre se jouait à Kaunas en Lituanie hier soir. Kiev s’est imposé 86-82. Une défaite loin d’être insurmontable pour Nanterre au match retour mardi prochain à la Halle Carpentier.

Nanterre - Kiev

Budivelnik KievBUDIVELNIK KIEV 86 – 82 JSF NANTERREJSF Nanterre

C’était la troisième confrontation entre les deux équipes cette saison, après leurs affrontements en phase de poule d’Euroleague, mais cette fois le match avait lieu sur terrain neutre à Kaunas en Lituanie. Sous l’impulsion de Darjus Lavrinovic, Kiev mène rapidement mais Nanterre répond par Trent Meacham et David Lighty 13-6. Meacham, encore lui, et Will Daniels au dunk donnent aux visiteurs un bref avantage, 15 à 17. Le Budivelnik Kiev mène 21-19 au terme du 1er quart-temps.

Dans le 2ème quart-temps, les Nanterriens vont faire parler leur adresse longue distance. DeShaun Thomas sur un dunk ramène son équipe à deux points des Ukrainiens, 31-29, mais l’ancien Palois Artur Drozdov et Darjus Lavrinovic redonnent six points d’avance à leur équipe. La fin du 2ème quart-temps se termine sous une avalanche de tirs primés de Thomas et Lavrinovic qui fait un chantier monstrueux en première période. Sergey Gladyr les imite sur un magnifique catch, feinte, dribble de décalage et shoot pour ramener la JSF Nanterre dans la course 42-41. Grâce à Janis Strelnieks et Blake Ahearn au buzzer à trois points, Kiev rentre au vestiaire avec une petite avance, sur le score de 47-41.

Dès la reprise, Johan Passave-Ducteil joue enfin ses duels face à Lavrinovic handicapé par ses fautes et qui ne peut rien face à la puissance de l’intérieur français. Le champion de France recolle tout de suite au score. Mais Ahearn et Lavrinovic grâce à des paniers plus fautes, creusent un écart et donnent un avantage de dix points à Kiev, 60-50 . Une avance portée à 14 points par Anisimov, soit le plus gros écart de la soirée. Nanterre répond tout de suite par Sergey Gladyr, Kevin Lisch et Jeremy Nzeulie tous à trois points pour réduire l’écart à 66-61 à la fin du troisième quart-temps.

Dans le dernier acte, Ricky Minard sur un dunk avec la faute, et Salenga maintiennent Kiev en tête. C’est sans compter sur Sergey Gladyr, Jo-Passave et David Lighty pour revenir à 75-70. Alors que Nanterre n’encaisse qu’un panier en 7 minutes, Deshaun Thomas et Jo Passave-Ducteil ramènent leur équipe à 76-74. On croit alors à un nouvel exploit des Nanterriens. Mais Dajuan Summers et Blake Ahearn à trois points donnent un peu d’air à Kiev 81-74 avec 2 minutes à jouer. Le Budivelnik Kiev n’a jamais renoncé et menait encore 86-77 dans les ultimes minutes du match, c’était sans compter sur la volonté de Nanterre de réduire le score dans le money time. Après une série de lancers-francs de chaque côté, Dajuan Summers bénéficie d’un panier avec la faute en prime. DeShaun Thomas réplique avec un trois points, et Lighty finit sur un panier intérieur pour sceller le score.

Côté Kiev, Darjus Lavrinovic finit avec 28 points, 9 rebonds et 3 contres , Blake Ahearn est à 14 points , tandis qu’Anisimov en a marqué 12.
Nanterre compile 12 tirs primés, DeShaun Thomas finit meilleur marqueur avec 21 points. Sergey Gladyr termine à 4/9 à trois points, pour un total de 15 points , Johan Passave-Ducteil score 11 points et capte 10 rebonds. Kevin Lisch ajoute 10 points.

La déclaration du coach Pascal Donnadieu (Nanterre) après le match :

« C’est un bon résultat, ce match nous permet de rêver à une partie très intéressante, mardi, devant notre public. »

Il suffira à Kiev d’une victoire ou d’une défaite de 3 points ou moins pour se qualifier pour le tour suivant. Alors que Nanterre devra aller chercher une victoire de plus de 5 points minimum pour pouvoir rêver d’un 1/4 de finale. Dans une Halle Carpentier chauffée à blanc, la JSF Nanterre pourrait bien continuer d’écrire une nouvelle page de son histoire en réalisant un nouvel exploit ! Mardi prochain (20h45), nous pousserons tous derrière Nanterre l’espace de quelques heures pour le bien du basket français sur la scène européenne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.