Anaël Lardy, capitaine de l’équipe d’Arras et médaillée d’argent du dernier Eurobasket avec l’Equipe de France, a accepté de répondre à nos questions. Elle nous parle de sa situation avec Arras ou encore  de l’Equipe de France.

anael lardy

Source photo : la-vie-nouvelle.fr

Parlons Basket : Avant tout, comment vas-tu ?

Anaël Lardy : Tout va bien. Je suis actuellement à Toulouse pour l’événement « Championnes de Coeur » avec un super soleil et une bonne ambiance.

PB : La victoire contre Toulouse après une série de 11 défaites consécutives a dû être un soulagement… ?

AL : La victoire de Toulouse a fait du bien… Mais malgré ça on a quand même de grosses difficultés. On perd à Charleville alors que c’était à notre portée… C’est une saison difficile…

PB : Comptes-tu continuer avec Arras si l’équipe descend en LF2 ?

AL : Je n’ai aucune idée de mon avenir basket…

Anael-LARDY--Prague-_fibaeurope

Anaël a remporté l’an dernier le championnat de République Tchèque avec l’USK Prague – Crédit photo : FIBA Europe

PB : L’an passé tu remportes le championnat de République Tchèque, tu joues l’Euroligue et cette année avec Arras, vous vous battez pour le maintien, comment vis-tu cela ?

AL : C’est le sport et les aléas d’une carrière. J’ai eu la chance de connaître le meilleur et j’ai aussi la chance de connaître le pire avec Arras avec 11 défaites de rang… 
PB : Une chance ?
Oui, une chance car on réalise pas mal de choses….mais il ne faut pas que ça dure éternellement !

PB : Tu as déjà joué une saison à l’USK Prague, tentée par l’étranger ou la WNBA ?

AL : J’ai adoré Prague, c’était le top. L’étranger pourquoi pas, mais la WNBA pas du tout.

PB : Tu devais rejoindre en début de saison Perpignan mais suite aux difficultés financières du club, tu as choisi Arras ; que penses-tu de la situation du club?

AL : Comme je l’ai dit ce sont les aléas d’une carrière. J’avais choisi un projet et je me retrouve dans un autre. Arras a un énorme potentiel, une salle pleine à chaque match ainsi que de belles installations.

PB : Ton équipe de rêve en LFB ?

AL :  Une équipe idéale… Je choisirais juste des filles qui ne trichent pas, qui sont investies et bosseuses.

 

PB : Parlons de l’Equipe de France, Valérie Garnier à la tête de l’équipe, une bonne chose selon toi ?

AL : Je ne la connais pas en tant que coach mais selon les résultats et ce qu’elle a montré précédemment, bien sûr que c’est bien pour l’Equipe de France.
Elle a travaillé avec Pierre (P. Vincent, ex-sélectionneur, NDLR), elle a de l’expérience en tant que joueuse mais bien entendu aussi en tant que coach. Et puis une femme au pouvoir, c’est tooooop!

PB : Après ne pas avoir vécu l’aventure olympique mais avoir décroché la 2ème place lors de l’Eurobasket 2013 en France, sans oublier le titre de 2009, comment te sens-tu dans cette équipe ?

AL : Personnellement je me sens très bien dans cette équipe. Ce sera avec plaisir que je retournerais en stage si j’ai cette chance!

PB : Un mot sur le public français et la Marseillaise chantée dans chaque salle ?

AL : Le public français était au top !!! C’est indescriptible mais les sensations ont été énormes. Encore merci à eux !

PB : Où as-tu rangé ta médaille d’argent ?

AL : Mes médailles sont chez mes parents

1171122

Absente lors des JO 2012, Anaël Lardy a remporté le titre européen en 2009 avec les Braqueuses et est médaillée d’argent du dernier euro – Crédit photo : leberry.fr

PB : Le Mondial de cet été en Turquie, quels sont tes objectifs ?

AL : L’équipe de France est dans ma tête bien sûr. Mais la relève arrive et il y a un grand nombre de joueuses potentiellement sélectionnables. Ce sera dur…mais il faudra se battre !

PB : Avec la retraite d’Edwige Lawson-Wade, on te verrait bien en doublure de Céline Dumerc non ?

AL : Dans le sport; il n’y a pas de logique. Ce serait trop simple. On doit toujours travailler pour prouver que l’on a sa place. Cela se joue au mérite. Je travaille dur depuis des années pour ça. Comme je l’ai dit précédemment, je donnerai le meilleur pour avoir cette chance là!

PB : As-tu une routine particulière les journées de matchs ? Des porte-bonheurs ?

AL : Je n’ai aucune routine.

PB : Sur les réseaux sociaux, plutôt Facebook, Twitter, Insta… ?

AL : Twitter et Facebook.

PB : Pour finir, le match de gala des « Championnes de Cœur », une belle rencontre pour les fans de basket féminin ! Quelques mots sur cet événement ?

AL : « Championnes de Coeur »  est un nouveau concept. Je suis super heureuse de faire partie de cette 1ère édition. Apparremment la salle sera bien remplie. C’est juste une belle journée de basket pour une belle cause. Du pur plaisir!

L’équipe Parlons Basket remercie chaleureusement Anaël Lardy d’avoir accepté de répondre à nos questions !

Interview réalisé par Parlons Basket le 8/03/2014

A propos de l'auteur

Rédactrice basket féminin. Fan de Tony Parker, Edwige Lawson ou encore Sandrine Gruda. Veut devenir journaliste sportive. Optimiste avant tout. #Basketballneverstops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.