La 20ème journée du championnat de LF2, c’est aujourd’hui !

Le programme : 

CFBB 61 – 59 CHARTRES 

CHARNAY – LEON TREGOR 
PERPIGNAN – SIG
LIMOGES – CALAIS
LA ROCHE – AIX
REIMS – DUNKERQUE
LE HAVRE – PAU

CFBB – CHARTRES 61-59

Recontre jouée le 14/03 – compte rendu demain

CHARNAY – LEON TREGOR

Match à 18h

Relancées par leur succès à Dunkerque, les Charnaysiennes lancent leur opération maintien en accueillant les Finistèriennes du Leon Tregor 29. Défaite interdite. En position de relégables, les Charnaysiennes peuvent encore espérer s’extraire de la zone rouge au prix d’une ultime ligne droite exemplaire. Car n’oublions pas qu’il reste encore sept matches à jouer et que cinq équipes se tiennent en seulement deux points. Ce qui laisse la porte ouverte à tous les scénarios.

Du côté finistérien, on se rappelle la facile victoire obtenue devant Graffenstaden, samedi, puis la cruelle défaite concédée face à Perpignan, mardi, avec le Top 4 qui s’éloigne sans doute définitivement. Les Nord-finistériennes sont passées par tous les sentiments, cette semaine, et se verraient bien achever celle-ci sur une note positive en Saône-et-Loire, contre une formation charnaysienne revigorée par sa victoire ramenée de Dunkerque.

SIG – PERPIGNAN

L’Indépendant : Au terme d’une semaine agitée loin des parquets, les Perpignanaises ont l’occasion, ce soir face à la SIG, d’enchaîner un huitième succès consécutif et de se rapprocher un peu plus des quatre premières places. Mais FrançoisGomez se méfie de son adversaire alsacien, qui reste sur une lourde défaite à Leon Tregor (91-65). « Oui, mais il manquait leur meilleure joueuse Schmitt », souligne le technicien. La présence de la solide intérieure (16,3 pts et 7,2 rebonds de moyenne) à Pons était toujours incertaine hier. « C’est une équipe du niveau de Limoges, Leon Tregor ou Le Havre, profilée pour jouer le Final Four. C’est aussi un club formateur et les filles sont investies ».

LIMOGES – CALAIS

Passé tout près de la correctionnelle le week-end dernier à Chartres (54-58), le Côte d’Opale Basket, toujours privé de Mélanie Arnaud, doit faire abstraction de la fatigue grandissante pour digérer un deuxième déplacement consécutif à Limoges où il a rendez-vous ce soir. Jusqu’à présent, Calais réalise un championnat presque parfait (dix-sept victoires pour une défaite). Toutefois, depuis quelques semaines, la fatigue se fait sentir dans les rangs cobistes. C’est un gros morceau qui sera proposé, à la salle «Mu» avec la venue du COB Calais, leader du championnat qui n’a concédé qu’un revers cette saison. Un challenge difficile mais pas impossible pour les anciennes cobistes Manon SINICO et Mélanie DEVAUX qui ont sûrement laissé beaucoup de jus dans la défaite au RVBC samedi dernier.

1972284_771091286236459_428192124_n

Pour Mélanie Devaux et ses partenaires du LABC, gagner ce soir contre son ancienne équipe Cob Calais, signifie se donner une chance de croire encore au F4. (Crédit photo : La Montagne)

 

LA ROCHE – AIX

Ouest France : Emmanuel Body a placé le panier très haut pour ses joueuses, jusqu’à la fin du championnat officiel, le 26 avril prochain, face à Calais.« Il reste sept matches, nous en avons quatre à domicile, alors j’espère que l’on restera invaincu»Un sacré challenge pour les Yonnaises puisqu’elles vont recevoir Pau/Lacq/Orthez (3e), Perpignan (7e, mais avec 4 matches en retard) et Calais (1er).Dans l’attente de cette triple opposition de haut niveau, les Yonnaises vont jouer la première de leurs quatre confrontations à la Salle Omnisports, ce samedi, face à Aix-en-Provence.« C’est l’équipe en forme du moment: quatre victoires en cinq matches, explique le coach yonnais. Ce sera plus fort qu’au match aller (49-60). L’équipe a trouvé son collectif et le ballon circule beaucoup mieux. De plus, les Aixoises produisent du beau basket. Le public va certainement apprécier»

 

REIMS – DUNKERQUE

La position au classement des 2 équipes ne leur permet aucun écart. Reims comme Dunkerque n’a plus le choix ; on peut s’imaginer les filles en tenue de combat ou plus poétiquement espérer qu’elles mettront de la folie dans leur jeu ; à la fin du match elles ne doivent rien regretter et surtout pas l’engagement qu’elles auront mis dans la partie. On s’attend logiquement à une grosse intensité dans le match et l’axe 1-5 sera certainement très surveillé des 2 côtés du terrain. Le facteur X sera l’adresse des ailières champenoises, Korpivaara et Jomby. Une bonne grosse bagarre en perspective à René Tys ce soir pour un résultat qui laissera forcément des traces.

 

LE HAVRE – PAU

Paris-Normandie : question à Laurent Chamu – « Qu’attendez-vous de la rencontre que vous allez disputer ce soir face à Pau/Orthez (3e) ?

– Lors de notre dernière victoire à domicile (face au Pays d’Aix) on a joué un match de tranchées pour finalement nous imposer de trois points. Contre Perpignan on a joué de la même façon et on a pris cher (sic). Par conséquent, il faut absolument qu’on corrige nos problèmes dans le secteur extérieur car sinon cela risque d’être très compliqué face à Pau. Ce match va être un bon test car on va savoir si on peut enfin accrocher une grosse équipe et puis surtout, une victoire nous permettrait d’assurer définitivement notre maintien. Il ne faut pas se tromper d’objectif. »

L’Eclair des Pyrénées : Les Mourenxoises sont toujours installées sur la troisième marche du podium, mais au rythme auquel avance Perpignan pour combler son début de saison décalé (12 victoires, 3 défaites), cette position est aujourd’hui précaire. Pour terminer dans les quatre premiers et avoir la garantie de participer, comme l’an dernier, aux play-offs d’accession dans l’élite, les Béarnaises comptent toujours trois succès d’avance sur la concurrence qui vient de l’arrière. « On aimerait quand même être mathématiquement qualifié le plus tôt possible pour préparer dans les meilleures conditions possibles le Final Four », souffle AurélieLopez.

Une réponse

  1. lautre

    Sauf erreur de ma part, il s'agit de Perpignan SIG et non l'inverse. Cette 20 journée donnait SI-Perpi, mais celle-ci se jouera en avril !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.