Parlons Basket prend acte de la prise de conscience – fut elle tardive – des joueuses professionnelles de Perpignan et veut bien croire à la sincérité et à la spontanéité des paroles de la capitaine catalane (voir ci dessous).

 

Cependant Parlons Basket s’interroge, s’agissant d’un «délire de vestiaire»,  sur la présence  «à l’insu de leur plein gré »  ??? des commentaires de   François Gomez (coach) et de Hervé Regior (président)  accompagnant la photo «délire»des joueuses sur le Facebook de Perpignan Basket 66, et la justifiant, au moyen  de nombreux arguments plus explicites les uns que les autres, allant jusqu’à  mettre en cause certains  responsables de clubs de LF2.* revoir la photo et les commentaires ICI

Une procédure disciplinaire est en cours, ouverte par le Bureau Fédéral de la FFBB.

Laissons la procédure procéder et les investigations se dérouler. Nous évoquions un personnage des Guignols de l’Info un peu plus haut … espérons que cette affaire sera prise au sérieux par les sentinelles de notre Fédération, et qu’elles sauront avec recul et objectivité, sans manipulation des uns ou des autres, statuer autrement que «responsable mais pas coupable» comme dans les pires faits divers politico-judiciaires qui nous viennent à l’esprit. On se demande pourquoi.

A propos de l'auteur

Fondateur du projet Parlons Basket. Grand passionné de Sport, et principalement de Basket. Supporte les New York Knicks et l'ASVEL Basket.

4 Réponses

  1. Jean

    On voudrait faire monter un autre club que Perpignan que l'on ne s'y prendrait pas autrement!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.