Pour démarrer cette 23ème journée de championnat, 6 matchs au programme de samedi :

– Gravelines reçoit Antibes, qui est en « opération maintien » pour cette fin de saison. Le début de match est équilibré, aucune équipe n’arrive à prendre le large. Durant le 2ème QT, le BCM revient avec de bien meilleurs intentions défensives. Les Sharks n’arrivent pas à s’adapter et ont moins de réussite en attaque : – 8 à la pause, rien n’est fait. Mais ce que ne savent pas encore les visiteurs, c’est que ce retard, ils n’arriveront jamais à le combler. La faute aux joueurs locaux, qui vont avoir une discipline collective avec seulement 6 ballons perdus et d’une très belle efficacité sur la ligne des lancers-francs : 18/20. Pour Gravelines, le maintien est assuré et un infime espoir demeure pour les Play-offs. En revanche pour Antibes, la lutte continue …

– Roanne accueille Nancy, pour un match vital dans la course au maintien. Mais de match, il ne vas pas y en avoir, car la Chorale ne va faire illusion que durant le 1er QT : 20-17. Ensuite, il ne vas y avoir qu’une seule équipe sur le terrain : les visiteurs vont affiché plus de 50% de réussite aux tirs durant cette rencontre et une excellente adresse aux lancers-francs : 17/20. Devant tant d’efficacité, les joueurs de Luka Pavicevic ont vite baissé les bras et au final, prennent une petite claque, qui pourrait laissé des traces dans cette course infernale dans le maintien. Pour Nancy, il prend une très belle 3ème place au classement et deviens une équipe qu’il faudra prendre au sérieux en play-offs.

Le 1er de notre championnat a un déplacement périlleux sur le parquet de Nanterre, qui pouvait vivre un moment historique en Eurocoupe dans la semaine : malheureusement, l’exploit n’a pas eu lieu, la faute à un 1er QT raté. Place maintenant à la Pro A et là, la JSF doit relever la tête après tant de désillusions consécutives : avant le match, ils ne font pas partie du top 8. Mais les erreurs passées se reproduisent une fois encore, car la 1ère mi-temps est complétement raté pour les joueurs franciliens. En face, le CSP se régale avec Moerman et Acker. En 2ème mi-temps, les joueurs de Pascal Donnadieu vont revenir avec un autre visage et surtout avec de l’adresse à 3 pts. Mais cela ne sera qu’illusoire car dans le dernier acte, c’est les visiteurs qui repartent de l’avant, pour une victoire finale de + 8 pts. Pour le champion de France, défendre son titre s’avère être un objectif difficile à atteindre en jouant comme cela. A l’inverse, Limoges s’impose en véritable candidat au titre.

– Dijon reçoit Cholet et a pour objectif, de se rapprocher de la tête du championnat. Cette mission confiée par le coach de la JDA, les joueurs l’ont bien entendu car durant tout le match, ils vont faire la course en tête. Le CB de son côté n’arrivera jamais à trouver son rythme de croisière en attaque et manquera cruellement d’intensité en défense. Une stat qui résume le match à elle seule : 19, c’est le nombre de balles perdues par Cholet. Avec autant de déchet, on ne peut espérer grand chose. Dijon prend donc la 2ème place au classement, tandis que le CB est 13ème.

– Strasbourg est l’hôte d’une équipe qui lutte pour le maintien : Le Havre. Rencontre a priori déséquilibré et ce fut le cas. La SIG va démarrer tout doucement son match, avec de belles séquences offensives, mais avec une défense perméable. Ce qui va donner l’espoir aux visiteurs, d’exister dans cette partie. Mais dès le 2ème QT, Vincent Collet a donné des consignes défensives et cela se voit tout de suite, Le Havre est en difficulté sur presque chaque attaque : +10 à la mi-temps, pour les joueurs locaux. Aux retours des vestiaires, Strasbourg va accentuer son avance en s’appuyant sur son effectif, avec 7 joueurs à plus de 5 pts. Le vice-champion de France reste au contact de la 2ème place. Pour les havrais, cette défaite ne les enterre pas, vu que les deux autres équipes jouant le maintien, ont également perdu.

– Affiche entre équipes qui souhaitent arrachés les derniers billets pour les Play-off : Pau accueil Orléans. Avant le match, les visiteurs sont dans le top 8, pas l’hôte du soir. Mais le classement ne reflète pas toujours la réalité du terrain, car c’est les palois qui réalisent une belle entame de match : + 7 à la fin des 10 premières minutes. Ensuite le duel s’équilibre et l’écart reste le même jusqu’à la mi-temps. Aux retours des vestiaires, c’est l’OLB qui redémarre fort avec une belle efficacité offensive, mais aussi défensive. Le match sera donc indécis jusqu’au bout : 60-62. Mais une chose va faire la différence : le public du palais des sports. Les joueurs de Claude Bergeaud vont être littéralement porter par les supporters et vont aller chercher une victoire très importante en vue des Play-off. En revanche, mauvaise opération pour Orléans.

– Lundi, l’ASVEL a un déplacement difficile sur le parquet de Chalon. De plus, ils sont à la lutte pour la 8ème place, dernier billet pour les PO. La 1ère mi-temps est équilibré, même si les visiteurs prennent une légère avance au tableau d’affichage. A l’attaque de la 2ème mi-temps, l’état d’esprit des chalonnais est différent, Jean-Denys Choulet a dû durcir son discours dans les vestiaires. Ces joueurs prennent les choses en main, à l’image de Clint Capela et de AJ Slaughter. Le tournant du match est cette faute antisportive sifflé à Thomas Larrouquis pour une faute sur une remise en jeu. Réglementairement, l’arbitre applique, mais dans l’état d’esprit, il aurait pu laisser jouer, car des contacts comme celui-ci, il y en a souvent. Derrière, Pierre Vincent va sortir de ces gonds et perdre ces nerfs : la sentence est immédiate, faute technique. 4 lancers-francs, plus la possession. La messe est dite. L’élan profite de cette victoire pour revenir à hauteur de Villeurbanne qui reste 8ème.

– Pour clôturer cette belle journée de championnat, belle affiche entre Le Mans et le Paris-Levallois. L’entame de match est clairement à l’avantage des visiteurs, qui propose un basket efficace, propre et sans déchet. Il mène tout logiquement de 12 pts. Le MSB semble sonné par le début match presque parfait des parisiens, seul JP Batista surnage et maintient à flot son équipe dans cette rencontre. A la mi-temps, le PL en est déjà à 55 pts marqués, avec un Blake Schilb en mode MVP. JD Jackson a dû secouer ces joueurs à la mi-temps, car ils repartent avec une intensité et une agressivité tout autre, Charles Kahudi montre l’exemple. Petit à petit, Le Mans refait son retard, mais « The Blade » est sur une autre planète en termes d’adresse (8/10 aux tirs et 6/8 à 3pts) et épauler par son lieutenant, Elton Brown ( 24 pts, 9/9). Avant le début du 4ème QT, le match n’est pas encore terminé, les joueurs locaux ont fait l’effort qu’il fallait pour revenir. La fin de match est intense, le suspense est à son comble, Deshaun Wood et JP Bastista portent le MSB. Mais l’avantage pris dans le 1er QT va finalement servir les parisiens qui l’emportent finalement de 3 pts, seulement. Petite désillusion pour Le Mans, car avec une entame de match différente, il aurait pu gagné ce match. Belle opération pour les joueurs de Greg Beugnot, même s’ils se sont relâchés sur la fin de match : Attention …

Voici le classement à l’issu de cette 23ème journée (source LNB)

Capture

(Cliquez pour zoomer)

A propos de l'auteur

Rédacteur Pro A, Pro B, NBA et autres. Fan du PB86 en Pro B et des Spurs en NBA. Admirateur du jeu mis en place par le coach : Greg Popovich. Je suis entraîneur de basket-ball et je souhaite le devenir au plus haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.