(Crédit photo : Rant Sports)

Auteur d’une saison incroyable à 37 ans, Vince Carter le clame, il veut rester à Dallas et pourtant tout n’a pas été facile.

 

« Au début de la première année, j’ai dû apprendre. Il faut toujours avoir une mentalité de titulaire, à continuer à être agressif et à créer du jeu mais toujours en fonction des systèmes. Tout en continuant de rester dans le rôle qu’on me confie. C’est le plus important pour les joueurs, surtout pour ceux qui étaient titulaire et qui sont désormais remplaçants. Il faut accepter cette nouvelle situation. Quand vous l’acceptez, tout devient plus facile. »

 

Il faut rappeler que Vince Carter était sur le banc derrière Jason Terry soit seulement 7ème ou 8ème homme dans la rotation. Au fil des matchs, Vince Carter s’est imposé comme le leader derrière Dirk Nowitzki surtout lors de sa grosse blessure. Rick Carlisle a donc maintenu sa confiance en lui et il lui rend bien. Vince Carter a réalisé sa meilleure saison à 3 points l’année dernière avec 162 paniers à 3 points rentrés soit le même total qu’en 2001. Cette année il en est à 127 une dizaine de match à jouer et il fort possible qu’il batte son record vu son rythme du moment(16 paniers à 3 points sur les 4 derniers matchs). Autant dire qu’à 37 ans cela tient du miracle.

« Je pense avoir gagner le droit de rester. Je croise les doigts. L’année prochaine sera certainement une meilleure année. Nous pouvons attirer plus de joueurs, plus de talents. Désormais, je connais mon rôle et je connais les systèmes. C’est comme une seconde nature pour moi maintenant. Je connais très bien la ville. J’ai l’habitude de sortir, d’aller à des matches du SMU. Je me sens très bien ici. »

 

Avec 12 points (14  points au mois de mars) à 39 % à 3 points et près de 4 rebonds et 3 passes, il est clair que VC est important pour les Mavs et surement dans le top 3 des meilleurs 6èmes hommes de la ligue. Capitaine de l’équipe au même titre que Dirk Nowitzki et Shawn Marion, il sait que sa voix de vétéran est très écouté dans le vestiaire et la bonne ambiance est pour lui un facteur essentiel.

 

« J’adore les gars et le noyau que nous avons ici. Avec mon rôle et ma façon de jouer, j’aide vraiment les autres. Et ils apprécient ça. J’espère que ça suffira pour qu’on continue à me faire assez confiance pour obtenir un temps de jeu significatif et continuer d’aider les jeunes. »

 

Mark Cuban s’était déclaré déçu de n’avoir pu offrir une chance de titre à Vince Carter. Si les deux hommes s’adorent et se respectent, rien ne dit qu’avec la free agency Air Canada ne soit prolongée.

 

« Je suis conscient du côté business. Peut-être qu’ils ont besoin d’argent. Mais j’espère qu’on va en discuter pour l’année prochaine ».

 

L’important est maintenant de se concentrer sur la fin de saison avec 9 matchs , les Mavs doivent se remettre au diapason dès ce soir contre Sacramento après leur défaite dans le money face aux Clippers. C’est l’occasion de revoir le show de Half Man-Half Amazing l’année dernière face à Sacramento où il avait dépassé Larry Bird au scoring.

Source : Dallas Morning News 

A propos de l'auteur

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.