Au terme de 40 minutes pleines, la JDA Dijon a écrasé le Cholet Basket (93-53).

 

L’avant-match :

Engluée dans une spirale négative de 6 défaites consécutives, la JDA recevait sur ses terres, pour le compte de la 14ème journée, une équipe de Cholet dans un duel du bas de tableau. Les joueurs des Mauges avaient échoué non loin chez le champion de France, l’ASVEL. L’objectif des locaux était de stopper l’hémorragie, quand celui des visiteurs était d’enfoncer dans la crise son adversaire bourguignon. Le patient le plus mal en point, la JDA se voyait présenter une équation simple : vaincre ou mourir ?

La rencontre :

Devant réagir à tout prix devant son public, ce sont les Dijonnais qui impriment d’entrée un rythme élevé à cette partie. 4 membres du 5 majeurs scorent, et Dijon prend les commandes rapidement (9-4, 2e). Les Choletais sont très brouillons, et même si la JDA manque des opportunités faciles en contre-attaque c’est bien Keaton Grant qui artille le premier , à longue distance (14-6, 4e). Jerry Boutsiele est très présent dans la peinture des deux côtés du terrain, mais il est bien trop seul pour le CB. En face, Isaiah Miles est bien décidé à sortir un grand match alors que des rumeurs subsistaient quant à son avenir dans la capitale des Ducs. Le rookie envoie une banderille à 3 pts sans se poser de question (17-6, 5e). Passablement énervé par la tournure des événements, Philippe Hervé prend une technique après de multiples protestations envers le corps arbitral (22-8, 9e). La JDA se retrouve un peu plus sanctionnée derrière et enchaîne quelques pertes de balle. Avec moins de précipitation le score aurait pu être encore plus en faveur de Dijonnais, maîtres de cette rencontre apres 10 minutes (22-9, 10e).

 

Profitant d’une défense de fer, la JDA obtient de nombreux ballons de contre-attaque comme ce lay-up d’Axel Julien (24-9, 11e). Le public du Palais des Sports est gâté, à l’image de cette magnifique passe laser de Julien qui trouve Jacques Alingue, ce dernier temporise et sert parfaitement Grant qui finit près du cercle (26-11, 12e). Comme un symbole de ce match, Isaiah Swann trouve enfin la mire à 3 points, mais Marc Judith lui rend la monnaie de la pièce dans la foulée… (31-14, 14e). Quand Swann rate un lay-up tout seul et que Philippe Hervé se prend la tête dans les mains, on se dit alors que cette rencontre va être longue pour les visiteurs. Alingue et Johan Passave-Ducteil ramassent les miettes dans la raquette et le score enfle toujours un peu plus, passant la barre des 20 pts sur un dunk de l’ancien joueur de Souffelweyersheim (40-16, 17e). Dans la foulée Angel Rodriguez crosse Holston pour ce qui sera une des seules actions d’éclat des Choletais (40-18, 18e). Les hommes de Philippe Hervé réussissent à limiter un peu la casse juste avant la mi-temps, mais l’avance des locaux est confortable (43-25, 20e).

 

Au retour des vestiaires, on se dit que Philippe Hervé a élevé le ton pour que ses joueurs se reprennent… Que nenniMiles puis Holston y vont de leur panier primé (49-25, 21e). Dans la foulée, le meneur de poche Dijonnais obtiendra même 3 lancers… Ce coup-ci, Cholet a vraiment lâché (52-25, 21e). C’est un soir sans pour les joueurs des Mauges à l’image de Rodriguez peu en réussite à 3 pts. Swann prend un peu le scoring en main des visiteurs, mais c’est trop peu et surtout trop tard puisque Holston fait grimper l’écart à +30 avec 4 points de rang (60-30, 25e). Le match de Boutsiele (14 points en 15 minutes) est bien le seul motif de satisfaction pour Philippe Hervé ce soir. Ryan Brooks puis Grant corsent un peu plus l’addition… Cela commence à faire beaucoup pour Cholet et ce n’est pas encore fini (67-32, 28e). Malgré le buzzer de Boutsiele, c’est toujours Dijon qui est largement devant à 10 min du terme (72-36, 30e).

 

Face au show offensif de Miles, Rodriguez  tente de stopper l’hémorragie. À noter le coup reçu par Grant qui sort après avoir marqué un énième panier d’équilibriste (81-42, 35e). Dès lors, le match devient de plus en plus folklorique le score étant déjà largement acquis. Jean Philippe Dally en profite pour inscrire un panier primé, puis un and one sur le museau d’un Evtimov énervé, qui récoltera une faute antisportive au passage (88-46, 37e). Julien participe aussi à la fête en retrouvant un peu de réussite à longue distance (91-46, 38e). Le jeune Martin Imhoff en profitera pour inscrire son premier panier en ProA. La suite ne sera que littérature, la JDA s’imposant dans les grandes largeurs (93-53).

 

Le debrief :

Appliquée et sérieuse des deux côtés du terrain, la JDA s’est enfin lâchée (50% de réussite aux tirs, pour 118 d’évaluation). La faible opposition proposée ce soir par Cholet a certes facilité la tâche, mais les hommes de Laurent Legname leur ont imposé une défense solide. Sans solutions offensives (33% de réussite générale, dont un tout petit 3/22 à 3 points !) les Choletais voient donc leur adversaire du soir les rejoindre. Dijon se donne un peu d’air avec cette victoire, passant à la 14ème place à la faveur d’un point average favorable sur Cholet, Antibes et Orléans.

Le MVP : avec 17 points, 3 rebonds et 6 passes décisives David Holston est logiquement MVP de cette rencontre.

David Holston

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.