Pour le compte de la quatorzième journée de Pro A, le duel entre Chalon et Strasbourg a été remporté difficilement par l’Elan Chalon (81-74). 

L’avant match :

Gros choc en prévision ce vendredi soir au Colisée où l’Elan Chalon en grande forme (5 victoires de suite) recevait la SIG qui avait besoin de retrouver le goût de la victoire pour reprendre confiance avant de commencer l’année 2017.

La rencontre :

Avec une salle à guichets fermés, l’Elan Chalon démarre très bien son début de match. Le duo Clark-Roberson inflige un 8-2 (4ème) aux Strasbourgeois et les hostilités commencent. C’est un véritable concours de dunk, d’alley-oop et de contres que tour à tour, les deux équipes nous offrent. Les hommes de Vincent Collet sont débordés et ne savent comment réagir face à une équipe de Chalon qui est (encore) dans un grand soir. Malgré ça, la SIG n’est qu’à 4 petits points après 10 minutes de jeu (19-15).

Avec un très bon passage d’Axel Bouteille qui est sur tous les ballons et de Gédéon Pitard qui a retrouvé son adresse, les Chalonnais n’arrivent pas à créer un très gros écart en ce début de deuxième quart-temps (27-19, 13ème). Mais Chalon va vite prendre le dessus dans la deuxième partie du second quart-temps et va infliger le plus gros écart du match après un 3 points de Lance Harris (12 points, 3 rebonds et 2 passes décisives) : +17 (38-21, 16ème). L’entrée d’A.J Slaughter (22 points, 4 rebonds et 5 passes décisives pour 23 d’évaluation) va redonner vie aux Alsaciens qui reviendront à seulement 10 points à la mi-temps (42-32, 20ème).

Au retour des vestiaires, les Chalonnais n’ont pas encore été assez rassasiés et continuent de défendre dur pour limiter leurs adversaires à 36 points (25ème). Offensivement, Chalon déroule comme à son habitude notamment grâce à Cameron Clark et John Roberson. Ce dernier va donner jusqu’à 19 points d’avance à son équipe (57-39, 28ème). Les Strasbourgeois semblent désorientés et survivent avec l’apport offensif d’Erik Murphy qui provoque beaucoup de fautes. Les deux anciens Chalonnais Erving Walker et A.J Slaughter assurent derrière l’arc et redonnent de l’espoir à tous leurs coéquipiers en passant sous la barre des 10 points à la fin du 3ème quart-temps (60-52, 30ème).

La relation meneur-intérieur côté Chalonnais fonctionne parfaitement puisqu’ils démarrent le dernier quart-temps avec un 7-0 (67-52, 33ème). Jeremy Leloup se joint aux deux anciens Chalonnais pour faire douter les bourguignons. En effet, grâce à leur bon jeu de passe et une adresse sans faille derrière la ligne, les Strasbourgeois reviennent à seulement 4 points (69-65, 37ème). Les deux équipes rentrent alors dans le money time et sont au coude à coude (73-68, 38ème). Mais contre  un 6ème homme très efficace, les hommes de Vincent Collet n’arrivent plus à concrétiser leurs attaques. Cameron Clark ne tremble pas sur la ligne des lancers francs et donne 7 points d’avance aux Chalonnais à 1 minute de la fin du match. La faute antisportive d’Erving Walker tue tous les espoirs de Strasbourg pour espérer gagner le match et Chalon s’impose sur son parquet 81-74.

Le debrief :

Malgré certains gros écarts, le rythme du match laissait penser que les Alsaciens pouvaient revenir à tout moment et c’est ce qu’ils ont fait. Malheureusement pour eux, à domicile, les Chalonnais deviennent de plus en plus dur à jouer et nous ont encore montré un beau match sur le plan collectif et individuel. En s’imposant face à Strasbourg, l’Elan Chalon valide déjà sa place pour la Leaders Cup !

Le MVP : 

Avec 25 points, 7 rebonds et 2 passes décisives pour 27 d’évaluation, Cameron Clark a survolé ses adversaires dans cette rencontre et est logiquement nommé MVP du match

Cameron Clark

POINTS REBONDS PASSES DÉCISIVES ÉVALUATION
25 (9-15 60.0%) 7 2 27

A propos de l'auteur

Joueur, passionné de basket depuis 10 ans. Rédacteur en chef Parlons Basket section Pro A.

Une réponse

  1. Lucas

    Excellent match et grosse ambiance a chalon avec un avant goût d all star game!!! Article agréable a lire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.