Dans le cadre de la 15e journée de proA, au lendemain de Noël, la SIG accueillait la JDA Dijon.

Avant match :

Privée de la Marc Judith, la JDA se déplaçait en Alsace avec une confiance retrouvée après une victoire autoritaire (93-53) face à Cholet lors de la dernière journée. La SIG quant à elle devait renouer avec la victoire après deux défaites à Monaco et Chalon-sur-Saône. Le Rhénus, à guichets fermés, a pu retrouver et longuement ovationner son enfant prodige, Frank Ntilikina de retour de l’Euro U18 l’or autour du cou et le titre de MVP. Avant le coup d’envoi, un hommage est rendu à Pape Badiane, décédé dans un accident de voiture  ce weekend, au cours d’une minute d’applaudissements.

La rencontre :

            Le match commence sur les chapeaux de roues, avec Jéremy Leloup qui trouve le chemin du cercle d’entrée jeu. Avec un Mouhammadou Jaiteh dominant dans la raquette dans cette entame de match, la SIG ne loupe rien et Laurent Legname est obligé de prendre un temps mort pour stopper l’hémorragie dijonnaise, 11-2. Malgré un sursaut d’orgueil des Bourguignons notamment de la part de Keaton Grant,  la SIG domine ces dix premières minutes, 19 à 11.

            Cette entame de deuxième quart-temps est toute autre : la JDA semble enfin lancée et inflige un 5-0 à ses hôtes du soir, ce qui force Vincent Collet à prendre un temps-mort (19-16). Johan Passave-Ducteil et Matt Howard se rendent coups pour coups dans la raquette. Mais c’est bel et bien le capitaine Strasbourgeois, Jérémy Leloup, qui permet aux siens de faire le break, notamment grâce à un trois-points en transition et des passes lasers pour servir ses intérieurs. La SIG retrouve par séquences le jeu d’extra passes si cher à Vincent Collet et la défense Dijonnaise prend l’eau. A la mi-temps, les Alsaciens mènent 36 à 25.

            Comme en première mi-temps, c’est Jéremy Leloup qui marque le premier dans cette deuxième partie de match. Mais la JDA pousse par l’intermédiaire du bien connu en Alsace, Jacques Alingue, qui s’amuse des errances strasbourgeoises dans la raquette pour inscrire 8 de ses 14 points du soir. Isaiah Miles en profite également pour scorer à 6m75 quand, à l’opposé, David Holston fait faute sur Jéremy Leloup qui converti 2 de ses 3 lancers. Les hommes de Laurent Legname font plus que résister à l’image de David Holston qui dans le duel de petits gabarits l’opposant à Erving Walker ne lâche rien, en défense comme en attaque. La JDA remonte au score mais la SIG garde un petit break d’avance, 56 – 48.

            Les dix dernières minutes sont irrespirables au Rhénus : David Holston enquille les paniers pendant que Jérémy Leloup essaye d’empêcher la remontada dijonnaise. Mais à l’image de son meneur Paul Lacombe qui, sonné, doit sortir après un choc avec David Holston, l’équipe de Vincent Collet ne semble pas savoir comment réagir à cet écart qui s’amoindri à vue d’œil. A.J Slaughter répond à Ryan Brooks et Paul Lacombe, remis sur pied, semble libérer pour de bon les 6100 spectateurs grâce à un panier longue distance. Mais c’est sans compter sur David Holston qui permet pour la première fois du match à la JDA de passer devant, 65-66. Le duel n’est plus que mental tant le score est serré. C’est le duo d’arrières français avec Jérémy Leloup à la passe et Paul Lacombe à la finition qui permet à la SIG de reprendre l’avantage. Il ne reste même pas une minute à jouer, balle pour la JDA. David Holston face à Paul Lacombe et Jacques Alingue face à Matt Howard, l’Américain appelle le pick mais la défense des hommes de Vincent Collet sur ce mouvement est intraitable et les dijonnais ne trouvent pas de solution avant que la sirène des 24 secondes ne retentisse. Les dijonnais envoient alors Jérémy Leloup sur la ligne. Ce dernier ne convertit qu’un seul de ses 2 lancers, 68-66. La dernière attaque revient donc aux hommes de Laurent Legname mais Paul Lacombe contre majestueusement David Holston et évite ainsi aux siens de passer par la case des prolongations. Le Rhénus peut exulter, victoire de la SIG 68-66.

Le débrief :

Dans un Rhénus bondé, l’issue finale ne s’est dessinée que dans les derniers instants. La SIG peut remercier son capitaine Jérémy Leloup qui signe là son meilleur match de la saison. C’est donc avec un esprit plus léger que les Alsaciens pourront profiter d’une mini-trêve jusqu’à samedi avant de se préparer pour la réception de Tenerife le 3 janvier prochain. Pour la JDA, les remords sont justifiables : la victoire était à leur portée ce soir, mais les Dijonnais auront attendus la deuxième mi-temps pour réellement rentrer dans le match. Mais tout n’est pas à jeter loin de là : privés de Marc Judith, les hommes de Laurent Legname auront montré toute la pugnacité dont ils sont capables. La trêve permettra aux Dijonnais de guérir de toutes les blessures et de se préparer pour l’accueil d’un adversaire direct pour le maintien, Orléans, le 13 janvier prochain au Palais des Sport.

MVP :

Devenu papa pour la 2e fois ce lundi, Jérémy Leloup réalise là sa plus belle prestation de la saison face à son ancien club : 17 points (6/7 dont 2/3 à 3 points), 2 rebonds, 3 passes décisives, 2 fautes provoquées pour 20 d’évaluation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.