Dans le cadre des journées de Noel, l’Elan Béarnais accueillait le Paris Levallois ce mardi au Palais des sports.

 

Avant match

Les journées de Noël en place depuis 2012 sont toujours un grand succès avec un public qui répond à l’appel et l’Elan Béarnais ne déroge pas à la règle. Le Palais des Sports affichait complet et ses 7,800 spectateurs étaient réunis pour retrouver deux des ‘enfants du pays’ : Fredéric Fauthoux et Rémi Lesca. Côté sportif, une seule victoire sépare ces deux équipes et au classement : l’Elan Béarnais partage la troisième place avec Nanterre pendant que Paris Levallois occupe seul la 5e place. Pour Pau, il s’agira de rester invaincu à domicile et se qualifier pour la Leaders Cup et pour Paris de décrocher cette victoire pour s’approcher un peu plus de Disney.

La rencontre

Petite surprise dans le 5 de départ béarnais avec la présence d’Anthony Goods, la nouvelle recrue paloise qui joue là son deuxième match avec l’Elan, son premier au Palais des sports. Le premier panier du match est signé Vincent Poirier avec une claquette sur un shoot d’Harris. A l’opposé, D.J Cooper trouve Alain Koffi pour l’alley-oop. En transition, Jason Rich caviardise Taylor Harris d’une passe à terre en course, et permet à Paris de faire un break d’entrée, 3-10. Anthony Goods à 3 points permet à l’Elan de réagir de suite et son équipe revient peu à peu au score, 10 à 12. Vitalis Chikoko dans la peinture dérange les Parisiens qui n’arrivent pas à prendre des rebonds défensifs et l’international zimbabwéen en profite pour inscrire un panier avec le and one : 15-14. Série pour Pau qui passe pour la première fois devant au score. Paris repasse devant dans les derniers instants, 15-16 après 10 minutes de jeu. La réussite fuit les mains des joueurs des deux équipes avec 25% au shoot pour Pau et 41% pour Paris.

Cooper régale ses co-équipiers pendant que Paris reste dans le match grâce à ses rebonds offensifs, 22-18. Louis Campbell à trois points permet à son équipe de revenir, 25-21. Yannick Bokolo très aérien trouve le chemin du cercle. Elie Okobo défend fort sur Jason Rich et fini à la passe pour Jean-Michel Mipoka. Paris réagit notamment grâce à une interception de Louis Campbell que Jason Rich finit au dunk, 33-27. Taylor Harris permet au PL de revenir à 3 points, 33-30. Dans la foulée, le rookie drive ligne de fond et fait repasser son équipe devant au score à la mi-temps, 33-34. L’Américain domine avec 13 points et 3 rebonds. En face, Alain Koffi compte 8 unités et DJ Cooper 5 passes décisives et 5 rebonds.

Jason Rich à mi-distance est le premier à scorer dans ce quart-temps, 33-36. Sur une erreur de jeunesse, Cyrille Eliezer-Vanerot commet une faute anti-sportive sur D.J Cooper qui convertit ses lancers, 35-36. Antywane Robinson à 3 points fait passer Pau devant mais Vincent Poirier permet d’égaliser de suite 38-38. Cooper décide de prendre ses responsabilités à 3 points, 41-38. Le candidat au titre de MVP s’amuse dans la raquette pour ressortir la balle à 3 points pour Yannick Bokolo, qui rentre là son 2e panier à 3 points de la saison, 44-38. La balle échappe aux Parisiens à plusieurs reprises sous la pression béarnaise. Dans la zone intermédiaire, Jason Rich score pour permettre à son équipe de ne pas perdre totalement pied. D.J Cooper continue son festival à la passe comme au scoring, pendant que Louis Labeyrie et Jason Rich lui répondent, 49-45. Si William Gradit permet à son équipe de revenir grâce à des lancers, Antywone Robinson donne un petit break d’avance à Pau grâce à un tir à 3 points. A 10 minutes de la fin, l’Elan mène 55-48.

Jason Rich marque à nouveau d’entrée, 55-50. Anthony Goods profite des errances parisiennes en défense, 59-52. D.J Cooper et JK Edwards se donnent à cœur joie au scoring et à la passe. Les joueurs de Frédéric Fauthoux sont beaucoup trop tendres en défense pour espérer revenir au score. Les joueurs d’Eric Bartecheky infligent un 10-0 à leurs adversaires du soir, 69-52. D.J Cooper gâte ses co-équipiers et les spectateurs du Palais des Sports de caviars de passes. L’écart approche les 20 points dans les dernières minutes. L’espoir béarnais, Léopold Cavalière, peut ainsi gratter quelques secondes de jeu. Landing Sané rentre le dernier panier du match à 3 points, 77 à 61.

Le débrief

Si l’on pouvait espérer un vrai duel avec de belles séquences de jeu, le match lui a mis du temps à trouver du rythme. Une première mi-temps très morose, la faute à une réussite minime des deux côtés. En seconde mi-temps D.J Cooper aura déroulé (9 de ses 14 passes décisives) et ainsi permis de donner un peu de spectacle à ses supporters. L’Elan terminera donc invaincu cette saison à domicile et valide ainsi sa place pour la Leaders Cup. Pour Paris, avec un Jason Rich dans une petite forme, des lacunes dans la défense et l’agressivité sont apparues. Il faudra se ressaisir après la trêve pour assurer le billet pour Marne-la-Vallée.

 

MVP

Si J.K Edwards réalise là son plus gros total de points (17) cette saison, c’est bel et bien D.J Cooper qui a imprégné le jeu à ses co-équipiers, permettant ainsi d’empocher la victoire avec 7 points, 5 rebonds, 14 passes décisives pour 17 d’évaluation.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.