Capable du meilleur comme du pire, Russell Westbrook nous a montré encore une fois hier une de ses multiples facettes, celle du joueur capable de tourner à plein régime pendant 3 quart temps, mâchant tout le travail pour ses coéquipiers, et celle du croqueur qui va chercher sa défaite quasiment tout seul.

OKC face à Houston, match 2, après une première rencontre et un score sans appel, le Thunder avait à cœur de se racheter et de prendre au moins un match au Toyota Center afin de revenir serein à la Chesapeake Arena.

Oklahoma rentre bien dans son match, avec un 16-4 d’entrée de jeu, les protégés de Billy Donovan s’offrent une avance conséquente et une sécurité pour la suite du match, la preuve à la mi-temps, le score est en faveur d’OKC, 68-62.

Westbrook plane totalement, 22 points/10 passes/8 rebonds à la pause. Il lui arrive parfois même de faire tout tout seul à l’image de cette action où il va contrer Clint Capela, et s’offrir un layup en contre attaque :

 

Par ailleurs, le dernier joueur à avoir fini à +20pts/10ast à la mi-temps fut Tony Parker.

Début du 3ème quart-temps, Houston persiste pour revenir, ce n’est pas du désir du numéro 0 qui continue de scorer, il offre à son équipe une avance de 12 points sur un 3 point monstrueux, 86-74. Billy Donovan décide de sortir Russ à 2:21 de la fin du 3ème quart temps, c’est de là que la descente aux enfers commence.

Nouveau temps mort pour l’ancien coach de Florida après un 7-0 enchaîné par Houston, Westbrook agacé :

 

Fin du 3ème quart temps, Houston a recollé au score en moins de 2 minutes, 89-86.

Et là, l’ancien meneur d’UCLA va aller provoquer une défaite comme il a été provoquer de nombreuses victoires, en voulant prendre le contrôle du match à sa manière. Sauf que cette fois-ci ça ne marchera pas, défendu par Patrick Beverley, Westbrook tente de prendre l’ascendant sur son adversaire en en oubliant totalement ses coéquipiers.

Russ va compiler un 4/18 au shoot dans le quatrième quart temps, Houston va dérouler pendant ce temps là, le plus fou dans tout ça, Lou Williams et Eric Gordon en sont les principaux acteurs, deux joueurs qui sortent du banc, ce qu’OKC n’avait pas l’air de connaître dans cette rencontre. Les 3 joueurs du banc (oui car Houston a joué à 8 hier soir) ont rendu une copie excellente :

  • Nene : 7 points à 3/3 au shoot (100%)
  • Lou Williams : 21 points à 8/14 au shoot (57,1%)
  • Eric Gordon : 22 points à 8/14 au shoot (57,1%)

Hallucinant quand on pense que le banc d’OKC qui compte 7 joueurs, n’a scoré que 24 points et a fait un travail défensif abominable. Pour mesurer cela, on peut analyser le +/-, pour ceux qui ignorent complètement ce qu’est le +/-, c’est le différentiel entre les points marqués et les points encaissés lorsque le joueur était sur le terrain, de manière plus brute il indique la contribution du ou des joueur(s) à la réussite de son équipe.

Le banc d’OKC comptabilise un différentiel de -64 quand celui des Rockets est à +41.

Concernant Westbrook…

Depuis ce matin, les critiques fusent sur les réseaux sociaux, un classique après un match pareil, est ce qu’il joue pour les statistiques ?, il joue personnel, il ne rend pas ses coéquipiers meilleurs, il force, il croque, il n’a aucun QI basketball… bref sans les passer toutes au crible, faisons le point sur ce qu’il a pour et contre lui.

Premièrement, Westbrook rend ses coéquipiers meilleurs, c’est une certitude, les chiffres sont là pour le prouver :

Westbrook a distribué 57% des passes décisives à ses coéquipiers qui ont mené à un panier cette saison, c’est le meilleur pourcentage de toute la ligue, c’est à l’image d’une saison réussie pour Westbrook prouvant que c’est un joueur individuel ET collectif. En revanche il ne les rend pas meilleurs, lorsqu’il fonce tête baissée comme hier soir, ou il lui est arrivé parfois d’enchaîner 11 tirs de suite sur plusieurs phases offensives dans le quatrième quart-temps sans offrir une seule occasion à ses coéquipiers de marquer.

 

J’ai toujours confiance en mes coéquipiers, ils ont toujours confiance en moi sur ce genre de shoots que je prends dans le quatrième quart-temps, ça c’est toujours déroulé comme ça cette saison. J’ai besoin d’apprendre à mieux trouver mes coéquipiers, surtout dans ce genre de situations en fin de match. a déclaré le meneur d’OKC.

Avec tout ça il a quand même réalisé le plus gros triple double de l’histoire en playoffs : 51 points / 13 passes / 10 rebonds.

On lui a demandé en conférence de presse si cette ligne de statistiques faisait effet sur lui ?

 

 

Parlons de son différentiel, sur le terrain il est à +11, quand il n’est plus là -15. Westbrook est indispensable à son équipe, et si il n’avait pas été là durant ce match, OKC aurait sûrement perdu de beaucoup plus que de 4 points comme dans de nombreuses situations cette saison.

Il faut aussi donner du crédit à la défense de Houston qui a fait travail monstrueux sur Russ et ses coéquipiers qui ONT perdu ce match, ensemble.

Westbrook a essayé de prendre les choses en main pour faire gagner son équipe, ce qu’il a fait à maintes reprises cette saison (Denver, Orlando, Memphis…) faisant de lui le meilleur marqueur de la ligue dans le 4ème QT, hier soir cela n’a pas marché, et cela ne remet pas en cause son talent et sa compétitivité pour autant. Russ reste un grand joueur, candidat au titre de MVP et nul doute qu’il réagira au match 3 sur ses terres vendredi soir à 3:30.

 

Fin.

 

 

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.