Depuis l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, les joueurs NBA osent de plus en plus donner de la voix pour s’exprimer sur la situation politique de leur pays. Souvent pour s’en indigner. À l’image de LeBron James dernièrement, concernant les récents événements de Charlottesville.

La dernière déclaration en date est à mettre à l’actif de Kevin Durant. Une déclaration qui sera, cette fois, suivie d’un acte fort. Dans une interview pour ESPN, le dernier MVP des Finales a affirmé qu’il ne fera pas le déplacement à la Maison Blanche. Si la démarche était attendue de la part des joueurs des Warriors, aucun n’avait rendu de décision officielle. Des joueurs comme Stephen Curry et Andre Iguodala avaient affichés leur réticence, sans pour autant se prononcer définitivement. Steve Kerr, pour sa part, avait estimé que la meilleure chose était de s’y rendre par respect de l’institution et pour instaurer un dialogue. KD, lui, ne l’entend pas de cette oreille :

Non, je n’irai pas. Je ne respecte pas celui qui occupe les bureaux actuellement. Nous ne partageons pas les mêmes opinions. Je vais faire entendre ma voix en n’y allant pas. C’est juste mon choix personnel. Mais si je connais suffisamment bien mes coéquipiers, ils seront tous d’accord avec moi.

Durant s’est longuement expliqué sur son ressenti. Depuis la prise de pouvoir de Trump, les tensions raciales se font de plus en plus ressentir et l’Amérique fait un grand pas en arrière, selon lui :

Il est aux commandes de tout ça. J’ai l’impression que depuis qu’il est en poste, ou depuis qu’il s’est déclaré candidat, notre pays a été divisé. Et ce n’est pas une coïncidence. Quand Barack était en fonction, les choses s’amélioraient. D’où je viens, nous avions tellement d’espoir pour nos communautés parce que nous avions un président noir, et c’était une première. De voir où on en est rendu aujourd’hui, c’est comme si les choses s’empiraient. Si nous avons quelqu’un qui ne se soucie pas de chacun, alors le pays n’ira nulle part. À mon avis, tant qu’il sera là, il n’y aura aucun progrès.

Mais il montre cependant une réelle satisfaction envers l’élan actuel autour de tous les sportifs qui se lèvent et s’expriment sur la situation actuelle. Citant Colin Kaepernick, LeBron James, Carmelo Anthony, Dwyane Wade et Russell Westbrook pour appuyer ses propos. Pour lui, il s’agit de la bonne direction à prendre pour changer les choses :

Pour pouvoir avancer, nous avons besoin de plus de sportifs et de personnes puissantes et influentes pour prendre la parole. C’est super de voir plein de sportifs se réunir et apporter du positif pour beaucoup d’enfants et de personnes, dans ce pays qui nous prend pour exemples. C’est énorme pour nous et le monde du sport. Pour notre influence. Parce que nous sommes des leaders au final. Ça fait du bien de voir mes frères s’exprimer, en NBA et dans d’autres sports.

 

Précisons tout de même que la décision appartient avant tout à Donald Trump qui décidera tout d’abord d’inviter les Warriors à la Maison Blanche, ou non. Si oui, l’éventuelle rencontre devrait avoir lieu le 28 février, lors du déplacement de Golden State à Washington. À voir désormais dans quelles conditions cette rencontre aurait lieu. Est-ce que tout le monde boycotterait le rendez-vous ? Est-ce que seul quelques joueurs s’y rendront ? Ou est-ce que Steve Kerr et Adam Silver arriveront à convaincre Durant et ses coéquipiers ? Affaire à suivre…

A propos de l'auteur

Étudiant en com. Passionné de NBA depuis près de 15 ans grâce à la génération dorée du début des années 2000. Inconditionnel fan des Lakers depuis Kobe et Shaq.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.