Le nouveau joueur du CSKA Moscou a assuré que la sélection espagnole était confiante concernant leur Eurobasket, cependant il est conscient de la difficulté qui les attend. L’objectif de la Roja est toujours le même : gagner.

Nous sommes les favoris, mais il y a beaucoup de détails à prendre en compte. Nous avons gagné 3 de ces 4 dernières compétitions, nous avons de bons joueurs mais ce sera loin d’être simple. Pau et Marc se chargeront du leadership pour sûr, mais nous devons rester très attentifs, bien nous préparer. 

Bien que Rodriguez se soit réjoui de l’appel de Sergio Scariolo, l’ancien meneur du Real Madrid et des Sixers de Philadelphia ajoute qu’il est dur d’être loin des gens que l’on apprécie, notamment sa fille, âgée de deux ans, qui a changé énormément en un mois et demi.

A 31 ans désormais, Chacho entre dans une nouvelle partie de sa carrière basketballistique et va tenter d’obtenir à nouveau le Graal, l’Euroleague avec une nouvelle équipe.

Je ne sais pas combien de temps me reste-il à jouer mais ces derniers temps je prends du plaisir à jouer et je vis ma carrière au jour le jour. Dans une carrière sportive il y a des hauts et des bas, la clef réside dans la manière avec laquelle on les affronte. J’ai toujours tenté d’être positif, critique certes, mais toujours positif.

Il est clair qu’après l’Eurobasket, la tâche qu’incombera Rodriguez sera grande puisqu’il devra combler l’absence de Milos Teodosic et former un nouveau duo avec notre Frenchie Nando De Colo et le nouvel arrivant Léo Westermann, une traction arrière bourrée de talent qui ressemble fortement à une traction espagnole dont il faisait partie avant de retenter le grand saut dans la NBA.

 

 

A propos de l'auteur

Amateur de baballe orange sous toutes ses formes, amoureux des joueurs qui se déchirent des deux côtés du terrain, en attendant que Kobe revienne aux Lakers, je nourris Brandon Ingram pour qu'il passe les 80 kilos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.