3 petits points à 1/6 et une soirée bien difficile : Lonzo Ball se souviendra longtemps de ses débuts en NBA. Le rookie est tombé sur un homme en mission en la personne de Patrick Beverley.

Réputé très bon défenseur, le nouveau joueur des Clippers a tenu à réserver un accueil spécial dans la ligue à Lonzo Ball. Après le match, il expliquait pourquoi :

« Je me devais d’annoncer la couleur. Je lui ai dit après le match qu’avec toutes les facéties de son père, beaucoup de gens vont vouloir le faire tomber. Je lui ai dit d’être prêt pour ça »

Ce qui est sûr, c’est que Patrick Beverley n’a pas fait semblant. Avant même le début de la partie, l’ancien de Houston était surexcité dans les couloirs, comme le montrent ces propos rapportés par ESPN :

« Il est où ce putain de fragile ? Amenez-le sur le court avec moi et je vais l’éclater ! »

Une fois sur le parquet, Pat a tenu parole. Dès le début de match, sur une remontée de balle, Beverley a collé Lonzo avant même la remise en jeu, provoquant un geste d’humeur de ce dernier. Le meneur des Clippers a attendu le milieu de terrain pour tamponner le Laker et l’envoyer au sol, avant de le trash-talker, de forcer une perte de balle, et de le trash-talker encore.

 

En deuxième mi-temps, Beverley a continué son œuvre en posant un trois-points sur la tête de Lonzo, puis en le provoquant avec la célébration « you can’t see me ».

Avant de quitter l’arène après sa démolition, Beverley se félicitait du rite d’initiation qu’il a fait endurer à son adversaire du soir. « Ca va être un très bon joueur, mais il va devoir affronter des moments difficiles. Il appréciera ce que je lui ai fait plus tard ».

Pas sûr que Lonzo soit du même avis !

A propos de l'auteur

Vit dans l’espoir de pouvoir passer un moment avec Larry Bird un jour. Etudiant en journalisme et spécialiste NBA en attendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.