Qui dit samedi, dit championnat. Ce samedi, trois rencontres se jouaient, alors que dimanche, trois autres rencontres auront lieu. Que de beaux matchs au programme, mais remarquez, tous les week-end nous avons le droit à de belles rencontres tant le niveau de notre championnat est élevé ! Retour sur cette cinquième journée de ligue. 

 Tango Bourges Basket 73 – 51 Basket Landes

C’était le choc de cette 5ème journée de Ligue Féminine. Mais avec une Céline Dumerc diminuée, difficile de voir Basket Landes l’emporter. Au total, elle n’aura joué que 6 minutes ce dimanche. En début de rencontre, la partie est équilibrée. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Après 5 minutes le score est de 7-6. Malgré quelques erreurs techniques de part et d’autre, les tangos prennent les devants. Notamment grâce à une belle relation intérieure extérieure. Après 10 minutes de jeu, l’écart est fait, le score est de 19-11. Au début du second quart, Katherine Plouffe est omniprésente, elle permet à son équipe de compter 20 longueurs d’avance. Les landaises tentent de réagir mais sont menées à la pause 35-21.
Au retour des vestiaires Alexia Plagnard score 7 points en 2 minutes. Les locales réagissent par l’intermédiaire d’Alexia Chartereau. Le reste du quart temps est dominé par les Tango, qui, par leur armada offensive, ne laissent aucunes chances aux joueuses de Cathy Melain. À l’entame des 10 dernières minutes, le score est de 54-32. Dans le dernier acte, les visiteuses tentent de réagir mais se heurtent une équipe berruyère intraitable. Les joueuses d’Olivier Lafargue déroulent et s’imposent largement 73-51. La canadienne Katherine Plouffe termine la meilleure scoreuse de cette rencontre avec 15 points. Elle y ajoute 5 rebonds et 1 passe décisive. Côté landais, Alexia Plagnard a réalisé un bon match et termine avec 14 unités et une passe décisive.

Lattes Montpellier 60 – 67 Nantes Rezé

En ce dimanche, le BLMA, toujours invaincu avec 3 victoires en autant de match, recevait Nantes. L’équipe d’Emmanuel Cœuret, pointait à la 9ème place avec un bilan de 2 victoires et 2 défaites. Alors que les deux équipes sont en difficultés dans leur Coupe d’Europe respective (aucune victoire pour les deux équipes en EuroLeague et en EuroCup), le but de cette rencontre était de retrouver le gout de la victoire. Notamment du côté nantais après la claque reçu le week-end dernier face à Bourges. Bien évidemment, le défi n’est pas des plus simple face aux vice-championnes en titre mais ce sont les nantaises qui vont bien entamer cette rencontre notamment derrière le gros début de match de l’ex-montpelliéraine Lidjia Turcinovic. Elle commence fort le match avec les six premiers points de son équipe (3/4 au tir) et 3 rebonds en 5 petites minutes. C’est d’ailleurs elle qui va marquer la moitié des points de son équipe dans le 1er quart temps qui va se conclure sur une égalité 12-12. Du côté montpelliérain, à noter le retour à la compétition d’Anael Lardy (un seul match joué en LFB cette saison) et le premier match de l’année pour Fatimatou Sacko. Ce premier quart temps sera marqué par la faible réussite des deux côtés avec seulement 18% au tir pour le BLMA et 33% pour les visiteuses. Au 2ème quart temps, les nantaises vont imposer leur rythme et vont prendre jusqu’à 7 points d’avance sur un panier de Lidja Turcinovic une nouvelle fois. Mais le BLMA n’a besoin que de deux petites minutes pour recoller au score à 24-24 grâce à une Fatimatou Sacko en forme (6 points en 4 minutes). Ce sont les nantaises qui vont finir fort le quart temps sur un 2-9 pour arriver en tête à la mi-temps (26-33). Du côté des stats, on retrouve bien évidemment Lidja Turcinovic avec 13 points en 19 minutes. Du côté du BLMA, l’adresse n’est toujours pas présente avec un vilain 26% au tir à 9/34.
Au retour des vestiaires, le réveil de Nayo Raincock va permettre à Nantes de conserver son avantage (37-44 après 5 minutes dans le 3ème quart temps) mais le duo Anael Lardy-Romane Bernies (respectivement 8 et 9 points) va permettre encore une fois au BLMA de recoller au score pour finir le 3ème quart temps avec deux points de retard (46-48). Pendant ce 3ème quart temps, seul deux joueuses auront marqué du côté de Nantes: Lidja Turcinovic et Nayo Raincock avec 8 et 7 points chacune. Le 4ème quart temps sera décisif et c’est le BLMA qui le commence de la meilleure des manières grâce à Ewelina Kobryn. Mais les deux équipes sont toujours au coude à coude et à cinq minutes de la fin, il y a toujours à égalités (52-52). C’est encore une fois les nantaises qui vont creuser un petit écart (+5) avant une période de deux minutes sans qu’aucune des deux équipes n’inscrivent le moindre panier. Mais après cette période sans marquer, c’est une nouvelle fois les nantaises qui vont se montrer les plus solides pour prendre 7 points d’avance (54-61) à moins de deux minutes de la fin. Au final, l’écart va monter jusqu’à +11 dans les derniers instants et les nantaises vont s’imposer sur le score de 60-67. 
Première défaite donc pour les montpelliéraines qui seront complètement passées à côté de leur match au niveau de l’adresse notamment : les scoreuses habituelles Giorgia Sottana (3 points, 1/8 au tir, -3 d’évaluations en 20 minutes contre 22 points en moyenne depuis le début de la saison). Seul point positif de l’après-mid i: les bons retour à la compétition d’Anael Lardy (14 points et 24 minutes de jeu) et de Fatimatou Sacko (7 points en 16 minutes). Du côté de Nantes, on pourra noter cette incroyable stat : le trio Raincock – Skuballa – Turcinovic n’aura marqué pas moins de … 63 points des 67 de l’équipe (avec respectivement 16, 21 et 26 points).

Hainaut Basket 73 – 69 USO Mondeville

Après sa claque reçue la semaine dernière à Tarbes (87-54), et sa défaite de 2 points en EuroCup face à Namur (75-73), le Hainaut accueillait ce dimanche Mondeville. Les Normandes, qui n’ont pas joué depuis une semaine, ont des fourmis dans les jambes et mène la danse en ce début de rencontre. Le Hainaut réussit dans un premier temps à rester au contact de son adversaire (11-11 après 3 minutes), puis craque et encaisse un 0-8 : (11-19). Finalement, les locales trouvent les ressources pour revenir au score à la fin du premier quart : 22-24. Par la suite Mondeville va dérouler son jeu et prendre les devants.
Ainsi à la pause, Mondeville possède une petite avance : 33-42. Au retour des vestiaires, la dynamique s’inverse et le Hainaut rattrape son retard puis passe devant à l’entame des 10 dernières minutes : 57-54. Le dernier quart-temps est très serré et aucunes des deux équipes n’arrive à prendre un réel ascendant : 67-65 à 3 minutes de la fin. Finalement, 4 points suffiront au Hainaut pour s’imposer face à Mondeville : 73-69. Du côté des stats, Bintou Marizy Dieme termine le match avec 17 points, 5 rebonds et 2 passes décisives à son compteur. Katarina Tetemondova échoue à un rien du double double : 15 points, 9 rebonds, 5 passes décisives. Pour Mondeville, Romana Hejdova termine avec 20 points, 4 rebonds et 3 passes. Sa coéquipière Kim Gaucher finit avec 16 points, 8 rebonds, et 3 passes décisives.

La Roche Vendée 59 – 74 Villeneuve d’Ascq

La Roche Vendée, qui est sur une série de 4 défaites d’affilées avait à cœur d’enregistrer sa première victoire. Privée de sa meneuse Tamara Radocaj après avoir mis un terme à son contrat, sur le papier les choses s’annonçaient difficile puisque sur son chemin se trouvait une redoutable équipe de Villeneuve d’Ascq. Le début de match est intense, ponctué par des grosses défenses, des choix parfois houleux, les deux équipes manquent de réussite et perdent quelques précieux ballons. Au final, Villeneuve d’Ascq qui peut compter sur l’omniprésence offensive de Johanne Gomis parvient à prendre une légère avance à l’issue des 10 premières minutes (11-15). Les Vendéennes n’ont pas pour autant dit leur dernier mot, elles mettent les bouchées doubles et font littéralement douter les Guerrières, ce qui leur permet même de passer devant au score (26-25). Les deux équipes sont au coude à coude, tous les ballons sont contestés et la fin de quart-temps est équilibré. Mais au moment de rejoindre les vestiaires ce sont bien les locales, portées par une très grande Bernadette N’Goyisa (13 points et 6 rebonds à la mi-temps / 19 points et 12 rebonds à la fin) qui sont devant (33-30).
À la reprise, Villeneuve montre un tout autre visage, revient à égalité et passe devant très rapidement. Les Guerrières imposent un 11 à 27 sur le quart-temps ce qui leur permet de prendre en main le match (44-57 ; 30′). Johanne Gomis (20 points à 8/10 aux shoots, 4 passes décisives et 6 interceptions) et Virginie Bremont (15 points, 5 rebonds et 4 passes décisives) sont en feu, la Roche, dépassée et ne parvient à faire la différence dans l’ultime quart-temps et s’incline 59 à 74.

ASVEL Lyon Féminin 59 – 74 Flammes Carolo

Ce samedi soir, ce sont deux équipes aux dynamiques totalement différentes qui s’affrontaient. D’un côté Charleville-Mézières qui était sur 3 victoires consécutives en LFB, de l’autre le Lyon ASVEL Féminin qui n’a pas gagné depuis l’Open et qui entre-temps à perdu sur blessure Djéné Diawarra. Lyon mène la danse pendant 3 minutes (7-4) puis plus rien. Les Flammes infligent un incroyable 0-18 aux lyonnaises : 7-22 après 8 minutes, et prennent ainsi une grosse option sur le match. L’écart est là et à la fin du premier quart, les Flammes compte 18 points d’avance : 10-28. Dans la suite du match les deux équipes font jeu égal, mais Lyon peine à réduire l’écart. À la pause Charleville est toujours devant : 28-42.
Dans le 3ème quart, ce sont Marième Badiane (10 points et 7 rebonds ce soir) et Paoline Salagnac (14 points et 3 rebonds) qui mène la révolte lyonnaise. L’ex-joueuse de Bourges ramène même son équipe à 9 points des Flammes en fin de 3ème quart : 44-53 à 2’31. Finalement les ardennaises limites les dégâts à l’entame des 10 dernières minutes : 46-60. Malheureusement pour les Lyonnaises, le dernier quart-temps est pauvre en intensité et cela profite aux Flammes. Le premier quart-temps aura été fatale aux lyonnaises qui s’inclinent finalement 59-74. Du côté des stats Amel Bouderra et Clarissa Dos Santos ont régalé avec respectivement 17 points, 3 rebonds, 7 passes décisives pour la française et 20 points, 9 rebonds, 6 passes pour la brésilienne. Pour Lyon, Haley Peters a été omniprésente avec 17 points et 6 rebonds.

Nice 66 – 60 Tarbes

Cette rencontre comptant pour la 5ème journée de Ligue Féminine voyait opposer Nice à Tarbes. Ce match opposait les joueuses de François Gomez qui excellent à domicile à celles de Jimmy Verove qui n’ont pas gagné depuis l’Open LFB. Le début de rencontre est à l’avantage des Tarbaises qui créent un écart et mènent 8-12. Cet écart sera le même à la fin du premier acte ou les visiteuses mènent 13-17. Malgré l’écart, les locales se rebiffent et infligent un 24 à 10 aux coéquipières d’Aby Gaye. Elles renversent le match et mènent de 10 longueurs à la pause (37-27).
Le troisième quart temps est la copie conforme du premier. Les Tarbaises reviennent à deux possessions des Niss’Angels (-6), mais Nice garde de l’avance à dix minutes du terme (53-41). Au quatrième-quart, les Niçoises se font peur, elles jouent avec le feu et voient leur adversaire revenir au score. Elles s’en sortent finalement et remportent la rencontre 66-60.

A propos de l'auteur

Article co-écrit par une partie des rédacteurs de Parlons-Basket féminin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.