L’actuel coach de Schio en Italie réclame une grosse somme au leader de Pro B

L’histoire entre Pierre Vincent et Orléans a duré environ deux ans (2015-2017). Au mois de janvier 2017, lors de la trêve hivernale, il est licencié pour « faute grave ».

Aujourd’hui, devant le conseil des prud’hommes, les avocats de deux partis se sont rencontrés. Dans un article de la République du Centre, on retrouve les 5 griefs (motifs de plainte) contre Pierre Vincent. Avec son avocat, ils contestent ces reproches et viennent même de réclamer des dommages et intérêts aux alentours de 250.000 euros pour « licenciement sans cause réelle et sérieuse ». Le délibéré devrait être donné le 3 janvier prochain.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.