Piteusement défaits à New Orleans, les Spurs (11-7) sont à la recherche de stabilité dans leur jeu. Sans Kawhi Leonard enlisé dans sa blessure, les Texans se tournent par conséquent vers celui que tout le monde avait enterré : Tony Parker.

En ce début de saison, Gregg Popovich aimerait pouvoir compter sur ce qu’il incarne le mieux : de la stabilité et de la régularité. Or, avec une équipe qui accuse l’absence de deux titulaires majeurs et qui doit intégrer de nouveaux éléments, ses hommes passent parfois à travers. De quoi faire planer l’ombre de Tony Parker sur Fort Alamo. Après la déconvenue face aux Pelicans, ils étaient plusieurs à souhaiter ardemment le retour de notre TP national :

« Quand un grand joueur comme Tony n’est pas là, les choses sont différentes » – Kyle Anderson

« Tony est un vieux briscard, il connait les systèmes. Lui et Pop ont une relation totalement différente [de nous tous]. C’est certainement un facteur » – LaMarcus Aldridge

Evidemment, l’idée n’est pas d’accabler Patty Mills. On sait que l’Australien est un remplaçant de qualité, qui excelle en sortie de banc pour apporter son énergie et son shoot. Propulsé titulaire à la mène face à certains des meilleurs meneurs de la ligue, il n’est pas surprenant de le voir peiner des deux côtés du terrain. Quant à Dejounte Murray, sa jeunesse et son inexpérience, malgré un potentiel indéniable, contrastent forcément avec la sérénité et la connaissance du jeu de Tony Parker. L’acolyte des trois hommes sur la ligne arrière Danny Green confirmait, après un match où il n’a pas réussi à inscrire le moindre point :

« Ne pas avoir Tony et Kawhi, deux joueurs capables de marquer, de nous guider et de nous mettre en bonne situation quand on a besoin d’un panier, ça joue. Ils nous amènent de la sérénité et de la patience quand les choses ne vont pas en notre faveur »

Tout le monde a donc hâte de voir le numéro 9 reprendre du service. Ca tombe bien, Gregg Popovich a annoncé une bonne nouvelle en marge de la partie, indiquant que Tony Parker serait de retour « très prochainement ». Si aucune date n’est fixée, plusieurs rumeurs pointent déjà vers la fin de la semaine prochaine, ce qui collerait avec le fameux objectif de fin novembre.

Pour notre plus grand plaisir, le soldat TP est increvable, et l’armée texane accueillera à bras ouverts un de ses généraux les plus émérites.

 

A propos de l'auteur

Vit dans l’espoir de pouvoir passer un moment avec Larry Bird un jour. Etudiant en journalisme et spécialiste NBA en attendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.