On est mercredi et qui dit mercredi dit EuroLeague. Aujourd’hui, il y avait du lourd pour nos clubs français. Le BLMA se déplaçait sur le parquet de l’ogre russe Ekaterinbourg. Pour Villeneuve d’Ascq c’était direction la Turquie et Galatasaray. Le Tango Bourges Basket affrontait quant à lui le club de Sopron, 3ème du groupe A.

Bourges 76 – 65 Sopron (HUN)

Bourges était dos au mur à l’entame de cette septième journée d’EuroLeague avec seulement une victoire en six matchs… Leur adversaire du soir, avait, quant à lui, quatre succès pour deux revers. La rencontre s’annonçait intense et le début de match est largement à l’avantage des Hongroises. Les Tangos mettent tout de même cinq minutes à ouvrir leur compteur, alors que les visiteuses ont déjà fait un écart en profitant de la maladresse des locales. Au milieu du premier acte, elles mènent assez facilement 2 à 12. En fin de quart-temps, les berruyères tentent de faire leur retard, elles parviennent à revenir à sept unités mais aussi buzzer, Sopron reprend le large et mène 10-21 après dix minutes de jeu. Dès l’entrée de seconde reprise, Bourges pousse pour revenir au score. Les berruyères grignotent petit à petit et à cinq minutes de la mi-temps, elles ne sont menées que de six unités, 21-27. Les locales donnent tout, mais elles manquent certaines opportunités qui auraient pu leur permettre de revenir tout près. À force d’échouer, les Tangos sont dans la douleur à l’image de la sortie sur blessure de Sarah Michel (cheville) et les hongroises en profitent. À la pause, Sopron se redonne de l’air et mène 29-39.
Dans le début du troisième acte, le scénario est le même que celui du deuxième quart. Les berruyères tentent de revenir mais Sopron répond aux assauts des locales. En fin de reprise, Bourges met des paniers importants et revient tout près, un véritable come-back qui fait douter Sopron pour la première fois de la rencontre. Avant les dix dernières minutes, le score est de 50-53, l’ultime reprise s’annonce insoutenable. Dans le dernier acte, Bourges étouffe tout simplement son adversaire en imposant un 18-0 en début de quart-temps pour mener 68-53. Les hongroises sont sans réaction, et c’est donc une victoire de prestige pour Bourges qui s’impose 73-59 lors d’un match totalement renversant. 

Valériane Ayayi termine avec la meilleure performance du match. Elle cumule 23 points, 9 rebonds, 3 passes pour 30 d’évaluation. Pour les hongroises, la Serbe Jelena Milovanovic est la meilleure scoreuse de l’équipe. Elle termine à 20 points, capte 4 rebonds et délivre 2 passes décisives pour 16 d’évaluation.

Galatasaray (TUR) 69 -64 Villeneuve d’Ascq

Les premiers points seront marqués par l’ESBVA-LM. Galatasaray arrivera à scorer sur des lancers francs. (2-2). L’ESBVA arrivera rapidement à prendre la mesure de son adversaire. Les locales encaissent un 7-0 dans les 6 premières minutes. (10-17, 4’12 à jouer).  Le jeu d’attaque des Villeneuvoises est bien rodé et le jeu de transition est très rapide, ce qui ne permet pas aux Turques de poser leur défense. En défense, justement, Villeneuve est dure, attrape beaucoup de rebonds. Les attaques des Turques ne sont pas très concluantes et se soldent bien trop souvent par des échecs au panier. Il reste 1’36 à jouer et les locales accusent encore 6 points de retard (17-23). Deux dernières possessions, un panier de chaque côté et à la fin du premier quart-temps c’est Villeneuve qui garde l’avantage (19-25).
Dans le second quart-temps, c’est Galatasaray qui marque le premier panier. Il reste 7 minutes à jouer quand nous notons le plus gros écart du match en faveur du club français (22-32). Galatasaray est un peu plus appliqué mais Villeneuve garde les rênes du match à la pause : 34-37.
Au retour des vestiaires, on notera une défense plus dure du côté des coéquipières d’Olivia Époupa. En attaque par contre, on retrouve toujours pas mal de déchets. Du côté de l’ESBVA, on continue à scorer mais comme en première mi-temps, les mains traînent un peu trop et les fautes sont rapidement sifflées. À la moitié du quart-temps, les coéquipières de Laetitia Kamba sont déjà dans la pénalité. Cette perspective offre à Galatasaray la possibilité de revenir avec des lancers francs. Mais ce ne sera pas dans cet exercice que l’équipe s’illustrera le plus. À l’image du début du quart-temps, Galatasaray durcit sa défense, ferme les portes plus rapidement et récupère des rebonds. À 3 minutes de la fin du quart temps, Olivia Époupa mène l’attaque qui permettra aux Turques d’égaliser (48-48). À partir de ce moment-là, Villeneuve ne trouvera plus de solutions et avant les dix dernières minutes, les locales se retrouvent devant pour la toute première fois du match : (54-50). Il restait donc dix minutes aux nordistes pour inverser la tendance. Malheureusement, les Turques ont pris la mesure de leur adversaire et Villeneuve ne parviendra plus à revenir. À 5 minutes 49 de la fin du match, on note le plus gros écart du match (61-52). Dans un sursaut d’orgueil, le club français durcit sa défense, récupère des rebonds et marque des points en attaque. Mais l’écart étant fait, Galatasaray gère sa fin de match et parvient à s’imposer de 5 petits points. Score final 69-64.

Du côté des stats, on notera le double double de la meneuse de l’équipe de France Olivia Époupa avec Galatasaray : 18 points, 12 rebonds, ainsi que 5 passes (29 d’éval), le tout en 38 minutes.
Du côté de Villeneuve, Johannah Leedham termine la rencontre avec 16 points, 9 rebonds et 2 passes en 35 minutes.

Ekaterinbourg (RUS) 100 – 46 Lattes Montpellier

Pour cette dernière journée des matchs aller, Montpellier se déplaçait en Russie pour y affronter Ekaterinbourg. Alba Torrens & co étaitent troisième de ce groupe B avec 4 victoires pour 2 défaites. Mais difficile pour le BLMA de se relancer face à l’ogre russe. Le début de rencontre est équilibré. Les deux équipes se rendent coup pour coup et Montpellier tient le rythme imposé. Après 5 minutes de jeu, le score est de 13-12. En fin de premier quart temps, Montpellier est en panne d’adresse et son compteur reste bloqué. La partition collective des Russes fait la différence et après un 10-0 passé au BLMA, un premier se crée. Après dix minutes, le score est de 24-12.
Le second quart est une copie du premier
. Au début, les débats sont équilibrés. Mais en fin de quart temps, Ekaterinbourg fait la différence par son collectif. À la pause, le score est sans appel, les Russes mènent 43-23.
En première mi-temps, les coéquipières de Diana Taurasi ont fait l’essentiel en creusant l’écartCette troisième reprise est donc une formalité pour le club russe. L’écart gonfle encore. La marche est trop grande et les Gazelles ne peuvent rien faire. Avant la dernière reprise, le score est de 75-38. 
Le dernier quart-temps est également remporté facilement par les locales. Au final, elles s’imposent dans les grandes largeurs face au BLMA 100-46.

La meilleure joueuse pour Ekaterinbourg n’est autre que Brittney Griner : 19 points et 4 rebonds pour 23 d’évaluation. Alba Torrens, elle, a scoré 12 points et capté 8 rebonds pour 18 d’évaluation.
Giorgia Sottana termine meilleure gazelle de la rencontre. Comme souvent en EuroLeague, elle a fait un bon match : 13 points, 2 rebonds, 2 passes décisives.

Du côté des expats ...

Comme à chaque journée d’EuroLeague, nous vous proposons les statistiques de nos Françaises évoluant à l’étranger. Le Galatasaray d’Olivia Époupa recevait les françaises de Villeneuve D’Ascq. Comme annoncé un peu plus haut dans l’article, la française a tout simplement sublimé dans la rencontre (18 points, 12 rebonds, ainsi que 5 passes pour 29 d’éval). L’équipe russe d’Héléna Ciak continue son petit bonhomme de chemin puisque l’équipe s’est imposée à 70-98. En 30 minutes, l’intérieure tricolore a inscrit 8 points, capté 7 rebonds et délivré 2 passes décisives. Enfin, Endy Miyem et Isabelle Yacoubou joueront demain à domicile face à Salamanque.

Les résultats

Groupe A :
Galatasaray (TUR) 69 – 64 ESBVA
Prague (CZ) 67 – 68 Braine (BEL)
Polkowice (POL) 70 – 98 Koursk (RUS)
Bourges 76 – 65 Sopron (HON)

Groupe B :
Ekaterinbourg (RUS) 100 – 46 BLMA
Orenbourg 76 – 81 Yakin Dogu Universitesi (TUR)
Fenerbahce (TUR) 87 – 78 Cracovie (POL)
Schio (ITA) – Salamanque (ESP) : 07/12 à 20h

Les classements

Groupe A

Groupe B

A propos de l'auteur

Une bande de passionnée qui aime tout simplement le basket féminin. Nous mettons tout en oeuvre pour promouvoir cette passion qui nous tient tant à coeur.

Parlons-Basket féminin : Louis B, Clément Denys, Eva Esteves, Willy Frette, Jennifer Roustan et Chloé Berard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.