Dwight Howard était loin d’être un joueur très suivi l’année dernière. Loin de ses débuts explosifs en NBA, D12 est devenu petit à petit un joueur non aimé du public. Cependant, son arrivée à Charlotte va peut-être relancer sa carrière.

Après un déclin progressif à Houston et un passage éclair mais très peu réussi à Atlanta, Dwight Howard devait s’activer pour relancer sa carrière. Son trade durant l’intersaison n’était sans doute pas le plus glamour, mais il semble s’avérer efficace pour le joueur. Arrivé dans le club de Michael Jordan, Il allait de soit que le pivot n’allait pas pouvoir se laisser aller comme il l’avait fait la saison passée. 

Ses détracteurs l’oublient souvent, mais Dwight Howard, avant d’être un joueur que le public ne porte pas forcément dans son coeur, était le numéro 1 de la draft 2004 et une sensation absolue à ses débuts. Même si on l’accuse de plein de choses (et ne pas pouvoir shooter en fait parti), il a des qualités indéniables. Le fait est qu’au cours des saison il a commencé à perdre de son intensité, son statut de All-Star et sa passion pour le jeu. Son image s’est retrouvée écornée après son passage conflictuel aux Lakers, et il a nettement perdu de sa superbe.

Mais à Charlotte, D12 a pu retrouver une flamme et un public assez réceptif, ce qui n’était plus le cas à Houston et encore moins à Atlanta. Il tourne actuellement cette saison à 16.1 points et 12.7 rebonds par match. Forcément pas au niveau de ses meilleures saisons, mais assez correct quand on sait que la lors de la dernière campagne il était descendu à 13.5 points. A l’évidence, changer d’environnement et prendre du recul sur sa carrière lui a été bénéfique.

Malgré tout, Charlotte n’est pas particulièrement en réussite en ce début de saison. Au milieu de coéquipiers qui peinent à être constants, Howard est redevenu un joueur sur qui on peut compter. En plus d’être assez présent en défense (en apport en rebonds et en blocks au moins), il commence à être assez efficace aussi en attaque, comme en atteste son match face aux Rockets, où il a compilé 26 points et 18 rebonds, ainsi que quelques séquences qui ne trompent pas.

Ainsi, son arrivée à Charlotte a permis de rebooster sa carrière. D12 est de retour et nous montre que du haut de ses 32 ans il a encore des ressources.