Sur BFM TV, Patrick Beesley, manager général des Bleus, a évoqué la possibilité de voir Joel Embiid (2m13, 23 ans) rejoindre l’équipe de France. Il affirme qu’un réel contact existe avec le pivot des Sixers.

Joel Embiid était à Londres jeudi soir dans le cadre d’un match NBA délocalisé pour y affronter les Celtics. Lorsque Cyril Méjane de RMC Sport l’a questionné quant à son intérêt de jouer avec l’équipe de France, il laissait la porte ouverte en ne répondant pas par la négative :

« On ne sait jamais. Je ne viens pas de France mais c’est une bonne opportunité. Je n’ai pas encore eu d’autres offres, mais j’ai beaucoup de famille en France. »

Cette déclaration n’est pas passée inaperçue, et a suscité une grande agitation dans le camp français. On aurait pu croire à un coup médiatique ou à une plaisanterie de la part du Camerounais, mais la FFBB prend très au sérieux le cas Embiid. Patrick Beesley a affirmé que la piste était bien réelle :

« Why not ? C’est possible s’il le souhaite et si des démarches sont entreprises, a-t-il déclaré. Vu la potentialité et la force de ce joueur, c’est difficile de dire non. »

« The Process » pourrait donc un jour être sélectionné sous le maillot Bleu et former une raquette d’exception au côté de Rudy Gobert. Le manager général de l’équipe de France explique même qu’il y a déjà eu un contact avec Joel Embiid et qu’il devrait reprendre communication avec l’intéressé très prochainement :

« On a été en contact il y a deux ou trois années, des approches ont été faites, chacun de son côté. On a tâté un peu le terrain mais ce n’est pas allé plus loin. On reprendra contact pour savoir exactement s’il y a matière à aller plus loin. Je dois aller aux États-Unis courant février pour voir Timothé Luwawu-Cabarrot, donc je profiterai de l’occasion pour le rencontrer directement. »

Né à Yaoundé, au Cameroun, Joel Embiid n’a pas encore de « nationalité sportive ». Vu le potentiel et la force du joueur, il serait dommage que la FFBB ne tente pas le coup. La star dominante en NBA tourne actuellement à 23,8 points, 10,9 rebonds, 3,4 passes et 2,0 contres de moyenne par match cette saison. Il est sûrement l’un des meilleurs intérieurs de la ligue grâce à sa mobilité et son adresse dos au panier. Il se distingue également par sa défense et son adresse derrière l’arc, faisant de lui un poste 4 moderne. L’ancien joueur de la fac du Kansas pourrait choisir entre le Cameroun, la France, mais également les États-Unis puisqu’il y vit depuis l’âge de 16 ans. Jouer avec Stephen Curry, James Harden, LeBron James and co, qui dominent les joutes internationales, pourrait le laisser tenter.

Cette hypothèse Joel Embiid est sans nous rappeler le cas Serge Ibaka qui avait joué trois mois en N2 avec Prissé-Mâcon. Ce dernier n’ayant pas eu de propositions de la part de la FFBB, avait rejoint la sélection espagnole par naturalisation. La fédération française ne s’y manquera pas par deux fois et va étudier le dossier Joel Embiid jusqu’au bout. Elle pourrait alors enregistrer un renfort de choix. Patience…