Ce mardi et mercredi avaient lieu les matches-retour décisifs des huitièmes de finale de la Basketball Champions League. Monaco a affirmer son statut de patron face à Zielena Gora et file vers les quarts de finale. Un autre club français sera présent dans le Top 8 de la compétition, il n’est autre que Strasbourg qui a effectué une remontada incroyable face au Neptunas Klaipeda. Malheureusement, Nanterre quitte l’aventure suite à une défaite à Banvit.

Mardi 13 mars :

Besiktas 84-84 Medi Bayreuth

Ludwigsburg 7486 Oldenburg

AS Monaco 9060 Zielena Gora 

La deuxième mi-temps en Pologne, où Monaco avait laissé revenir Zielena Gora après avoir mené de 23 points, n’était donc qu’un accident (victoire 84-82). Dans un premier quart-temps très offensif (25-21), la Roca Team a pu prendre la température du match. Puis dans les dix minutes suivantes, elle a su imposer son rythme en attaque et fermer l’accès au cercle à Zielena Gora (50-31 à la pause). Contrairement au match aller, les hommes de Zvezdan Mitrovic ne se sont pas relâcher de retour des vestiaires. Les polonais étaient tout simplement dépassés face à la maîtrise de la meilleure équipe en saison régulière et peinaient à trouver de l’adresse près du panier (7/37 soit 18,9% de réussite à 2 pts). S’ils ont essayer de compenser par leurs flèches derrière l’arc (9/19 soit 47,4% de réussite à 3pts), ils étaient déjà menés de 29 points à l’entame du dernier quart-temps (76-47). Bref, vous l’aurez compris Monaco a roulé sur son adversaire en ayant compté jusqu’à 38 points d’avance. DJ Cooper a frôlé le triple-double (8 points, 7 rebonds, 10 passes), tandis que Paul Lacombe s’est illustré avec 18 points et 5 rebonds. Le score final est sans appel (90-60) et Monaco retrouvera en quart de finale les turcs de Banvit, tombeur de Nanterre.

Mercredi 14 mars :

Pinar Karsiyaka 7967 PAOK

Banvit  7364 Nanterre 92

Après une défaite de huit points à Maurice Thorez lors du match-aller (66-74), la mission semblait très difficile pour Nanterre. Les franciliens tenaient pourtant au score à la fin du premier quart-temps (15-13) avant de voir Banvit dérouler son jeu et prendre l’avantage en seconde période (30-39 à la mi-temps). Les hommes de Pascal Donnadieu n’ont pas abdiqué et se sont battus pour revenir à deux petits points dans le troisième quart-temps (48-50). Malheureusement, ils ont étaient trop juste et se sont inclinés 64 à 73. Kevin Jones (18 points, 9 rebonds) et Heiko Schaffartzik (15 points, 7 passes et 3 rebonds) ont quand même montré de belles choses. L’aventure de Nanterre en Basketball Champions League s’arrêtent ici mais il faut rappeler que cette équipe a passé le troisième round de qualification pour accéder à la saison régulière. Il faut aussi saluer la performance de Banvit qui a été plus fort sur l’opposition globale et qui retrouvera une autre équipe française en quart de finale : Monaco.

CEZ Nymburk 8293 AEK

Iberostar Tenerife 7283 UCAM Murcia 

SIG Strasbourg 8878 Neptunas Klaipeda 

Le match était très mal embarqué pour les strasbourgeois menés déjà de 13 unités à la pause (30-43). Certains auraient pu croire à l’élimination de Strasbourg mais c’était sans compter sur la réaction d’orgueil des troupes de Vincent Collet. Celles-ci ont réalisé une deuxième mi-temps tout simplement « stratosphérique » et sont venues s’offrir une prolongation sur deux lancer-francs de Damien Inglis (75-70). La SIG s’étant inclinée de cinq points à l’aller sur le parquet du Neptunas Klaipeda (68-73), il fallait bien cinq minutes supplémentaires pour départager les deux équipes. Les alsaciens ont su maintenir leur intensité et continuer à développer leur jeu collectif (20 passes décisives) pour finalement s’imposer 88 à 78. Délivrance au Rhénus ! Damien Inglis a été précieux avec ses 21 points (à 8/11 aux tirs), 5 rebonds et 3 passes Strasbourg retrouvera l’AEK Athènes, vainqueur de CEZ Nymburk, en quart de finale.