On y est ! Ce week-end tant attendu. Entre les finales de la Coupe de France et le Final Four d’Euroleague, de nombreux matchs sont au rendez-vous. Les demi-finales d’Euroleague ont eu lieu ce soir. On a eu le plaisir de retrouver deux de nos Bleues, à savoir Helena Ciak (Koursk) et Sandrine Gruda (Yakin Dogu).

Après la victoire plus tôt de l’ogre Russe face au Dynamo Kursk, la deuxième demi-finale opposant l’équipe surprise de ce Final Four, le Sopron Basket, à celle du Yakin Dogu Universitesi, débutait à 20 heures. Dans une salle bouillante, rien ne s’annonçait simple pour les Turques, voici le résumé de cette rencontre.

Sopron Basket 68 – 65 Yakin Dogu Universitesi

Et les deux premiers points sont en faveur des Turques grâce à Courtney Vandersloot. Le Yakin Dogu prend les devants pour mener 7 à 2 au bout de 3″ mais Sopron accélère le rythme en prenant tête, 11-7 à 5″10 obligeant le coach adverse à prendre un temps-mort.
Ce dernier n’a peu d’effet car les coéquipières d’Angela Salvadores remportent ce quart-temps 19-12.

Durant le second acte, le Yakin Dogu remonte l’écart en imposant un 5-0 mais les locales n’ont pas dit leur dernier mot. Mené par une Angela Salvadores et une Jelena Milovanovic, le Sopron Basket prend une avance de 11 unités à 6″09, 28-17 contraignant le coach visiteur à prendre son deuxième temps-mort de la mi-temps.

Elin Eldebrink essaie de remonter le retard grâce à deux trois points, dont un avec la faute, leur permettant d’assurer un retard de 10 unités. Puis, une faute antisportive sifflée à Angela Salvadores, permet de réduire l’écart à 8 unités, 38-30 à 0″45. Mais, Yvonne Turner augmente ce dernier grâce à un lay-up au buzzer, 40-30 à la mi-temps en faveur du Sopron Basket.

Au retour des vestiaires, il faut attendre 3 minutes pour voir le premier panier de cette deuxième mi-temps, signé Danielle Page. Par la suite, Sopron agrandit son écart grâce à un trois points d’Yvonne Turner, de Zsofia Fegyverneky au buzzer puis un autre d’Aleksandra Crvendakic, 51-32 à 4″06. Les Turques imposent un 8-0 mais l’adversaire du jour ne se laisse pas abattre, 54-40 à 1″13.

Tout est possible dans le basket ! Le club visiteur plante 6 points en 1 minute, 56 – 46 à la fin du troisième quart-temps.

Dans les 10 dernières minutes de cette demi-finale, Angela Salvadores accroît l’avance de son équipe grâce à un tir à 2 points, mais l’équipe turque répond grâce à un shoot de Bahar Caglar. Mais, Yvonne Turner plante son deuxième trois points de la rencontre, 61-48 à 7″53.

Les coéquipières de Sandrine Gruda resserrent leur écart grâce à 6 points de Quanitra Hollingsworth, 61-56 à 4″31. Le Sopron Basket n’y est plus, le Yakin Dogu revient à -1 grâce à Kayla McBride !
Deux lancers
destinés à Quanitra Hollingsworth permettent au club turc de passer devant, 61-62 à 2″15. Des paniers s’enchaînent jusqu’à obtenir un score de parité, 65-65 à 0″10 du dernier acte. Mais là, un trois points de Jelena Milovanovic permet au Sopron Basket d’avoir un avantage de 3 unités à 0″2 de la fin de la rencontre.

Un système mis en place par le coach turc n’a peu d’effet, une violation des 5 secondes pour effectuer une remise en jeu est sifflée contre le Yakin Dogu, et c’est bel et bien le Sopron basket qui gagne son ticket pour une finale d’Euroleague, la première de son histoire, en s’imposant 68-65 sur son parquet. 

Le Sopron Basket affrontera l’ogre Russe UMMC Ekaterinbourg, pour sa première finale d’Euroleague, dimanche à 20h dans la course au Graal européen.

A lire également : Ekaterinbourg valide son billet pour la finale