Le français Léo Westerman (1m98, 25 ans) a faillit être amputé suite à « une béquille qui a touché une artère » en novembre 2017.

Léo Westerman a manqué de nombreuses semaines de compétition suite à un coup à la hanche en novembre dernier. Fin janvier, il a retrouvé le chemin des parquets avec le CSKA Moscou. On ne savait finalement pas grand chose de sa blessure et on a appris, dans un entretien récemment accordé à L’Équipe, que le meneur tricolore était passé tout proche de l’amputation.

« J’ai pris une béquille qui a touché une artère », raconte Léo Westermann pour L’Équipe. « Mais cela n’a pas été diagnostiqué tout de suite. J’ai eu des douleurs atroces toute la nuit. Et le lendemain, une fois à l’hôpital, tout est allé très vite. J’ai été opéré et je me suis réveillé avec deux énormes trous dans ma jambe, c’était délicat. Le chirurgien m’a dit qu’à quelques heures près, je pouvais être amputé… »

« J’ai perdu un litre et demi de sang qui s’est répandu dans la jambe. Il a fallu aspirer tout ce sang. Pour ça, j’avais une machine en permanence avec moi. C’est le même principe quand on se fait mordre par un requin… Je suis resté deux semaines à l’hôpital pour évacuer le sang, et pour ensuite refermer la plaie qui était large de dix centimètres. Je n’ai pu remarcher sans cette machine qu’un mois après la blessure. C’est une blessure anodine qui est devenue grave. Aujourd’hui, tout va bien. »

On est rassuré sur la santé de Léo Westerman qui n’est décidément pas épargné par les blessures depuis le début de sa carrière. Cette saison, il tourne à 4.1 points, 1.9 passe décisives et 1.1 rebond par match en Euroleague. Il apporte énergie et défense au tout puissant CSKA Moscou. Les hommes de Dimitris Itoudis mènent déjà 2-0 dans le quart-de-finale face à leurs voisins du Khimki Moscou. Ils devraient en toute logique rejoindre le Final Four de Belgrade, ville dans laquelle le meneur français a passé deux saisons (2012-2014 avec le Partizan Belgrade). Léo Westerman doit tirer son épingle du jeu en l’absence de son compatriote Nando De Colo, absent plusieurs semaines, qui devrait faire son retour lors du Final Four (18 au 20 mai).