Il ne se passe plus une nuit sans qu’une embrouille éclate en NBA ! La nuit dernière, c’est un vilain geste de J.R. Smith qui a déclenché les hostilités sur le parquet du TD Garden, et dans ce genre de situations, Marcus Smart n’est jamais bien loin…

Les acteurs des finales de conférence sont sous tension, et le font apparaitre avec des actions peu glorieuses ces derniers jours. Après les échanges musclés intervenus lors du match Rockets-Warriors, une échauffourée a également eu lieu entre Celtics et Cavaliers à l’occasion du match 2 de la nuit dernière.

C’est un mauvais geste de J.R. Smith sur Al Horford dans les dernières minutes de la rencontre qui en est à l’origine. L’arrière de Cleveland, auteur d’un très vilain match, se retrouve derrière un Horford bien esseulé dans la raquette des Cavs, et le pousse alors que l’intérieur des C’s s’élevait pour récupérer le ballon en l’air.

Une action qui a fortement déplu à Marcus Smart, qui est de suite venu se confronter à Smith. Leurs coéquipiers ont dû rapidement séparer les deux joueurs, et ont été inspirés quand on connait le caractère de ces derniers. Le TD Garden, surchauffé par la performance de ses protégés, a rapidement pris le parti de Smart, en entonnant le chant suivant : « F*** you, J.R. ! ». L’arrière de Boston est de son côté revenu sur cet incident en conférence de presse d’après-match.

« Nous sommes là pour jouer. Al était sans défense sur cette action. C’était un sale coup. Vous ne pouvez pas laisser passer ça. Ce n’est pas la première fois que J.R. fait un vilain geste, surtout contre nous. La brute continuera de sévir si vous ne vous rebellez pas, et c’est ce que j’ai fait. »

Smart n’a en effet pas la mémoire courte. Lors des Playoffs 2015, à l’occasion de la série opposant Celtics et Cavaliers, J.R. Smith s’était déjà fait remarquer en infligeant un coup violent au visage de Jae Crowder. Pour l’action de la nuit dernière, les arbitres l’ont simplement sanctionné d’une faute flagrante de niveau 1, ce qui a beaucoup fait réagir les internautes.

L’arrière des Cavs, sans doute frustré par son absence de points et d’impact dans la partie, aurait effectivement certainement dû être exclu pour un tel geste. Lui et ses coéquipiers se retrouvent en tous les cas menés 2-0 dans la série avant de retrouver l’Ohio pour le Game 3, qui aura lieu dans la nuit de samedi à dimanche.

À lire également : James Harden en appelle à l’aide de ses coéquipiers