Publicité

La route des records pour LeBron James

Crédit : Pixabay

Il sera éternellement dans les discussions aux côtés de Michael Jordan et ne cessera jamais d’alimenter la chronique à ce sujet. Dans sa quête perpétuelle de titres, LeBron James continue de repousser la limite du possible et de marquer au fer rouge, sa présence depuis désormais 19 saisons au cœur de la ligue. Il occupe déjà l’histoire de la NBA tout entière et vise dès à présent de nouvelles lignes de statistiques pour devenir le meilleur « all-time » dans certaines catégories.

Dans l’histoire de la NBA (crédit : Pixabay)

Le meilleur, rien que le meilleur

Quand un joueur cherche à gagner un jeu, il donne tout son possible. C’est notamment le cas lorsque des enfants jouent au football ensemble, lorsqu’un joueur essaye les jeux de casino sur Wildz ou quand un joueur de basketball fait son entrée en NBA. LeBron James est toujours allé au-delà de ça.

Bien plus évident qu’au casino ou que lorsque vous n’êtes qu’un jeune enfant, il essaye de gérer une multitude de données afin de performer. Sur absolument tous les domaines. Il s’agit d’ailleurs probablement ce qui a fait de lui le meilleur joueur du monde lors des dernières décennies.

En route pour la légende, où se situe LeBron James sur les principales catégories de statistiques historiques, au sein d’une ligue et d’un pays portés par l’amour des chiffres sportifs (au 27 octobre 2021 – durant la saison 2021/22) ?

Quelle place pour LeBron ? (crédit : Pixabay)

La crème de la crème

Dans les ligues américaines et plus particulièrement en NBA, les trophées individuels ont tendance à faire office de références autour des performances générales d’un joueur et intrinsèquement, de l’héritage que ce dernier laissera à son sport.

En tête d’affiche, la présence aux All-Star Games, ces fameux matches des étoiles organisés chaque année au mois de février et regroupant les meilleurs joueurs de la ligue. Dans l’histoire, seuls Kareem Abdul-Jabbar (19) et le regretté Kobe Bryant (18) font mieux que les 17 participations du « King ». Il n’a d’ailleurs pas manqué le moindre match depuis 2005 et ce qui était alors, sa troisième saison en NBA. Il y a fort à parier qu’il égale au fil des deux prochaines saisons, les deux légendes mentionnées plus haut.

Chaque semaine, la NBA a également pris l’habitude d’annoncer deux joueurs de la semaine, partagés entre les deux conférences de la ligue. Sur cet aspect statistique, personne n’arrive à la cheville du natif d’Akron. Avec 64 distinctions, il surpasse son dauphin Kobe Bryant et ses 33 trophées, apparaissant presque minces devant un tel chiffre.

Au tir et à la passe

Nul besoin de vanter ses qualités et de mettre en avant le jeu de LeBron James, son aura s’en chargeant désormais pour tous les suiveurs et spécialistes du ballon orange. Troisième meilleur marqueur de l’histoire de la NBA, il peut espérer dépasser Karl Malone et qui sait, Kareem Abdul-Jabbar dont les 38387 points ont longtemps paru hors d’atteinte. De plus en plus porteur du ballon au fil de sa carrière, il se situe actuellement à la 8e place sur le classement all-time des passeurs.

Anecdote intéressante et pas forcément joviale pour James : il est le leader ultime de l’histoire de la NBA en termes de ballons perdus. Avec 4604 ballons perdus, il devance une autre légende, Karl Malone et ses 4524.

Une donnée qui s’explique par un jeu risqué et une présence quasi-permanente sur le terrain. En effet, « Bron » est pour le moment le cinquième joueur de NBA à avoir disputé le plus de minutes sur le terrain, au-delà des 50 000. Il devrait d’ailleurs dès cette saison, pouvoir dépasser Kevin Garnett et Dirk Nowitzki pour monter sur le podium de cet aspect statistique. En nombre de matches joués, il est 19e et pourrait en fonction du parcours de ses Lakers cette saison, se rapprocher du top 10 dont la dernière place est pour le moment détenue par Tim Duncan et ses 1392 matches.

Starting Five

En direct : toute l'actu NBA