Publicité

Pro A : Frédéric Forte – « Il va falloir revoir beau­coup de choses. »

Mardi, une réunion entre l’Euroleague et la LNB avait lieu dans le but de trouver un accord pour les saisons à venir. Frédéric Forte était présent.

Frédéric Forte

(Crédit photo : Thomas Jouhannaud)

Pour résumer l’affaire, la FIBA Monde a sommé la FIBA Europe de mettre en place trois périodes pendant les saisons à partir de 2017 pour disputer des matchs internationaux (compétitions ou matchs de qualification). Cependant, l’institution européenne se heurte à l’Euroleague. Pour se  faire, il y a deux solutions : La première consisterait à faire une Pro A qui passerait de dix-huit à 14! Pour y arriver, la LNB relèguerait six clubs lors de la saison prochaine. Toutefois, deux équipes de Pro B montreraient en Pro A.

La seconde qui serait dangereuse pour la santé des joueurs consisterait à multiplier les matchs en semaine.

Frédéric Forte a réagi à la proposition de faire une Pro A à quatorze dans les colonnes du Populaire du Centre :

 » Que l’on vient de passer 3­4 ans pour rien et qu’il va falloir revoir beaucoup de choses : la formule de nos compétitions, la convention collective et la manière de passer à 14 clubs, ce qui au passage améliorerait la visibilité de notre championnat. Les clubs et les ligues sont blo­ qués, pris dans un étau entre l’Euroligue et la Fiba Europe. « 

Le Président du CSP Limoges a donné sa position suite à l’opposition entre l’Euroleague et la FIBA Europe :

 » Ma position est surtout celle d’un acteur du basket français de­ puis de nombreuses années. On ne peut pas ne pas vouloir jouer contre les meilleurs, ce que permet l’Euroligue. Après, il ne faut pas non plus sacrifier l’équipe nationale et les compétitions internationales (de la Fiba). Ces deux fortes identités doivent s’entendre pour dégager des dates. « 

Betclic Elite France / Europe

En direct : toute l'actu NBA